PREMIERE EPITRE AUX CORINTHIENS

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 6 ~ Versets 1 à 20

Tout m'est-il permis ?


Traduction Louis Segond 1910

1 Quelqu'un de vous, lorsqu'il a un différend avec un autre, ose-t-il plaider devant les injustes, et non devant les saints ?

2 Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? Et si c'est par vous que le monde est jugé, êtes-vous indignes de rendre les moindres jugements ?

3 Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges ? Et nous ne jugerions pas, à plus forte raison, les choses de cette vie ?

4 Quand donc vous avez des différends pour les choses de cette vie, ce sont des gens dont l'Eglise ne fait aucun cas que vous prenez pour juges !

5 Je le dis à votre honte. Ainsi il n'y a parmi vous pas un seul homme sage qui puisse prononcer entre ses frères.

6 Mais un frère plaide contre un frère, et cela devant des infidèles !

7 C'est déjà certes un défaut chez vous que d'avoir des procès les uns avec les autres. Pourquoi ne souffrez-vous pas plutôt quelque injustice ? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller ?

8 Mais c'est vous qui commettez l'injustice et qui dépouillez, et c'est envers des frères que vous agissez de la sorte !

9 Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes,

10 ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hériteront le royaume de Dieu.

11 Et c'est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ, et par l'Esprit de notre Dieu.

12 Tout m'est permis, mais tout n'est pas utile ; tout m'est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit.

13 Les aliments sont pour le ventre, et le ventre pour les aliments ; et Dieu détruira l'un comme les autres. Mais le corps n'est pas pour l'impudicité. Il est pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps.

14 Et Dieu, qui a ressuscité le Seigneur, nous ressuscitera aussi par sa puissance.

15 Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres de Christ ? Prendrai-je donc les membres de Christ, pour en faire les membres d'une prostituée ? Loin de là !

16 Ne savez-vous pas que celui qui s'attache à la prostituée est un seul corps avec elle ? Car, est-il dit, les deux deviendront une seule chair.

17 Mais celui qui s'attache au Seigneur est avec lui un seul esprit.

18 Fuyez l'impudicité. Quelque autre péché qu'un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à l'impudicité pèche contre son propre corps.

19 Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ?

20 Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.

Nouvelle traduction de la Bible

1. L'un de vous a-t-il un différend avec un autre, il ose aller en justice devant les païens au lieu de s'en remettre aux saints !

2. Ne savez-vous donc pas que les saints jugeront le monde ? Et si vous devez juger le monde, seriez-vous indignes de juger des affaires mineures ?

3. Ne savez-vous pas que nous jugerons des anges ? A plus forte raison, les affaires courantes de cette vie !

4. Pour juger de ces affaires, quand vous en avez, vous faites siéger des juges que l'Eglise écarte !

5. Je le dis à votre honte. Ainsi, il n'y aurait parmi vous aucun sage pour servir de médiateur afin de régler un différend entre frères ?

6. Ainsi, un frère va en justice contre un autre frère, et cela devant des infidèles !

7. C'est déjà une pleine déchéance que vous ayiez des procès entre vous. Pourquoi ne pas plutôt subir l'injustice ? Pourquoi ne pas vous laisser plutôt dépouiller ?

8. Mais c'est vous qui commettez l'injustice et qui dépouillez. Et vous le faites à des frères !

9. Ne savez-vous donc pas que les injustes n’hériteront pas du Royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas ! Ni les débauchés, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les pédérastes.

10. Ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les offenseurs, ni les avares, n’hériteront du Royaume de Dieu.

11. Quelques-uns d'entre vous en étaient. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus Christ et par l’Esprit de notre Dieu.

12. Tout m’est permis, mais tout n’est pas utile. Tout m’est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit.

13. Les aliments sont pour le ventre, et le ventre pour les aliments, et Dieu fera disparaître l’un comme les autres. Le corps n’est pas pour la débauche mais pour le Seigneur. Et le Seigneur est pour le corps.

14. Et Dieu, qui a ressuscité le Seigneur, nous ressuscitera aussi par Sa puissance.

15. Ne savez-vous pas que vos corps sont les membres du Christ ? Prendrai-je donc les membres du Christ pour en faire les membres d'une prostituée ? Certainement pas !

16. Et ne savez-vous pas que celui qui s'unit à une prostituée forme corps avec elle ? En effet, il est écrit : « Les deux ne seront qu'une seule chair. » (Genèse 2.24 & Matthieu 19.5)

17. Celui qui s'unit au Seigneur forme un seul esprit.

18. Fuyez la débauche ! Tout autre péché éventuellement commis par l'homme est extérieur au corps, mais le débauché pèche contre son corps.

19. Et encore, ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous le tenez de Dieu, et que vous n'êtes pas à vous-mêmes ?

20. Car vous avez été rachetés à grand prix. Glorifiez donc Dieu par votre corps !

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

6.1 à 6.20 : Tout m'est permis !
On déplore souvent que "tout le monde se croit tout permis".

Certains y voient l'héritage de slogans très en vogue qui ont surgi en Mai 1968 comme "il est interdit d'interdire".

Paul est-il révolutionnaire lorsqu'il proclame : "Tout m'est permis" ? Oui ... avec les réserves suivantes.

Il est possible que cette formule, employée par Paul à l'intention des Corinthiens dans une précédente lettre, ait été abusivement utilisée.

Aussi doit-il clarifier son propos.

Son propos est destiné à des chrétiens, des individus sensés être "nés de nouveau", c'est-à-dire capables de s'autodiscipliner sans avoir besoin d'un code pénal, ou d'une loi quelconque édictant des interdits, car ils devraient avoir en priorité ce commandement dans le cœur :

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

Si j'aime mon prochain autant que moi, je n'ai pas besoin d'une loi qui m'interdise de le tuer, de le voler ou de lui prendre sa femme.

Paul précise ensuite : "tout n'est pas utile".

Sans que cela nuise aux autres, est-il utile de passer des heures devant sa télévision, pour ne citer que cet exemple ?

Ne risquons nous pas d'être asservis, d'en devenir dépendants, de perdre de vue ce qui pourrait être "utile" à mon prochain autant qu'à moi ?

Notre temps est compté, il est précieux, tout comme notre corps ou notre esprit. Ne gaspillons pas notre énergie et notre vie en multipliant les œuvres inutiles aux yeux de Dieu.

« Car vous avez été rachetés à grand prix. Glorifiez donc Dieu par votre corps ! » (verset 20)

Bon nombre de pratiques deviennent dangereuses lorsqu'elles asservissent l'individu. Paul insiste notamment sur la débauche qui affecte le corps humain :

« Fuyez la débauche ! Tout autre péché éventuellement commis par l'homme est extérieur au corps, mais le débauché pèche contre son corps. » (verset 18)

Paul ne connaissait pas le tabac et ses méfaits.

Si un chrétien peut considérer qu'il lui est permis de s'isoler pour fumer afin de ne pas nuire à son entourage ... n'est-il pas pour autant devenu l'esclave de cette pratique ?

Et si cela ne l'empêche pas d'aimer son prochain, ne devrait-il pas aimer son corps, qui appartient à Dieu, en préservant sa santé ?

« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous le tenez de Dieu, et que vous n'êtes pas à vous-mêmes ? » (verset 19)

L'exemple du tabac peut se décliner dans bien d'autres domaines puisque "tout m'est permis" ... mais il m'est avant tout permis de rester lucide pour gérer au mieux cette permission dans la foi !

< < < Retour à l'accueil < < < Epître aux Corinthiens < < < 1 CORINTHIENS 6 > > > Chapitre suivant ... > > >