SECONDE EPITRE A TIMOTHEE

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 2 ~ Versets 1 à 26

La tempérance


Traduction Louis Segond 1910

1 Toi donc, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce qui est en Jésus-Christ.

2 Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l'enseigner aussi à d'autres.

3 Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus-Christ.

4 Il n'est pas de soldat qui s'embarrasse des affaires de la vie, s'il veut plaire à celui qui l'a enrôlé ;

5 et l'athlète n'est pas couronné, s'il n'a combattu suivant les règles.

6 Il faut que le laboureur travaille avant de recueillir les fruits.

7 Comprends ce que je dis, car le Seigneur te donnera de l'intelligence en toutes choses.

8 Souviens-toi de Jésus-Christ, issu de la postérité de David, ressuscité des morts, selon mon Evangile,

9 pour lequel je souffre jusqu'à être lié comme un malfaiteur. Mais la parole de Dieu n'est pas liée.

10 C'est pourquoi je supporte tout à cause des élus, afin qu'eux aussi obtiennent le salut qui est en Jésus-Christ, avec la gloire éternelle.

11 Cette parole est certaine : Si nous sommes morts avec lui, nous vivrons aussi avec lui ;

12 si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui ; si nous le renions, lui aussi nous reniera ;

13 si nous sommes infidèles, il demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même.

14 Rappelle ces choses, en conjurant devant Dieu qu'on évite les disputes de mots, qui ne servent qu'à la ruine de ceux qui écoutent.

15 Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n'a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité.

16 Evite les discours vains et profanes ; car ceux qui les tiennent avanceront toujours plus dans l'impiété,

17 et leur parole rongera comme la gangrène. De ce nombre sont Hyménée et Philète,

18 qui se sont détournés de la vérité, disant que la résurrection est déjà arrivée, et qui renversent la foi de quelques uns.

19 Néanmoins, le solide fondement de Dieu reste debout, avec ces paroles qui lui servent de sceau : Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent ; et : Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu'il s'éloigne de l'iniquité.

20 Dans une grande maison, il n'y a pas seulement des vases d'or et d'argent, mais il y en a aussi de bois et de terre ; les uns sont des vases d'honneur, et les autres sont d'un usage vil.

21 Si donc quelqu'un se conserve pur, en s'abstenant de ces choses, il sera un vase d'honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne oeuvre.

22 Fuis les passions de la jeunesse, et recherche la justice, la foi, la charité, la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d'un coeur pur.

23 Repousse les discussions folles et inutiles, sachant qu'elles font naître des querelles.

24 Or, il ne faut pas qu'un serviteur du Seigneur ait des querelles ; il doit, au contraire, avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience ;

25 il doit redresser avec douceur les adversaires, dans l'espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité,

26 et que, revenus à leur bon sens, ils se dégageront des pièges du diable, qui s'est emparé d'eux pour les soumettre à sa volonté.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Ainsi toi, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce en Jésus Christ.

2. Et ce que tu as entendu de moi en présence de nombreux témoins, confie-le à des hommes fidèles qui seront eux-mêmes capables de l'enseigner à d'autres.

3. Prends ta part de souffrances comme un bon soldat de Jésus Christ.

4. Aucun soldat engagé ne s'embarrasse des affaires de la vie courante afin de plaire à celui qui l'a engagé.

5. Quant à celui qui lutte, il n'est récompensé qu'après avoir lutté selon les règles.

6. Le cultivateur doit d'abord prendre de la peine avant de recevoir sa part de fruits.

7. Comprends ce que je dis, car le Seigneur te donnnera l'intelligence nécessaire.

8. Souviens-toi de Jésus Christ, ressuscité des morts, descendant de David selon l'Evangile que j'annonce.

9. Je souffre pour Lui comme un malfaiteur au point d'être enchaîné. Mais la parole de Dieu n'est pas enchaînée !

10. C'est pourquoi je supporte tout à cause de ceux qui sont élus, afin qu'ils obtiennent eux aussi le salut en Jésus Christ avec la gloire éternelle.

11. Cette parole est digne de foi ! En effet, si nous sommes morts avec Lui, nous vivrons aussi avec Lui.

12. Si nous endurons avec Lui, nous règnerons aussi avec Lui. Si nous Le renions, Lui aussi nous reniera.

13. Si nous sommes infidèles, Lui demeure fidèle, car Il ne peut se renier Lui-même.

14. Rappelle tout cela, en attestant devant Dieu de ne pas se battre pour des mots. Cela ne sert à rien, sinon à perdre ceux qui écoutent.

15. Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, en ouvrier n'ayant pas à rougir, qui dispense correctement la parole de la vérité.

16. Evite les bavardages impies car ils ne servent qu'à faire progresser dans l'impiété.

17. Et de telles paroles s'étendent comme une gangrène. C'est le cas de Hyménée et Philetos.

18. Ils se sont écartés de la vérité en prétendant que la résurrection a déjà eu lieu, et ils renversent la foi de certains.

19. Il est certain que la solide fondation de Dieu tient bon, avec pour sceau cette parole : « Le Seigneur connaît les siens » et encore « Qu'il s'éloigne de l'iniquité, quiconque invoque le Nom du Seigneur ». (Nombre 16.5 & 26 ; Jean 10.14)

20. Dans une grande maison, il n’y a pas seulement des vases d’or et d’argent. Il y en a aussi de bois et d'argile. Les uns sont pour honorer, et les autres pour l'usage courant.

21. Celui qui se purifie en s’abstenant de ces choses sera un vase d’honneur. Sanctifié, il sera utile à son maître, préparé pour toute bonne œuvre.

22. Fuis les passions de la jeunesse, recherche la justice, la foi, l'amour, la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d’un cœur pur.

23. Repousse les spéculations insensées et stupides, sachant qu’elles engendrent des querelles.

24. Le serviteur du Seigneur ne doit pas avoir de querelles mais être affable envers tous, apte à enseigner, supportant la médisance.

25. Il doit instruire les contradicteurs avec douceur, espérant que Dieu leur donne la repentance nécessaire à la connaissance de la vérité.

26. Et s'ils retrouvent leur bon sens, ils se dégageront du filet du diable, qui les tenait captifs pour les soumettre à sa volonté.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

2.1 à 2.26 : La tempérance
Tout comme la jeunesse vibre, bouillonne, se passionne, le chrétien peut facilement se laisser aller à sa passion : la Foi.

Celle-ci peut susciter un comportement fréquent : le manque de tempérance.

Il peut en résulter des dérives du comportement ou des croyances illusoires que Paul nous invite à repousser dans le discernement.

« Repousse les spéculations insensées et stupides, sachant qu’elles engendrent des querelles. » (verset 23)

Il est par exemple fréquent de nos jours, dans certains milieux, que l'on professe avec certitude le retour du Seigneur pour une date précise.

Qu'en est-il de l'enlèvement de l'Eglise que certains annonçaient pour le mois de septembre 2015 ?

De telles prédications sont à l'image de celles que Paul devait combattre comme celle-ci :

« Ils se sont écartés de la vérité en prétendant que la résurrection a déjà eu lieu, et ils renversent la foi de certains. » (verset 18)

Combien se sont ainsi laissés déstabiliser depuis près de 2000 ans par de telles affabulations ?

La tempérance, ou maîtrise de soi, est un fruit de l'Esprit Saint, qui permet de maîtriser son propre esprit pour ne pas se laisser prendre dans le filet de telles spéculations.

« Le fruit de l'Esprit, c'est ... la maîtrise de soi ... » (Galates 5.22-23)

Elle s'oppose aux querelles qui sont une production de l'adversaire :

« Les œuvres de la chair sont bien connues. Ce sont sont la fornication, l’impureté, la débauche, l’idolâtrie, la sorcellerie, les rivalités, la discorde, la jalousie, la colère, les disputes, les divisions, les factions ... » (Galates 5.19-20)

Notons que le terme grec "màchas", utilisé ici en 2 Timothée 2.23, traduit par "querelles", peut aussi se traduire par disputes, luttes, voire batailles en armes !

Combien de guerres sont ainsi nées de simples querelles ?

Beaucoup, y compris parmi les chrétiens, succombent, ou ont succombé, à ces tentations.

Emportés par ce qu'ils croient être la foi, certains ne manqueront pas de hausser le ton pour affirmer leurs convictions.

Ils citent la Bible, en isolant ce qui leur convient, convaincus de détenir la Vérité.

Ce faisant, ils permettent à peine à ceux qui ne partagent pas leurs convictions de s'exprimer.

Ont-ils tort ou raison ?

Et si c'était notre interlocuteur qui avait raison ?

Est-il nécessaire de se dresser ainsi les uns contre les autres dans l'aveuglement et la discorde ?

Si notre "contradicteur" invoque aussi le Seigneur d'un cœur pur, ne vaut-il pas mieux se concentrer sur Celui qui nous rapproche ?

« Aussi, recherchons ce qui contribue à la paix et à l'édification mutuelle. » (Romains 14.19)

< < < Retour à l'accueil < < < 2ème épître à Timothée < < < 2TIMOTHEE 2 > > > Chapitre suivant ... > > >