PREMIERE EPITRE DE PIERRE

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 5 ~ Versets 1 à 14

Exhortations et salutations


Traduction Louis Segond 1910

1 Voici les exhortations que j'adresse aux anciens qui sont parmi vous, moi ancien comme eux, témoin des souffrances de Christ, et participant de la gloire qui doit être manifestée :

2 Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu ; non pour un gain sordide, mais avec dévouement ;

3 non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau.

4 Et lorsque le souverain pasteur paraîtra, vous obtiendrez la couronne incorruptible de la gloire.

5 De même, vous qui êtes jeunes, soyez soumis aux anciens. Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d'humilité ; car Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles.

6 Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu'il vous élève au temps convenable ;

7 et déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous.

8 Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.

9 Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde.

10 Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.

11 A lui soit la puissance aux siècles des siècles ! Amen !

12 C'est par Silvain, qui est à mes yeux un frère fidèle, que je vous écris ce peu de mots, pour vous exhorter et pour vous attester que la grâce de Dieu à laquelle vous êtes attachés est la véritable.

13 L'Eglise des élus qui est à Babylone vous salue, ainsi que Marc, mon fils.

14 Saluez-vous les uns les autres par un baiser d'affection. Que la paix soit avec vous tous qui êtes en Christ !

Nouvelle traduction de la Bible

1. Etant moi-même ancien et témoin des souffrances du Christ, appelé à participer à la gloire qui doit être révélée, j'adresse cette exhortation aux anciens parmi vous.

2. Prenez soin du troupeau de Dieu à vos côtés, non par obligation, mais de bon gré comme Dieu le veut, non pour un gain sordide mais avec dévouement.

3. Vous n'êtes pas les maîtres de ceux qui vous sont confiés : devenez les modèles du troupeau !

4. Et quand viendra le souverain berger, vous recevrez la couronne de gloire inaltérable.

5. De même, jeunes gens, soyez soumis aux anciens. Et tous revêtez-vous d'humilité dans vos rapports réciproques car « Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. » (Proverbes 3.34)

6. Humiliez-vous donc sous la main puissante de Dieu, afin qu’Il vous élève au temps fixé.

7. Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car Lui-même prend soin de vous.

8. Soyez sobres, veillez ! Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui dévorer.

9. Résistez-lui, fermes dans la foi, vous savez que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde.

10. Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés à Sa gloire éternelle en Jésus Christ, après quelques temps de souffrances vous rétablira, Il vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.

11. A Lui soit la puissance pour l'éternité. Amen !

12. C’est par Silvain, que je considère comme un frère fidèle, que je vous écris ces quelques mots, pour vous exhorter et vous attester que vous êtes attachés à la véritable grâce de Dieu.

13. La communauté des élus qui est à Babylone vous salue, ainsi que Marc, mon fils.

14. Saluez-vous les uns les autres d'un baiser affectueux. Que la paix soit avec vous tous qui êtes en Christ !

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

5.1 à 5.14 : Exhortations et salutations
Il est communément admis que cette lettre a été écrite à Rome ... et non à Babylone dont il ne restait que des ruines à l'époque de Pierre.

En qualifiant la cité de Rome de "Babylone", Pierre fait référence à ce que la grande ville antique de Babylone représentait notamment pour les juifs : corruption et décadence. La capitale de l'empire romain est à l'image de Babylone : une cité pervertie.

Rome, la nouvelle Babylone, est appelée à connaître une déchéance comparable qui est évoquée par Jean en ces termes : « Alors, un ange puissant prit une pierre semblable à une grande meule, et il la jeta dans la mer, en disant : Ainsi sera précipitée avec violence Babylone, la grande ville, et on ne la retrouvera plus. » (Apocalypse 18.21)

Il est probable que Jean prophétisait ainsi l'effondrement de Rome en établissant un parallèle entre cette cité et Babylone qui est un symbole : « Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre. » (Apocalypse 17.5)

Cette "mère" a eu beaucoup d'enfants ... Rome, certes, mais aussi la multitude de villes qui ont fleuri sur la planète notamment dans les temps modernes.

Cette "mère" a eu aussi des ancêtres si l'on se réfère aux premiers temps de l'humanité qui nous sont décrits dans la Bible : « Caïn connut sa femme ; elle conçut, et enfanta Hénoc. Il bâtit ensuite une ville, et il donna à cette ville le nom de son fils Hénoc. » (Genèse 4.17)

Aucune de ces cités, de ces villes, ne fut à l'image de la "cité de Dieu" mais à l'image des "rois" de ce monde qui ne connaissent que l'ambition et la violence.

C'est pourquoi : « Leur fin sera la perdition. Leur dieu, c'est leur ventre ; leur gloire, c'est ce qui fait leur honte, eux qui se conforment aux valeurs du monde. Mais nous, notre citoyenneté est dans les cieux, d’où nous attendons aussi le Sauveur : le Seigneur Jésus Christ. » (Philippiens 3.19-20)

< < < Retour à l'accueil < < < Première épître de Pierre < < < 1 PIERRE 5 > > > Chapitre suivant ... > > >