PREMIERE EPITRE A TIMOTHEE

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 2 ~ Versets 1 à 15

Jésus, le seul médiateur


Traduction Louis Segond 1910

1 J'exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes,

2 pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté.

3 Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur,

4 qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.

5 Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme,

6 qui s'est donné lui-même en rançon pour tous. C'est là le témoignage rendu en son propre temps,

7 et pour lequel j'ai été établi prédicateur et apôtre, je dis la vérité, je ne mens pas, chargé d'instruire les païens dans la foi et la vérité.

8 Je veux donc que les hommes prient en tout lieu, en élevant des mains pures, sans colère ni mauvaises pensées.

9 Je veux aussi que les femmes, vêtues d'une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d'or, ni de perles, ni d'habits somptueux,

10 mais qu'elles se parent de bonnes oeuvres, comme il convient à des femmes qui font profession de servir Dieu.

11 Que la femme écoute l'instruction en silence, avec une entière soumission.

12 Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de prendre de l'autorité sur l'homme ; mais elle doit demeurer dans le silence.

13 Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite ;

14 et ce n'est pas Adam qui a été séduit, c'est la femme qui, séduite, s'est rendue coupable de transgression.

15 Elle sera néanmoins sauvée en devenant mère, si elle persévère avec modestie dans la foi, dans la charité, et dans la sainteté.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Je recommande donc, avant tout, de faire des demandes, des prières, des requêtes et actions de grâce pour tous les hommes.

2. De même pour les rois et ceux qui sont élevés en autorité, afin que nous menions une vie calme et tranquille, en toute piété et dignité.

3. Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur.

4. Il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.

5. Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes : Jésus Christ fait homme.

6. Il s’est donné Lui-même en rançon pour tous. C’est là le témoignage rendu au temps fixé.

7. Pour cela, j’ai été établi héraut et apôtre. Je dis la vérité, je ne mens pas, chargé d’instruire les païens dans la foi et la vérité.

8. Je veux donc que les hommes prient en tout lieu, en élevant des mains saintes, sans colère ni dispute.

9. Quant aux femmes, qu'elles se parent elles-mêmes avec décence et modestie, en tenue convenable, et non de tresses, avec de l'or, des perles ou de riches vêtements.

10. Ce sont les bonnes œuvres qui conviennent aux femmes qui professent la crainte de Dieu.

11. Que la femme s'instruise en silence, en toute subordination.

12. D'ailleurs, je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni d'avoir autorité sur un homme, mais qu'elle soit silencieuse.

13. C'est Adam, en effet, qui fut formé le premier. Eve ensuite.

14. Et ce n'est pas Adam qui fut séduit mais la femme qui, séduite, tomba en transgression.

15. Elle sera cependant sauvée par la maternité, en demeurant dans la foi, l'amour et la sanctification, en toute modestie.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

2.1 à 2.15 : Jésus, le seul médiateur
Paul nous rappelle une fois de plus la position unique de Jésus, seul médiateur, seul intercesseur auprès de Dieu (verset 5).

Il n'y en a aucun autre, homme, femme, saints ou saintes, qui se soit ainsi fait homme pour supporter une vie de souffrances en rançon de nos péchés.

Quelles que soient nos bonnes œuvres, avant ou après notre conversion, celles-ci ne seront jamais suffisantes pour effacer celles qui nous vaudraient une condamnation légitime.

Seul Jésus peut payer l'addition à notre place en ayant substitué Sa vie à la nôtre.

Il peut ainsi se présenter face à Dieu qui peut accueillir tout le monde.

« Il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. » (verset 4)

Bien avant Son sacrifice à la croix, Jésus se préparait à être notre témoin auprès du Père.

Dans les temps ancien, Job déclarait par la foi :

« Déjà maintenant, mon témoin est dans le ciel, Mon témoin est dans les lieux élevés. » (Job 16.19)

Puis le Fils de l'Homme s'est incarné, conformément à l'espérance affichée par les prophètes du Premier (Ancien) Testament.

Jésus est à la fois Homme, Dieu, Messie ...

Ainsi, nous avons en Jésus un témoin, un médiateur, un juge et un ami.

« Il n'est de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.

Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous prescris. » (Jean 15.13-14)

< < < Retour à l'accueil < < < 1ère épître à Timothée < < < 1TIMOTHEE 2 > > > Chapitre suivant ... > > >