PREMIERE EPITRE DE PIERRE

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 1 ~ Versets 1 à 25

La sainteté


Traduction Louis Segond 1910

1 Pierre, apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui sont étrangers et dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l'Asie et la Bithynie,

2 et qui sont élus selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l'Esprit, afin qu'ils deviennent obéissants, et qu'ils participent à l'aspersion du sang de Jésus-Christ : que la grâce et la paix vous soient multipliées !

3 Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d'entre les morts,

4 pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux,

5 vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps !

6 C'est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu'il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves,

7 afin que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l'honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra,

8 lui que vous aimez sans l'avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d'une joie ineffable et glorieuse,

9 parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi.

10 Les prophètes, qui ont prophétisé touchant la grâce qui vous était réservée, ont fait de ce salut l'objet de leurs recherches et de leurs investigations,

11 voulant sonder l'époque et les circonstances marquées par l'Esprit de Christ qui était en eux, et qui attestait d'avance les souffrances de Christ et la gloire dont elles seraient suivies.

12 Il leur fut révélé que ce n'était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu'ils étaient les dispensateurs de ces choses, que vous ont annoncées maintenant ceux qui vous ont prêché l'Evangile par le Saint-Esprit envoyé du ciel, et dans lesquelles les anges désirent plonger leurs regards.

13 C'est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement, soyez sobres, et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus-Christ apparaîtra.

14 Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l'ignorance.

15 Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite,

16 selon qu'il est écrit : Vous serez saints, car je suis saint.

17 Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l'oeuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage,

18 sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères,

19 mais par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache,

20 prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous,

21 qui par lui croyez en Dieu, lequel l'a ressuscité des morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance reposent sur Dieu.

22 Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère, aimez-vous ardemment les uns les autres, de tout votre coeur,

23 puisque vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu.

24 Car Toute chair est comme l'herbe, Et toute sa gloire comme la fleur de l'herbe. L'herbe sèche, et la fleur tombe ;

25 Mais la parole du Seigneur demeure éternellement. Et cette parole est celle qui vous a été annoncée par l'Evangile.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Pierre, apôtre de Jésus Christ, aux élus qui vivent en étrangers, dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l'Asie et la Bithynie.

2. Elus selon le dessein de Dieu le Père, pour obéir et être purifiés par l'aspersion du sang de Jésus Christ, selon la sanctification de l'Esprit. Que la grâce et la paix abondent parmi vous !

3. Qu'Il soit béni, le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, Lui qui dans Son immense miséricorde nous a fait renaître pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus Christ d'entre les morts.

4. Un héritage incorruptible, sans souillure ni flétrissure, vous est réservé dans les cieux.

5. Vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour un salut qui est prêt à se révéler au dernier temps.

6. Vous vous en réjouissez, même s'il vous faut être affligés quelque temps par diverses épreuves.

7. Ainsi, la valeur éprouvée de votre foi, bien plus précieuse que l'or périssable éprouvé par le feu, obtiendra louange, gloire et honneur lors de la révélation de Jésus Christ.

8. Lui que vous aimez sans L'avoir vu, en qui vous croyez sans Le voir, débordant d'une joie indescriptible et glorieuse.

9. Vous atteignez le but de votre foi : le salut de vos âmes !

10. Les prophètes ont recherché et examiné attentivement ce salut. Ils ont prophétisé au sujet de la grâce qui vous revient.

11. Ils ont cherché avec soin en quel moment et de quelle manière l'Esprit du Christ qui était en eux se ferait connaître, en attestant d'avance les souffrances réservées au Christ et la gloire qui s'en suivrait.

12. Il leur fut révélé, non pour eux-mêmes mais pour vous, qu'ils étaient au service de ce qui vous est maintenant annoncé par ceux qui vous évangélisent, par l'Esprit Saint envoyé du ciel. Même les anges ont le désir d'y avoir part !

13. C'est pourquoi, revêtus de l'intelligence, demeurez sobres et espérez totalement dans la grâce qui vous est donnée lorsque Jésus Christ vous est révélé.

14. Comme des enfants obéissants, ne prenez plus modèle sur vos convoitises antérieures, au temps de votre ignorance.

15. Mais à l'image du Saint qui vous a appelés, devenez saints vous-mêmes en toutes circonstances.

16. Parce qu'il est écrit : « Soyez saints, car je suis saint. » (Lévitique 11.44 ; 19.2 ; 20.7)

17. Et si vous invoquez comme Père Celui qui juge impartialement chacun selon son œuvre, conduisez-vous avec crainte durant le temps de votre séjour sur terre.

18. Vous savez que ce n'est pas par des biens périssables, de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de votre conduite insensée héritée de vos pères.

19. C'est par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache !

20. Il y était prédestiné avant la fondation du monde et Il l'a réalisé dans les derniers temps à cause de vous.

21. Grâce à Lui, vous croyez en Dieu qui L'a ressuscité d'entre les morts et Lui a donné la gloire. Ainsi, votre foi et votre espérance sont en Dieu.

22. Vous avez purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour vous aimer fraternellement sans hypocrisie. Aimez-vous donc ardemment les uns les autres d'un cœur pur !

23. Vous avez été de nouveau engendrés, non d'une semence corruptible, mais incorruptible par la parole vivante et permanente de Dieu.

24. Car : « Toute chair est comme l'herbe, et toute sa gloire comme la fleur des champs. L'herbe sèche et la fleur tombe. » (Esaïe 40.6-8)

25. « Mais la parole du Seigneur demeure éternellement. » Cette parole, c'est l'Evangile qui vous a été annoncé !

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

1.1 à 1.25 : La sainteté face aux épreuves
Le verset 16 reprend cette recommandation qui figurait par trois fois dans le Livre du Lévitique :

« Soyez saints, car je suis saint. »

Mais comment se sanctifier face au Mal qui prolifère aux travers de toutes sortes de tentations et d'épreuves ?

Et d'abord, qu'est-ce que la sainteté ?

La sainteté est couramment définie comme une qualité de la personne sainte, qui recherche la perfection morale ou religieuse.

Cette quête de la perfection permet déjà de dire que la sainteté n'est pas, pour l'humain, une situation statique mais dynamique.

En effet, celui qui ne bouge pas, qui demeure installé dans ses convictions peut se croire saint ... mais il est aveuglé par ses prétentions.

A l'inverse, celui qui se remet régulièrement en question pour identifier ses imperfections et tenter d'y remédier se révèle plus proche de la sainteté que le précédent.

Jésus a illustré cette thèse avec la parabole du Pharisien qui se valorisait et du publicain qui s'humiliait.

Lequel des deux est sur la voie de la sainteté ?

« Je vous le dis, celui-ci retourna justifié dans sa maison, et non l’autre.

Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé. » (Luc 18.14)

Si la sainteté n'est pas une position statique mais une démarche de perfectionnement, nous élargissons considérablement le champ potentiel des individus susceptibles d'être qualifiés de saint.

Car l'enseignement religieux a eu cette tendance restrictive qui consiste à réserver le qualificatif de saint à des individus jugés comme tel après leur mort par une assemblée humaine en fonction de leur actes.

Qui les autorise ? Quels sont les fondements bibliques d'une telle pratique ?

La Bible, et notamment le Nouveau Testament, utilise couramment le qualificatif de saint pour désigner simplement les fidèles de telle ou telle Eglise destinataires des épîtres, notamment celles de Paul.

Et ceci n'empêchait pas Paul de prononcer à l'égard de ces saints toutes sortes de mises en garde, voire de remontrances, démontrant bien que le but était une évolution individuelle vers la sanctification et non la reconnaissance d'un état de fait acquis pour toujours.

« Soyez saints, car je suis saint. »

En agissant de la sorte, le croyant va donc s'efforcer d'être à l'image de Dieu.

C'est conforme à l'enseignement de Genèse 1.27 :

« Dieu crea l'homme à son image ; il le crea à l'image de Dieu. »

Mais une image, ce n'est pas l'exemplaire original, ce n'est qu'une ressemblance.

Dans la mesure où l'homme est une "image vivante", il lui incombe de donner du sens à sa ressemblance en s'efforçant de tendre vers la sainteté, c'est-à-dire vers Dieu.

Car la sainteté de Dieu, à la différence de celle des humains, n'a pas un caractère inachevé.

La sainteté humaine, dans sa démarche évolutive est relative à ses capacités.

La sainteté de Dieu est absolue !

< < < Retour à l'accueil < < < Première épître de Pierre < < < 1 PIERRE 1 > > > Chapitre suivant ... > > >