APOCALYPSE ou REVELATION

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 18 ~ Versets 1 à 24

La chute de la grande cité


Traduction Louis Segond 1910

1 Après cela, je vis descendre du ciel un autre ange, qui avait une grande autorité ; et la terre fut éclairée de sa gloire.

2 Il cria d'une voix forte, disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande ! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux,

3 parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de son impudicité, et que les rois de la terre se sont livrés avec elle à l'impudicité, et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe.

4 Et j'entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n'ayez point de part à ses fléaux.

5 Car ses péchés se sont accumulés jusqu'au ciel, et Dieu s'est souvenu de ses iniquités.

6 Payez-la comme elle a payé, et rendez-lui au double selon ses oeuvres. Dans la coupe où elle a versé, versez-lui au double.

7 Autant elle s'est glorifiée et plongée dans le luxe, autant donnez-lui de tourment et de deuil. Parce qu'elle dit en son coeur : Je suis assise en reine, je ne suis point veuve, et je ne verrai point de deuil !

8 A cause de cela, en un même jour, ses fléaux arriveront, la mort, le deuil et la famine, et elle sera consumée par le feu. Car il est puissant, le Seigneur Dieu qui l'a jugée.

9 Et tous les rois de la terre, qui se sont livrés avec elle à l'impudicité et au luxe, pleureront et se lamenteront à cause d'elle, quand ils verront la fumée de son embrasement.

10 Se tenant éloignés, dans la crainte de son tourment, ils diront : Malheur ! malheur ! La grande ville, Babylone, la ville puissante ! En une seule heure est venu ton jugement !

11 Et les marchands de la terre pleurent et sont dans le deuil à cause d'elle, parce que personne n'achète plus leur cargaison,

12 cargaison d'or, d'argent, de pierres précieuses, de perles, de fin lin, de pourpre, de soie, d'écarlate, de toute espèce de bois de senteur, de toute espèce d'objets d'ivoire, de toute espèce d'objets en bois très précieux, en airain, en fer et en marbre,

13 de cinnamome, d'aromates, de parfums, de myrrhe, d'encens, de vin, d'huile, de fine farine, de blé, de boeufs, de brebis, de chevaux, de chars, de corps et d'âmes d'hommes.

14 Les fruits que désirait ton âme sont allés loin de toi ; et toutes les choses délicates et magnifiques sont perdues pour toi, et tu ne les retrouveras plus.

15 Les marchands de ces choses, qui se sont enrichis par elle, se tiendront éloignés, dans la crainte de son tourment ; ils pleureront et seront dans le deuil,

16 et diront : Malheur ! malheur ! La grande ville, qui était vêtue de fin lin, de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles !

17 En une seule heure tant de richesses ont été détruites ! Et tous les pilotes, tous ceux qui naviguent vers ce lieu, les marins, et tous ceux qui exploitent la mer, se tenaient éloignés,

18 et ils s'écriaient, en voyant la fumée de son embrasement : Quelle ville était semblable à la grande ville ?

19 Et ils jetaient de la poussière sur leurs têtes, ils pleuraient et ils étaient dans le deuil, ils criaient et disaient : Malheur ! malheur ! La grande ville, où se sont enrichis par son opulence tous ceux qui ont des navires sur la mer, en une seule heure elle a été détruite !

20 Ciel, réjouis-toi sur elle ! Et vous, les saints, les apôtres, et les prophètes, réjouissez-vous aussi ! Car Dieu vous a fait justice en la jugeant.

21 Alors un ange puissant prit une pierre semblable à une grande meule, et il la jeta dans la mer, en disant : Ainsi sera précipitée avec violence Babylone, la grande ville, et elle ne sera plus trouvée.

22 Et l'on n'entendra plus chez toi les sons des joueurs de harpe, des musiciens, des joueurs de flûte et des joueurs de trompette, on ne trouvera plus chez toi aucun artisan d'un métier quelconque, on n'entendra plus chez toi le bruit de la meule,

23 la lumière de la lampe ne brillera plus chez toi, et la voix de l'époux et de l'épouse ne sera plus entendue chez toi, parce que tes marchands étaient les grands de la terre, parce que toutes les nations ont été séduites par tes enchantements,

24 et parce qu'on a trouvé chez elle le sang des prophètes et des saints et de tous ceux qui ont été égorgés sur la terre.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Après cela, je vis un autre ange qui descendait du ciel. Il avait un grand pouvoir et la terre fut illuminée de sa gloire.

2. Il s'écria d'une voix forte : Elle est tombée, elle est tombée, la grande Babylone ! Elle est devenue la demeure de démons, le repaire de tout esprit impur, de tout oiseau impur, et elle en fut haïe.

3. Car toutes les nations se sont abreuvées du vin de sa fureur de prostitution, et les rois de la terre se sont prostitués avec elle. Les marchands de la terre se sont enrichis de son luxe démesuré.

4. J'entendis une autre voix qui disait dans le ciel : Sortez, mon peuple, fuyez-là, afin de ne pas vous compromettre dans ses péchés, pour ne pas subir les fléaux qui lui sont destinés.

5. Car ses péchés sont montés jusqu'au ciel, et Dieu s'est souvenu de ses injustices.

6. Payez-là comme elle a payé et rendez-lui le double de ses œuvres. Dans la coupe de ses compromissions, mélangez-lui le double !

7. Autant elle s'est glorifiée en étalant son luxe, autant vous lui donnerez de tourment et de deuil. Car dans son cœur elle se dit : "Je trône en reine et ne suis point veuve, je ne risque pas de connaître le deuil".

8. De ce fait, les fléaux fondront sur elle en un seul jour : mort, deuil, famine, et elle sera consumée par le feu, car Il est puissant le Seigneur Dieu qui l'a jugée.

9. Les rois de la terre pleureront et se frapperont la poitrine à cause d'elle quand ils verront la fumée qui l'embrase, car ils se sont prostitués avec elle en étalant leur luxe.

10. Ils se tiendront à distance car ils redouteront de tels tourments et diront : Malheur de malheur, la cité de la grande Babylone, cette puissante cité, il a suffi d'une heure pour que vienne ton jugement !

11. Les marchands de la terre pleureront et seront en deuil à cause d'elle, car plus personne n'achètera leurs cargaisons.

12. Des cargaisons d'or et d'argent, de pierres précieuses, de perles, de lin fin, de pourpre, de soie, d'écarlate, toutes sortes de bois parfumés et d'objets en ivoire, en bois précieux, en bronze, en fer, en marbre.

13. De la canelle, de l'amome, des parfums, de la myrrhe, de l'encens, du vin, de l'huile, de la fleur de farine, du froment, du gros bétail, des moutons, des chevaux, des chars et des hommes, corps et âmes.

14. Le temps des fruits que ton âme désirait s'est éloigné de toi, tous ces luxes, toutes ces splendeurs sont perdus à jamais et nul de les retrouvera.

15. Les marchands qui s'étaient enrichis de tout ceci se tiendront à distance par crainte de tels tourments en pleurant dans le deuil.

16. Ils diront : Malheur de malheur pour la grande cité revêtue de lin fin, de pourpre et d'écarlate, qui était couverte d'or, de pierres précieuses et de perles.

17. En une heure, toute cette richesse n'est plus que ruine ! Et tous les capitaines, tous les matelots qui naviguent de port en port comme tous ceux qui vivent de la mer se tinrent à distance.

18. Ils s'écriaient en voyant la fumée de l'incendie qui l'embrasait : Qui était comparable à la grande cité ?

19. Alors ils se jetèrent de la poussière sur la tête en criant, pleurant, portant le deuil, et ils disaient : Malheur de malheur pour la grande cité. Tous les armateurs se sont enrichis de son opulence et en une heure elle est ruinée.

20. Que le ciel se réjouisse de sa ruine ! Ainsi que les saints, les apôtres et les prophètes, car Dieu l'a jugée en vous rendant justice.

21. Puis un ange puissant souleva une pierre semblable à une énorme meule et la jeta dans la mer en disant : C'est ainsi que sera violemment précipitée la grande cité de Babylone, et personne ne la retrouvera plus.

22. On n'entendra plus chez toi le son des cithares, des musiciens, des joueurs de flûtes et de trompettes. On ne trouvera plus chez toi d'artisan de tous métiers, et le bruit de la meule ne s'entendra plus chez toi.

23. La lumière de la lampe ne luira plus chez toi et l'on n'entendra plus la voix du fiancé et de sa fiancée, parce que tes marchands, qui étaient les plus grands de la terre, ont séduit toutes les nations par ton ensorcellement.

24. De plus, on a trouvé chez toi le sang des prophètes, des saints, et de tous ceux qui furent immolés sur la terre.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

Versets 1 à 24 : La chute de la grande cité
« Elle est tombée, elle est tombée, la grande Babylone ! » (verset 2)

Lorsque Jean reçut cette vision, la cité de Babylone ne jouait plus guère de rôle dans le monde antique.

Le centre du monde méditerranéen, à cette époque, c'est Rome.

Aussi la chute de la "grande cité" peut annoncer le déclin de l'empire romain après les "invasions barbares" qui commenceront au IVè siècle.

Mais la "chute" de l'empire romain, tout comme la déchéance de Babylone ont été progressifs, sans commune mesure avec la violence et la soudaineté des évènements relatés dans ce chapitre de l'Apocalypse.

Lorsque la "grande cité" est présentée à Jean, celui-ci déclare :

« En la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement. » (Apocalypse 17.6)

Mais les explications de l'ange permettre de comprendre que ce que l'on nomme Babylone n'est autre que Rome.

« Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. » (Apocalypse 17.9)

Cette femme, la "grande prostituée", symbolise la cité de Rome, édifiée sur sept collines, ce qui lui vaut le qualificatif de "cité aux sept collines".

C'est dans les arènes romaines que de nombreux martyrs chrétiens furent exécutés : « On a trouvé chez elle le sang des prophètes et des saints et de tous ceux qui ont été égorgés sur la terre. » (verset 24)

Mais c'est malheureusement aussi au nom de la "sainte église romaine" que les croisades, l'inquisition, les persécutions et autres crimes furent commandités au cours des siècles qui ont suivi.

A l'époque de la réforme protestante, amorcée au XVe siècle, les réformateurs entendaient notamment dénoncer la corruption de toute la société engendrée par le commerce des indulgences.

« Malheur de malheur pour la grande cité revêtue de lin fin, de pourpre et d'écarlate, qui était couverte d'or, de pierres précieuses et de perles. » (verset 16)

Mais cette corruption ne concerne pas que l'église romaine, elle touche toutes les couches de la société depuis toujours, indépendamment des courants religieux ou non religieux.

Alors pourquoi Rome ?

Le siège de la chrétienté ne se devait-il pas d'être exemplaire ?

Faut-il pour autant en conclure que c'est bien sur cette cité romaine que va fondre l'anéantissement total tel qu'il est annoncé au verset 21 ?

« C'est ainsi que sera violemment précipitée la grande cité de Babylone, et personne ne la retrouvera plus. »

Quoi qu'il en soit, les modalités de cette destruction annoncée au verset 21, avec la chute dans la mer d'une « pierre semblable à une énorme meule », rappellent les évènements évoqués au chapitre 8 lors de l'ouverture du septième sceau :

« Le deuxième ange sonna de la trompette et une sorte de grande montagne embrasée fut jetée dans la mer. » (Apocalypse 8.8)

Quel crédit apporter à tout ceci ?

L'avenir nous le dira ...

< < < Retour à l'accueil < < < Apocalypse < < < APOCALYPSE 18 > > > Chapitre suivant ... > > >