PREMIERE EPITRE A TIMOTHEE

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 3 ~ Versets 1 à 16

Les serviteurs du Seigneur


Traduction Louis Segond 1910

1 Cette parole est certaine : Si quelqu'un aspire à la charge d'évêque, il désire une oeuvre excellente.

2 Il faut donc que l'évêque soit irréprochable, mari d'une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l'enseignement.

3 Il faut qu'il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé.

4 Il faut qu'il dirige bien sa propre maison, et qu'il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté ;

5 car si quelqu'un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l'Eglise de Dieu ?

6 Il ne faut pas qu'il soit un nouveau converti, de peur qu'enflé d'orgueil il ne tombe sous le jugement du diable.

7 Il faut aussi qu'il reçoive un bon témoignage de ceux du dehors, afin de ne pas tomber dans l'opprobre et dans les pièges du diable.

8 Les diacres aussi doivent être honnêtes, éloignés de la duplicité, des excès du vin, d'un gain sordide,

9 conservant le mystère de la foi dans une conscience pure.

10 Qu'on les éprouve d'abord, et qu'ils exercent ensuite leur ministère, s'ils sont sans reproche.

11 Les femmes, de même, doivent être honnêtes, non médisantes, sobres, fidèles en toutes choses.

12 Les diacres doivent être maris d'une seule femme, et diriger bien leurs enfants et leurs propres maisons ;

13 car ceux qui remplissent convenablement leur ministère s'acquièrent un rang honorable, et une grande assurance dans la foi en Jésus-Christ.

14 Je t'écris ces choses, avec l'espérance d'aller bientôt vers toi,

15 mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l'Eglise du Dieu vivant, la colonne et l'appui de la vérité.

16 Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand: celui qui a été manifesté en chair, justifié par l'Esprit, vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, élevé dans la gloire.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Cette parole est digne de foi. Si quelqu'un aspire à l'épiscopat, il désire une belle œuvre.

2. Mais il faut que l'épiscope soit irréprochable, mari d'une seule femme, sobre, modéré, honorable, accueillant, capable d'enseigner.

3. Il ne doit pas se laisser aller à boire, ni à se battre, mais être doux, sans querelle, désintéressé.

4. Qu'il dirige bien sa propre maison, tenant ses enfants dans l'ordre, en toute dignité.

5. Car si quelqu'un ne sait pas gérer sa propre maison, comment prendrait-il soin d'une Eglise de Dieu ?

6. Ce ne doit pas être un néophyte, pour ne pas être aveuglé par l'orgueil et tomber sous la même condamnation que le diable.

7. Il faut qu'il ait aussi un bon témoignage de ceux du dehors, afin de ne pas tomber dans l'opprobre et les filets du diable.

8. Les diacres aussi doivent être sérieux, n'avoir qu'une parole, buvant peu, sans rechercher des gains malhonnêtes.

9. Qu'ils conservent le mystère de la foi dans une conscience pure.

10. Qu’on les éprouve d’abord, et qu’ils exercent ensuite le diaconat, s’ils sont irréprochables.

11. Que les femmes soient de même sérieuses, non médisantes, sobres, fidèles en tout.

12. Les diacres doivent être maris d’une seule femme, et bien conduire leurs enfants et leurs maisons respectives.

13. Car ceux qui exercent bien leur diaconat s’acquièrent un rang honorable, et une grande assurance dans la foi en Jésus Christ.

14. Je t'écris cela en espérant te rejoindre bientôt.

15. Mais si je tarde, tu sauras ainsi comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l'Eglise du Dieu vivant, colonne et soutien de la vérité.

16. Car de l'aveu de tous, le mystère de la piété est grand. Il fut manifesté dans la chair, justifié dans l'Esprit, vu des anges, proclamé parmi les païens, cru dans le monde, puis enlevé dans la gloire.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

3.1 à 3.16 : Les diacres
Qu'est-ce qu'un diacre ?

Le terme grec "diakonos" désignait un domestique, un subordonné ou un messager. La notion de serviteur est donc indissociable de celle de diacre.

Mais pour quels types de services les "diacres" ont-ils été institués dans l'Eglise primitive ?

S'agit-il de la répartition des tâches évoquée dans les Actes des apôtres ?

« Les Douze convoquèrent l'ensemble des disciples et dirent :

Il ne convient pas d'avoir délaissé la parole de Dieu pour servir aux tables. Cherchez, frères, sept hommes parmi vous ayant bonne réputation, remplis de l'Esprit et de sagesse, que nous chargerons de cette tâche. Nous nous attacherons à la prière et à l'enseignement de la parole. » (Actes 6.2-4)

Le terme "diakonos", qui apparaît une trentaine de fois (mais pas dans les Actes des apôtres), est traduit différemment dans le Nouveau Testament. Dans la Bible Segond, c'est le terme "serviteur" qui est employé une douzaine de fois, essentiellement dans les quatre évangiles.

Nous voyons poindre le terme de diacre ou de diaconesse quatre fois dans les écrits de Paul et il est souvent traduit par "ministre". Nous avons conservé le terme de "diacre" tout comme "épiscope" pour le mot grec "èpiskopos".

Le terme de "ministre", dans son sens moderne, n'a plus grand chose à voir. En effet, au lieu d'humbles serviteurs attachés le plus souvent à l'assistance aux pauvres et aux malades ... nous voyons émerger des personnalités honorées et entourées de multiples serviteurs.

Une simple illustration d'un monde à la dérive ... que nous ne sommes pas tenus de pérenniser.

« Qu'il n'en soit pas ainsi parmi vous. Celui qui veut grandir parmi vous, qu’il soit votre serviteur. Celui qui veut être le premier d'entre vous sera l'esclave de tous. » (Marc 10.43-44)

< < < Retour à l'accueil < < < 1ère épître à Timothée < < < 1TIMOTHEE 3 > > > Chapitre suivant ... > > >