PREMIERE EPITRE DE PIERRE

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 4 ~ Versets 1 à 19

La vie chrétienne


Traduction Louis Segond 1910

1 Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché,

2 afin de vivre, non plus selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu, pendant le temps qui lui reste à vivre dans la chair.

3 C'est assez, en effet, d'avoir dans le temps passé accompli la volonté des païens, en marchant dans la dissolution, les convoitises, l'ivrognerie, les excès du manger et du boire, et les idolâtries criminelles.

4 Aussi trouvent-ils étrange que vous ne vous précipitiez pas avec eux dans le même débordement de débauche, et ils vous calomnient.

5 Ils rendront compte à celui qui est prêt à juger les vivants et les morts.

6 Car l'Evangile a été aussi annoncé aux morts, afin que, après avoir été jugés comme les hommes quant à la chair, ils vivent selon Dieu quant à l'Esprit.

7 La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière.

8 Avant tout, ayez les uns pour les autres une ardente charité, car La charité couvre une multitude de péchés.

9 Exercez l'hospitalité les uns envers les autres, sans murmures.

10 Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu'il a reçu,

11 Si quelqu'un parle, que ce soit comme annonçant les oracles de Dieu ; si quelqu'un remplit un ministère, qu'il le remplisse selon la force que Dieu communique, afin qu'en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus-Christ, à qui appartiennent la gloire et la puissance, aux siècles des siècles. Amen !

12 Bien-aimés, ne soyez pas surpris, comme d'une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous pour vous éprouver.

13 Réjouissez-vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l'allégresse lorsque sa gloire apparaîtra.

14 Si vous êtes outragés pour le nom de Christ, vous êtes heureux, parce que l'Esprit de gloire, l'Esprit de Dieu, repose sur vous.

15 Que nul de vous, en effet, ne souffre comme meurtrier, ou voleur, ou malfaiteur, ou comme s'ingérant dans les affaires d'autrui.

16 Mais si quelqu'un souffre comme chrétien, qu'il n'en ait point honte, et que plutôt il glorifie Dieu à cause de ce nom.

17 Car c'est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c'est par nous qu'il commence, quelle sera la fin de ceux qui n'obéissent pas à l'Evangile de Dieu ?

18 Et si le juste se sauve avec peine, que deviendront l'impie et le pécheur ?

19 Ainsi, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle Créateur, en faisant ce qui est bien.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Ainsi, comme Christ a souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de cette même pensée : celui qui a souffert dans la chair a rompu avec le péché !

2. Ceci afin de vivre le temps qui reste à passer dans la chair, non plus selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu.

3. Cela suffit, en effet, d’avoir dans le temps passé accompli la volonté des païens, en marchant dans la débauche, les convoitises, l'ivresse, les orgies, les beuveries et les idolâtries démesurées.

4. Aussi trouvent-ils étrange que vous ne vous précipitiez plus avec eux dans le même débordement de débauche, et ils vous insultent.

5. Ils en rendront compte à Celui qui est prêt à juger les vivants et les morts.

6. C'est pourquoi l’Evangile fut aussi annoncé aux morts, afin que, jugés selon les hommes dans la chair, ils vivent selon Dieu par l’Esprit.

7. La fin de toutes choses est proche. Aussi, comportez-vous raisonnablement et demeurez sobres afin de pouvoir prier.

8. Avant tout, aimez-vous intensément les uns envers les autres car « l'amour couvre une multitude de péchés. » (Proverbes 10.12)

9. Pratiquez l'hospitalité les uns envers les autres sans murmurer.

10. Que chacun, selon le don qu'il a reçu, le mette au service de tous, en bon administrateur des multiples dons de Dieu.

11. Si quelqu'un parle, qu'il annonce la parole de Dieu. Si quelqu'un sert, qu'il ait la force que procure Dieu, afin que Dieu soit pleinement glorifié par Jésus Christ, à qui revient la gloire et la domination pour l'éternité. Amen !

12. Bien-aimés, ne trouvez pas étrange que la fournaise de l'épreuve vous tombe dessus, comme s'il s'agissait de quelque chose d'anormal.

13. Mais puisque vous avez part aux souffrances du Christ, réjouissez-vous ! Ainsi, lorsque Sa gloire sera révélée, vous déborderez de joie.

14. Vous êtes bienheureux si l'on vous insulte pour le nom du Christ, car l'Esprit glorieux de Dieu repose sur vous.

15. Qu'aucun d'entre vous n'ait à souffrir comme meurtrier, voleur, malfaiteur, ou pour s'être mêlé des affaires des autres.

16. Mais si c'est comme chrétien, qu'il n'en ait pas honte. Qu'il glorifie plutôt Dieu à cause de ce nom.

17. Car c'est le moment où commence le jugement, par la maison de Dieu. Or s'il commence par nous, quelle sera la fin pour ceux qui refusent de croire à l'Evangile de Dieu ?

18. Et « si le juste est sauvé à grand-peine, que deviendra l'impie et le pécheur ? » (Proverbes 11.31)

19. Ainsi, ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu peuvent remettre leurs âmes au Créateur fidèle en accomplissant le bien.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

4.1 à 4.19 : La vie chrétienne
Dans son message adressé aux chrétiens, Pierre mentionne le fait que même les morts séjournant dans le Shéol ont reçu le témoignage de l'Evangile (verset 6).

Dans le Premier (Ancient) Testament, le Shéol désignait le séjour des morts, généralement conçu comme un lieu aussi attractif qu'une prison.

L'équivalent grec de ce lieu se nomme "Hadès".

L'espoir d'en sortir est révélé par une prière de David :

« Car ta bonté est grande envers moi, et tu délivres mon âme du séjour profond des morts. » (Psaume 86.13)

Que Jésus soit descendu dans le séjour des morts pour offrir le salut à ceux qui n'avaient pu Le connaître est attesté par Pierre.

« Christ aussi a souffert pour les péchés, une fois pour toutes, Lui le juste pour des injustes, afin de vous amener à Dieu. Il a été mis à mort quant à la chair, et rendu vivant quant à l’Esprit.

Puis Il est aussi allé prêcher aux esprits en prison.

A ceux qui autrefois avaient refusé de croire, quand la patience de Dieu se prolongeait aux temps de Noé qui construisait l'arche dans laquelle bien peu de personnes, c’est-à-dire huit, furent sauvées par l’eau. » (1 Pierre 3.18-20)

Cette visite aux "esprits en prison" s'est adressée à ceux qui ont vécu aux temps de Noé, avant comme après celui-ci, jusqu'à la venue du Christ.

N'est-il pas légitime que le salut ait été ainsi offert à l'humanité morte dans l'ignorance ?

Une telle analyse ne suppose pas pour autant que cette prédication de Jésus auprès des "esprits emprisonnés" se soit renouvelée depuis.

Car depuis bientôt 2000 ans, c'est aux vivants et non aux morts que l'Evangile peut être annoncée par les disciples.

Cette "extraction" des esprits du séjour des morts ne doit pas non plus être confondue avec la résurrection corporelle des morts.

Car il est bien précisé que l'âme, et non le corps, a été délivrée (dans le Psaume de David), et que ceux qui ont reçu la prédication de Jésus vivent par l'Esprit dans l'attente de la résurrection corporelle.

< < < Retour à l'accueil < < < Première épître de Pierre < < < 1 PIERRE 4 > > > Chapitre suivant ... > > >