PREMIERE EPITRE AUX CORINTHIENS

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 1 ~ Versets 1 à 31

Sagesse et folie humaine


Traduction Louis Segond 1910

1 Paul, appelé à être apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, et le frère Sosthène,

2 l'Eglise de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés en Jésus-Christ, appelés à être saints, et à tous ceux qui invoquent en quelque lieu que ce soit le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, leur Seigneur et le nôtre :

3 que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ !

4 Je rends à mon Dieu de continuelles actions de grâces à votre sujet, pour la grâce de Dieu qui vous a été accordée en Jésus-Christ.

5 Car en lui vous avez été comblés de toutes les richesses qui concernent la parole et la connaissance,

6 le témoignage de Christ ayant été solidement établi parmi vous,

7 de sorte qu'il ne vous manque aucun don, dans l'attente où vous êtes de la manifestation de notre Seigneur Jésus-Christ.

8 Il vous affermira aussi jusqu'à la fin, pour que vous soyez irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus-Christ.

9 Dieu est fidèle, lui qui vous a appelés à la communion de son Fils, Jésus-Christ notre Seigneur.

10 Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment.

11 Car, mes frères, j'ai appris à votre sujet, par les gens de Chloé, qu'il y a des disputes au milieu de vous.

12 Je veux dire que chacun de vous parle ainsi : Moi, je suis de Paul ! et moi, d'Apollos ! et moi, de Céphas ! et moi, de Christ !

13 Christ est-il divisé ? Paul a-t-il été crucifié pour vous, ou est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés ?

14 Je rends grâces à Dieu de ce que je n'ai baptisé aucun de vous, excepté Crispus et Gaïus,

15 afin que personne ne dise que vous avez été baptisés en mon nom.

16 J'ai encore baptisé la famille de Stéphanas ; du reste, je ne sache pas que j'aie baptisé quelque autre personne.

17 Ce n'est pas pour baptiser que Christ m'a envoyé, c'est pour annoncer l'Evangile, et cela sans la sagesse du langage, afin que la croix de Christ ne soit pas rendue vaine.

18 Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu.

19 Aussi est-il écrit : Je détruirai la sagesse des sages, Et j'anéantirai l'intelligence des intelligents.

20 Où est le sage ? où est le scribe ? où est le disputeur de ce siècle ? Dieu n'a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde ?

21 Car puisque le monde, avec sa sagesse, n'a point connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication.

22 Les Juifs demandent des miracles et les Grecs cherchent la sagesse :

23 nous, nous prêchons Christ crucifié ; scandale pour les Juifs et folie pour les païens,

24 mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs.

25 Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.

26 Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n'y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles.

27 Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages ; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ;

28 et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu'on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont,

29 afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu.

30 Or, c'est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption,

31 afin, comme il est écrit, Que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Paul, appelé comme apôtre du Christ Jésus, par la volonté de Dieu, et le frère Sosthène.

2. A l'Eglise de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés dans le Christ Jésus, appelés saints, et à tous ceux qui invoquent en tout lieu le nom de notre Seigneur Jésus Christ, leur Seigneur comme le nôtre.

3. A vous la grâce et la paix venant de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.

4. Je rends grâce à mon Dieu en tout temps à votre sujet pour la grâce que Dieu vous a donnée dans le Christ Jésus.

5. Car en tous points, en lui, vous avez été enrichis, en toute parole et en toute connaissance.

6. Ainsi, le témoignage du Christ s'est affermi en vous.

7. De ce fait, vous ne manquez d'aucun charisme, vous qui attendez la révélation de notre Seigneur Jésus Christ.

8. C'est Lui qui vous affermira jusqu'à la fin pour vous rendre aussi irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus Christ.

9. Il est fidèle, le Dieu par lequel vous avez été appelés à communier avec Son Fils, Jésus Christ, notre Seigneur.

10. Aussi je vous exhorte, frères, au nom de notre Seigneur Jésus Christ, afin que vous viviez en accord et qu'il n'y ait pas de divisions parmi vous. Formez un tout dans un même esprit et une même pensée.

11. Car j'ai clairement appris à votre sujet, mes frères, par les gens de Chloé, qu'il y avait des discordes parmi vous.

12. Je veux dire par là que chacun de vous annonce : "Moi, j'appartiens à Paul ... moi à Apollos ... moi à Céphas ... moi à Christ."

13. Le Christ est-il divisé ? Est-ce Paul qui fut crucifié pour vous, ou bien, avez-vous été baptisés au nom de Paul ?

14. Je rends grâces à Dieu de n'avoir baptisé aucun de vous, sauf Crispos et Gaïos.

15. Ainsi personne ne peut dire avoir été baptisé en mon nom.

16. J'ai aussi baptisé la famille de Stéphanas. Autant que je sache, je n'ai baptisé personne d'autre.

17. Car ce n’est pas pour baptiser que Christ m’a envoyé, mais pour évangéliser, non pour parler comme un sage, afin que la crucifixion du Christ ne soit pas vaine.

18. En effet, la prédication de la croix est une folie pour ceux qui se perdent, mais pour ceux qui sont sauvés, pour nous, c'est une puissance de Dieu.

19. Aussi est-il écrit : « Je détruirai la sagesse des sages, et j'anéantirai l’intelligence des intelligents. » (Esaïe 29.14)

20. Où est le sage ? Où est le scribe ? Où est le raisonneur du temps présent ? Dieu n’a-t-il pas rendu folle la sagesse de ce monde ?

21. Et puisque le monde, par la sagesse, n'a pas connu Dieu dans la sagesse de Dieu, Dieu a trouvé bon de sauver les croyants par la folie de la prédication.

22. Les Juifs demandent des signes et les Grecs cherchent la sagesse.

23. Nous, nous proclamons le Christ crucifié. C'est un scandale pour les Juifs et une folie pour les païens.

24. Mais pour ceux qui sont appelés, les Juifs comme les Grecs, le Christ est puissance de Dieu et sagesse de Dieu.

25. Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.

26. Regardez-vous, frères, vous qui avez été appelés. Peu de sages selon les hommes, peu de puissants, peu de gens bien nés.

27. Mais Dieu a choisi ce qui semble fou au monde, afin de confondre les sages, et Dieu a choisi les faibles de ce monde, afin de confondre les forts.

28. Ce sont les déshérités du monde, ceux qui sont méprisés, que Dieu a choisis, les inexistants, afin d'anéantir ceux qui existent.

29. Ainsi aucune créature ne peut se valoriser devant Dieu.

30. C'est par Lui que vous, vous êtes dans le Christ Jésus. Il est devenu pour nous sagesse de Dieu, justice, sanctification et aussi délivrance.

31. C'est pourquoi il est écrit : « Celui qui se valorise, qu'il se valorise dans le Seigneur ! » (Jérémie 9.22-23)

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

1.1 à 1.10 : Adresse et salutations
1.11 à 1.17 : Les divisions dans l'Eglise
Fondée par Paul, l'Eglise de Corinthe a ensuite été affermie par Appolos (Actes 18.24-28).

Aussi certains chrétiens de Corinthe ont-ils détourné leur foi de Jésus, Fils de Dieu, pour valoriser le ministère d'hommes comme Paul ou Apollos (verset 12).

Certes, ce qu'ils ont accompli est louable. Mais la mission des hommes, fut-elle exemplaire, ne doit pas nous écarter de Dieu qui a tenu à placer Son Fils au centre de la prédication.

Comme Paul le rappelle (verset 13), seul Jésus fut crucifié pour le salut de l'humanité, et c'est dans le nom de Jésus Christ que nous sommes baptisés.

Cette dérive de la foi vers de "saints hommes" allait faire des émules. Dans les siècles qui ont suivi, le culte des "saints" s'est développé, leur attribuant des vertus qu'ils n'ont jamais eues ou revendiquées.

Il semblerait que pour bon nombre de croyants Jésus n'est pas suffisant. Ils semblent oublier, ou ne pas avoir compris cet enseignement : « Il n'y a de salut en aucun autre, car aucun autre nom n'a été donné sous le ciel aux hommes par lequel nous pourrions être sauvés. » (Actes 4.12).

1.18 à 1.31 : La sagesse et la folie
Ce monde est fou !

Cette formule lapidaire souvent utilisée pour traduire l'incompréhension des gens de ce monde envers celui-ci traduit pourtant une réalité.

Car ce qui se fait, au nom d'une prétendue sagesse humaine, conduit à la folie collective.

D'où ce questionnement de Paul plus que jamais d'actualité : « Dieu n’a-t-il pas rendu folle la sagesse de ce monde ? » (verset 20)

Dans le monde antique, le raisonnement qui s'appuyait notamment sur la sagesse était sensé conduire l'homme vers la connaissance de la vérité.

Dieu a utilisé cette voie en s'adressant aux Juifs par Ses commandements et enseignements pour s'efforcer de transmettre aux hommes des principes de sagesse.

Le livre des Proverbes, entre autres, abonde en conseils tout à fait recevables par la raison humaine.

De nombreux textes bibliques du Premier (Ancien) Testament se recoupent d'ailleurs avec des textes d'autres traditions orientales exprimant des principes de sagesse dont l'inspiration est tout à fait compatible avec la volonté de Dieu.

Mais l'homme, sous l'emprise de sa suffisance, s'est laissé dépasser par ce qu'il découvrait, croyant qu'il pouvait devenir, par lui-même, capable de tout dominer malgré son esprit limité.

Dieu a laissé l'homme libre de ses choix, et ceux-ci ont contribué à la folie de cette prétendue sagesse.

C'est pourquoi « Dieu a trouvé bon de sauver les croyants par la folie de la prédication. » (verset 21)

La prédication de la croix, unique et novatrice, révèle que Dieu incarné en Jésus s'est sacrifié pour se charger de nos péchés et nous offrir la résurrection.

Elle fut reçue, et demeure, comme une folie pour ceux qui baignent dans la rationalité de la sagesse humaine.

Cette position s'est renforcée avec le développement des connaissances scientifiques et techniques. Toutefois, celles-ci posent souvent plus de problèmes qu'elles n'en résolvent.

"La connaissance de l'homme a surpassé sa sagesse, et il a peur de ce qu'il sait." (cité par Billy Graham dans Un monde en flammes).

Mais cette peur n'arrête pas nos apprentis sorciers toujours avides d'innovations au risque de provoquer des catastrophes.

Ce qui manque essentiellement à la sagesse humaine, c'est la capacité de reconnaître ses limites par l'humilité. Cet aveuglement ne permet plus de discerner le bien du mal.

"Parce que notre moralité n'atteint pas le niveau de notre intellectualité, le mauvais emploi de la science peut l'emporter sur son bon emploi." (Billy Graham : Un monde en flammes).

< < < Retour à l'accueil < < < Epître aux Corinthiens < < < 1 CORINTHIENS 1 > > > Chapitre suivant ... > > >