APOCALYPSE ou REVELATION

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 17 ~ Versets 1 à 18

La grande prostituée


Traduction Louis Segond 1910

1 Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m'adressa la parole, en disant : Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux.

2 C'est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l'impudicité, et c'est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés.

3 Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes.

4 Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution.

5 Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre.

6 Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement.

7 Et l'ange me dit : Pourquoi t'étonnes-tu ? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes.

8 La bête que tu as vue était, et elle n'est plus. Elle doit monter de l'abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s'étonneront en voyant la bête, parce qu'elle était, et qu'elle n'est plus, et qu'elle reparaîtra.

9 C'est ici l'intelligence qui a de la sagesse. Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise.

10 Ce sont aussi sept rois : cinq sont tombés, un existe, l'autre n'est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps.

11 Et la bête qui était, et qui n'est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition.

12 Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête.

13 Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête.

14 Ils combattront contre l'agneau, et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi.

15 Et il me dit : Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues.

16 Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu.

17 Car Dieu a mis dans leurs coeurs d'exécuter son dessein et d'exécuter un même dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu'à ce que les paroles de Dieu soient accomplies.

18 Et la femme que tu as vue, c'est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint m’adresser la parole. Il dit : Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux.

2. C’est avec elle que les rois de la terre se sont prostitués, et les habitants de la terre se sont enivrés du vin de sa prostitution.

3. Il m'emporta en esprit dans un désert. Je vis une femme assise sur une bête écarlate, couverte de noms de blasphème, avec sept têtes et dix cornes.

4. Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe en or, remplie des abominations et des impuretés de sa prostitution.

5. Sur son front un nom était écrit, un mystère : Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre.

6. Je vis cette femme s'enivrer du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. En la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement.

7. L’ange me dit : Pourquoi es-tu étonné ? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, celle qui a les sept têtes et les dix cornes.

8. La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme et va à sa perdition. Les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans Le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête. Parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et es revenue.

9. Ici se révèle l’intelligence associée à la sagesse : les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. Et les rois sont au nombre de sept :

10. Cinq d'entre eux sont tombés, l'un est en poste, et le dernier n'est pas encore venu. Quand il viendra, il ne demeurera que peu de temps.

11. La bête qui était et qui n'est plus, c'est un huitième roi. Elle est du nombre des sept et va à sa perdition.

12. Les dix cornes que tu as vues ce sont dix rois qui n'ont pas encore reçu la royauté. Mais ils partageront avec la bête le pouvoir royal pour une heure.

13. Ils ne pensent qu'à une chose : soumettre leur pouvoir et leur puissance à la bête.

14. Ils feront la guerre à l'Agneau et l'Agneau les vaincra avec ceux qu'Il a appelés, élus et fidèles, car il est Seigneur des seigneurs et Roi des rois.

15. Puis il me dit : Les eaux que tu as vues où la prostituée est assise, ce sont des peuples et des foules, des nations et des langues.

16. Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée qui sera dévastée et mise à nu. Elles mangeront ses chairs et la brûleront au feu.

17. Car Dieu leur a mis au cœur de réaliser son dessein. Ce seul dessein c'est de soumettre leur royauté à la bête jusqu'à l'accomplissement des paroles de Dieu.

18. Et la femme que tu as vue, c'est la grande cité qui règne sur les rois de la terre.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

Versets 1 à 18 : La grande prostituée
Rome est souvent identifiée comme étant la "grande prostituée" visée par le Livre de l'Apocalypse. Aux temps de l'empire romain, c'était « la grande cité qui règne sur les rois de la terre » (verset 18).

Mais l'auteur du livre se réfère à une autre ville antique qui était alors en ruines : « Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre. » (verset 5)

Elle fut en son temps « la grande cité ». Le Premier (Ancien) Testament livre à son sujet ce message :

« Fuyez de Babylone, et que chacun sauve sa vie, de peur que vous ne périssiez dans sa ruine ! Car c’est un temps de vengeance pour l’Eternel ; Il va lui rendre selon ses œuvres.

Babylone était dans la main de l’Eternel une coupe d’or, qui enivrait toute la terre ; les nations ont bu de son vin : C’est pourquoi les nations ont été comme en délire. » (Jérémie 51.6-7)

Babylone est un symbole de ces villes de lumière ~ lumière occulte ~ qui brillent des milles feux de l'or, de l'argent, du faste et de la cupidité, avec son cortège de corruptions physiques et spirituelles.

Qu'est-ce que la prostitution, sinon la corruption du corps et de l'esprit moyennant une transaction financière ?

Toutefois le mot grec "pornès", souvent traduit par "prostituée" est plus large car il englobe l'ensemble de la débauche.

Ne faudrait-il pas dire plutôt : la grande débauchée ?

Que sont les "grandes eaux" sur lesquelles ce personnage est assis ?

« Les eaux que tu as vues où la prostituée est assise, ce sont des peuples et des foules, des nations et des langues. » (verset 15)

Cette vision va bien au-delà de Babylone et de Rome, elle concerne toutes les cités de la terre qui n'existaient pas encore à l'époque de l'apôtre Jean.

Pour ne citer qu'un exemple, songeons à la "City" de Londres, première place financière du monde, dont l'emblème est ... un dragon. La "cité financière transnationale" dans le cadre de la mondialisation, c'est de nos jours « la grande cité qui règne sur les rois de la terre. »

La corruption du corps et de l'esprit, au travers des multiples transactions financières, est bien implantée sur nos têtes dans notre monde moderne. Nous sommes bel et bien encrassés par cette richesse avec laquelle les "rois de la terre" se livrent à la débauche.

En araméen, le mot richesse se disait "mamon". Jésus l'a personnifiée : « Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. » (Luc.16.13)

Chacun peut encore choisir son camp ... pour combien de temps ?

< < < Retour à l'accueil < < < Apocalypse < < < APOCALYPSE 17 > > > Chapitre suivant ... > > >