PREMIERE EPITRE A TIMOTHEE

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 5 ~ Versets 1 à 25

Le vrai savoir-vivre


Traduction Louis Segond 1910

1 Ne réprimande pas rudement le vieillard, mais exhorte-le comme un père ; exhorte les jeunes gens comme des frères,

2 les femmes âgées comme des mères, celles qui sont jeunes comme des soeurs, en toute pureté.

3 Honore les veuves qui sont véritablement veuves.

4 Si une veuve a des enfants ou des petits-enfants, qu'ils apprennent avant tout à exercer la piété envers leur propre famille, et à rendre à leurs parents ce qu'ils ont reçu d'eux ; car cela est agréable à Dieu.

5 Celle qui est véritablement veuve, et qui est demeurée dans l'isolement, met son espérance en Dieu et persévère nuit et jour dans les supplications et les prières.

6 Mais celle qui vit dans les plaisirs est morte, quoique vivante.

7 Déclare-leur ces choses, afin qu'elles soient irréprochables.

8 Si quelqu'un n'a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu'un infidèle.

9 Qu'une veuve, pour être inscrite sur le rôle, n'ait pas moins de soixante ans, qu'elle ait été femme d'un seul mari,

10 qu'elle soit recommandable par de bonnes oeuvres, ayant élevé des enfants, exercé l'hospitalité, lavé les pieds des saints, secouru les malheureux, pratiqué toute espèce de bonne oeuvre.

11 Mais refuse les jeunes veuves ; car, lorsque la volupté les détache du Christ, elles veulent se marier,

12 et se rendent coupables en ce qu'elles violent leur premier engagement.

13 Avec cela, étant oisives, elles apprennent à aller de maison en maison ; et non seulement elles sont oisives, mais encore causeuses et intrigantes, disant ce qu'il ne faut pas dire.

14 Je veux donc que les jeunes se marient, qu'elles aient des enfants, qu'elles dirigent leur maison, qu'elles ne donnent à l'adversaire aucune occasion de médire ;

15 car déjà quelques-unes se sont détournées pour suivre Satan.

16 Si quelque fidèle, homme ou femme, a des veuves, qu'il les assiste, et que l'Eglise n'en soit point chargée, afin qu'elle puisse assister celles qui sont véritablement veuves.

17 Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d'un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l'enseignement.

18 Car l'Ecriture dit : Tu n'emmuselleras point le boeuf quand il foule le grain. Et l'ouvrier mérite son salaire.

19 Ne reçois point d'accusation contre un ancien, si ce n'est sur la déposition de deux ou trois témoins.

20 Ceux qui pèchent, reprends-les devant tous, afin que les autres aussi éprouvent de la crainte.

21 Je te conjure devant Dieu, devant Jésus-Christ, et devant les anges élus, d'observer ces choses sans prévention, et de ne rien faire par faveur.

22 N'impose les mains à personne avec précipitation, et ne participe pas aux péchés d'autrui ; toi-même, conserve-toi pur.

23 Ne continue pas à ne boire que de l'eau ; mais fais usage d'un peu de vin, à cause de ton estomac et de tes fréquentes indispositions.

24 Les péchés de certains hommes sont manifestes, même avant qu'on les juge, tandis que chez d'autres, ils ne se découvrent que dans la suite.

25 De même, les bonnes oeuvres sont manifestes, et celles qui ne le sont pas ne peuvent rester cachées.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Ne sois pas rude avec un vieillard, mais exhorte-le comme un père, et les jeunes gens comme des frères.

2. Traite les femmes âgées comme des mères, les jeunes femmes comme des sœurs, en toute pureté.

3. Honore les veuves qui sont vraiment veuves.

4. Si une veuve a des enfants ou des petits-enfants, qu’ils apprennent d'abord à exercer la piété envers leur propre famille, et à rendre à leurs parents ce qui leur est dû en retour, car ceci est agréable à Dieu.

5. Celle qui est vraiment veuve, qui est demeurée tout seule, qu'elle mette son espérance en Dieu et persévère nuit et jour dans les requêtes et les prières.

6. Mais celle qui vit dans les plaisirs est déjà morte, quoique vivante.

7. Prescris-leur tout ceci, afin qu’elles soient irréprochables.

8. Si quelqu’un ne prend pas soin des siens, et surtout ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un incroyant.

9. Pour inscrire une veuve en tant que telle, il faut qu'elle ait au moins soixante ans et n'ait eu qu'un seul mari.

10. Elle doit être réputée pour ses belles œuvres, avoir élevé des enfants, exercé l'hospitalité, lavé les pieds des saints, assisté les malheureux, et s'être ainsi impliquée dans toute œuvre bonne.

11. Par contre, tu écarteras les jeunes veuves. Car lorsque leurs désirs les éloignent du Christ, elles veulent se remarier.

12. Elles risquent d'être jugées pour avoir rompu leur premier engagement.

13. De plus, étant inactives, elles vont de maison en maison pour ne rien faire, pour apprendre les bavardages et les indiscrétions et parler à tort et à travers.

14. Je veux donc que les jeunes se remarient pour avoir des enfants, diriger leur maison, et ne donnent aucune prise aux médisances de l'adversaire.

15. Car il en est déjà qui se sont égarées en suivant Satan.

16. Si une croyante a des veuves, qu'elle les assiste afin que l'Eglise n'en ait pas la charge, afin de pouvoir assister celles qui sont réellement veuves.

17. Les anciens qui dirigent bien l'Eglise sont dignes d'un double honneur, surtout ceux qui peinent au ministère de la parole et de l'enseignement.

18. En effet, l'Ecriture dit ceci : « Tu ne muselleras pas le bœuf foulant le grain » et aussi : « L'ouvrier mérite son salaire ».

19. Ne reçois pas d'accusation contre un ancien, sauf sur « déposition de deux ou trois témoins ».

20. Reprends les pécheurs devant tous afin que les autres éprouvent aussi de la crainte.

21. Je t'adjure devant Dieu, Jésus Christ et les anges élus, d'observer tout ceci sans jugement préconçu, sans agir par favoritisme.

22. N'impose pas hâtivement les mains et ne participe pas aux péchés des autres. Toi-même, reste pur !

23. Cesse de ne boire que de l'eau, mais boit un peu de vin pour ton estomac et tes fréquentes faiblesses.

24. Chez certains hommes, les péchés sont manifestes, avant même qu'on les juge. Pour d'autres, au contraire, ils ne se révèlent que par la suite.

25. De même, de belles œuvres sont manifestes, et les autres qui sont cachées ne pourront le rester.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

5.1 à 5.25 : La famille
« Si quelqu’un ne prend pas soin des siens, et surtout ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un incroyant. » (verset 8)

Etre fidèle à sa famille constitue l'un des enseignements de Paul fondé sur la Bible.

Dieu peut-il s'entourer d'infidèles ?

Il en a fait l'expérience, avec Satan et les anges déchus qui l'accompagnèrent.

Notre fidélité au sein du couple et de la famille permet de tester notre fidélité sur Terre, prélude à la fidélité qui nous engage envers Dieu pour l'éternité.

C'est pourquoi Paul, au travers de ses recommandations, prescrit à chacun de prendre soin de sa famille.

Le premier commandement de Dieu à l'homme et à la femme fut de procréer ... mais certainement pas pour abandonner sa famille :

« Soyez féconds ... » (Genèse 1.28)

De nos jours, les familles se décomposent de plus en plus.

N'est-ce pas l'accomplissement de cette prophétie de Paul qui, en évoquant les derniers temps, signale que certains « s'opposeront au mariage » (1 Timothée 4.3).

Certes, des couples se reforment mais le résultat de cette désagrégation c'est la mutiplication des personnes isolées.

En France, chaque année, dans le cadre du recensement de la population, l'INSEE constate depuis plusieurs décennies une tendance constante.

Le taux d'occupation des résidences principales diminue, ce qui reflète à la fois un vieillissement de la population avec le veuvage mais aussi les séparations multiples au sein des familles.

Aux temps de Paul, l'isolement était le plus souvent les conséquences d'un décès et du veuvage.

De nos jours, cette situation perdure notamment chez les personnes âgées mais la cellule familiale est de moins en moins présente pour les accompagner.

Les maisons de retraite prennent le relais.

Mais qui pourrait compenser la relation d'affection qui devrait exister au sein d'une famille ?

D'autant que les ruptures affectives s'accompagnent bien souvent de réactions de rejet, de rancune, de repli sur soi.

C'est ainsi que des millions de célibétaires, séparés, divorcés finissent par se replier sur eux-mêmes tant leurs expériences humaines se sont révélées douloureuses.

Ils conservent de leur vie des blessures multiples et l'amertume qui en résulte.

Certains trouvent refuge dans une Eglise, dans une communauté chrétienne qui peut leur rendre l'envie de vivre.

Ils découvrent ainsi de nouveaux "frères", de nouvelles "sœurs", une nouvelle famille, pour peu que cette Eglise soit inspirée par l'amour de Dieu et cette parole :

« Je vous donne un commandement nouveau :

Que vous vous aimiez les uns les autres, comme je vous ai aimés afin que, vous aussi, vous vous aimiez les uns les autres. » (Jean 13.34)

< < < Retour à l'accueil < < < 1ère épître à Timothée < < < 1TIMOTHEE 5 > > > Chapitre suivant ... > > >