SECONDE EPITRE A TIMOTHEE

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 3 ~ Versets 1 à 17

Les dérives de l'humanité


Traduction Louis Segond 1910

1 Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.

2 Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux,

3 insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien,

4 traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu,

5 ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là.

6 Il en est parmi eux qui s'introduisent dans les maisons, et qui captivent des femmes d'un esprit faible et borné, chargées de péchés, agitées par des passions de toute espèce,

7 apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité.

8 De même que Jannès et Jambrès s'opposèrent à Moïse, de même ces hommes s'opposent à la vérité, étant corrompus d'entendement, réprouvés en ce qui concerne la foi.

9 Mais ils ne feront pas de plus grands progrès ; car leur folie sera manifeste pour tous, comme le fut celle de ces deux hommes.

10 Pour toi, tu as suivi de près mon enseignement, ma conduite, mes résolutions, ma foi, ma douceur, ma charité, ma constance,

11 mes persécutions, mes souffrances. A quelles souffrances n'ai-je pas été exposé à Antioche, à Icone, à Lystre ? Quelles persécutions n'ai-je pas supportées ? Et le Seigneur m'a délivré de toutes.

12 Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés.

13 Mais les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal, égarant les autres et égarés eux-mêmes.

14 Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises ;

15 dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus-Christ.

16 Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice,

17 afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Sache bien ceci, dans les derniers jours surviendront des moments difficiles.

2. Car les hommes seront égoïstes, aimant l'argent, fanfarons, orgueilleux, blasphémateurs, insoumis à leurs parents, ingrats, sacrilèges.

3. Ils seront dépourvus d'affection, implacables, médisants, indisciplinés, cruels, ennemis du bien.

4. Traîtres et emportés, ils seront aveuglés par l'orgueil, amis du plaisir plutôt qu'amis de Dieu.

5. Ils s'en tiendront aux apparences de la piété tout en ayant renié sa puissance. Aussi, détourne-toi de ces gens-là !

6. Car ils sont des leurs, ceux qui s'introduisent dans les maisons pour prendre au filet de faibles femmes chargées de péchés, entraînées par toutes sortes de désirs.

7. Ils ont beau apprendre, ils demeurent incapables de parvenir à la connaissance de la vérité.

8. Comme Jannès et Jambrès s'opposèrent à Moïse, ceux-ci s'opposent de même à la vérité. L'esprit de tels hommes est corrompu, ils sont disqualifiés sur le plan de la foi.

9. Mais ils n'iront pas plus loin, car leur dérangement sera manifeste pour tous, comme il le fut aussi pour ces deux-là.

10. Mais toi, tu as suivi fidèlement mon enseignement sur la conduite, le dessein, la foi, la patience, l'amour, la persévérance.

11. Les persécutions, les souffrances, auxquelles je fus exposé à Antioche, à Iconium, à Lystres ? J'en ai tant subies et le Seigneur m’a délivré de toutes !

12. Ainsi, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus Christ seront persécutés.

13. Les hommes mauvais et imposteurs empireront dans le mal, égarant les autres comme ils se sont égarés.

14. Toi, demeure ferme dans ce que tu as appris, ce dont tu es certain, sachant de qui tu l'as appris.

15. Depuis ton enfance, tu connais les Saintes Ecritures. Elles peuvent te rendre sage et conduire au salut par la foi en Jésus Christ.

16. Toute Ecriture inspirée de Dieu est aussi utile à l'enseignement, pour réfuter, pour corriger, pour éduquer dans la justice.

17. Ainsi l’homme de Dieu est accompli, équipé pour toute œuvre bonne.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

3.1 à 3.17 : Face aux dérives de l'humanité
« Toute Ecriture inspirée de Dieu est aussi utile à l'enseignement, pour réfuter, pour corriger, pour éduquer dans la justice. » (verset 16)

Timothée a reçu un enseignement fondé sur le Premier (Ancien) Testament, déjà considéré comme Ecriture Sainte aux temps de Jésus qui, Lui-même, en a reconnu les vertus pour élever vers la foi : « Vous sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir la vie éternelle par elles. Ce sont elles qui rendent témoignage de moi. » (Jean 5.39)

Jésus est venu non pour abolir mais accomplir les Ecritures du Premier Testament, tout en sachant la portée et les limites de celles-ci lorsqu'elles sont interprêtées à la lettre et non dans l'Esprit.

De notre regard, dépend bien souvent la compréhension des phénomènes. Certains textes du Premier Testament, et parfois du nouveau, nous laissent perplexes, conduisant à nous interroger : est-ce bien l'Esprit Saint qui a pu inspirer ceci ?

Par extension, la formulation de Paul à l'égard des textes anciens a été généralisée au Nouveau Testament, et c'est toute la Bible qui est considérée comme inspirée de Dieu sur le fondement des textes retenus dans le cadre du canon biblique.

Celui-ci est figé au terme de plusieurs siècles de controverses humaines. Ceci conduit à traduire le plus souvent le verset 16 comme suit : « Toute Ecriture est inspirée de Dieu ... »

Nous avons choisi de retenir la traduction qui nous semble plus conforme à ce que Paul pouvait écrire en son temps : « Toute Ecriture inspirée de Dieu est aussi utile à l'enseignement ... »

Peut-on en déduire que certains textes figurant dans le canon biblique ne sont pas inspirés de Dieu ou que d'autres écrits, antérieurs ou postérieurs (apocryphes), ne figurant pas dans le canon sont également inspirés ?

Vaste débat qui peut conduire à une remise en cause globale de la Bible. Car si tel ou tel passage est supposé de source purement humaine ... pourquoi pas la totalité ?

Chacun est libre de reconnaître la véracité de la Bible dans son intégralité ou non. La discussion à ce sujet peut être utile si elle permet à la conscience individuelle de s'enrichir, si elle exprime une soif légitime de connaissance et une édification dans la foi.

Elle contribue ainsi à l'enseignement, à la réfutation, au redressement et à l'éducation dans la justice. Mais si cette réflexion critique conduit l'individu à fragiliser sa foi en introduisant le doute, il devient préférable de s'en tenir au canon biblique.

< < < Retour à l'accueil < < < 2ème épître à Timothée < < < 2TIMOTHEE 3 > > > Chapitre suivant ... > > >