EPITRE AUX COLOSSIENS

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 1 ~ Versets 1 à 29

Christ, le Premier-né !


Traduction Louis Segond 1910

1 Paul, apôtre de Jésus Christ par la volonté de Dieu, et le frère Timothée,

2 aux saints et fidèles frères en Christ qui sont à Colosses ; que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père !

3 Nous rendons grâces à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, et nous ne cessons de prier pour vous,

4 ayant été informés de votre foi en Jésus-Christ et de votre charité pour tous les saints,

5 cause de l'espérance qui vous est réservée dans les cieux, et que la parole de la vérité, la parole de l'Evangile vous a précédemment fait connaître.

6 Il est au milieu de vous, et dans le monde entier ; il porte des fruits, et il va grandissant, comme c'est aussi le cas parmi vous, depuis le jour où vous avez entendu et connu la grâce de Dieu conformément à la vérité,

7 d'après les instructions que vous avez reçues d'Epaphras, notre bien-aimé compagnon de service, qui est pour vous un fidèle ministre de Christ,

8 et qui nous a appris de quelle charité l'Esprit vous anime.

9 C'est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle,

10 pour marcher d'une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes oeuvres et croissant par la connaissance de Dieu,

11 fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, en sorte que vous soyez toujours et avec joie persévérants et patients.

12 Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière,

13 qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour,

14 en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.

15 Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.

16 Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.

17 Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.

18 Il est la tête du corps de l'Eglise ; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier.

19 Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui ;

20 il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.

21 Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés

22 par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche,

23 si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l'espérance de l'Evangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul, j'ai été fait ministre.

24 Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous ; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l'achève en ma chair, pour son corps, qui est l'Eglise.

25 C'est d'elle que j'ai été fait ministre, selon la charge que Dieu m'a donnée auprès de vous, afin que j'annonçasse pleinement la parole de Dieu,

26 le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints,

27 qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l'espérance de la gloire.

28 C'est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ.

29 C'est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Paul, apôtre de Jésus Christ par la volonté de Dieu, et Timothée, notre frère.

2. Aux saints de Colosses, frère fidèles en Christ : que la grâce et la paix soient avec vous de la part de Dieu, notre Père.

3. Nous rendons constamment grâce à Dieu, Père de notre Seigneur Jésus Christ, en priant pour vous.

4. Nous avons appris votre foi en Jésus Christ et votre amour pour tous les saints.

5. Ceci résulte de l'espérance qui vous est réservée dans les cieux, qui vous a été auparavant annoncée par la parole de vérité de l'Evangile.

6. Elle vous est parvenue, comme partout dans le monde, portant du fruit et croissant, comme en vous, depuis le jour où vous avez appris et connu la grâce de Dieu dans la vérité.

7. C'est ainsi que vous avez été instruits par Epaphras, notre bien-aimé compagnon dans le service, qui est pour vous un ministre fidèle du Christ.

8. Il nous a aussi montré de quel amour l'Esprit vous anime.

9. C'est pourquoi, nous aussi, depuis le jour où nous l'avons su, nous ne cessons de prier pour vous en demandant que vous ayez la pleine connaissance de Sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle.

10. Ainsi votre conduite sera digne du Seigneur, afin de toujours Lui plaire par toutes sortes de bonnes œuvres, en portant du fruit et en progressant dans la connaissance de Dieu.

11. Vous serez fortifiés par la toute puissance de Sa gloire en vue d'être, dans la joie, patients et persévérants.

12. Rendez grâce au Père qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière !

13. Il nous a arrachés à la puissance des ténèbres pour nous transférer dans le Royaume de Son Fils bien-aimé.

14. En Lui nous avons la rédemption, le pardon des péchés.

15. Il est l’image du Dieu invisible, le Premier-né de toute créature.

16. Car en Lui, toutes choses furent créées, dans les cieux comme sur la terre, visibles et invisibles, comme les trônes, souverainetés, principautés et autorités. Tout a été créé par Lui et pour Lui.

17. Il est avant toutes choses, et tout subsiste pour Lui.

18. Il est la tête du corps de l’Eglise. Il est le commencement, le Premier-né d’entre les morts, afin d’avoir en tout le premier rang.

19. Car la Toute plénitude a trouvé bon d'habiter en Lui.

20. En réconciliant, par Lui, toutes choses, pour Lui. En établissant la paix par le sang de Sa croix, tant pour ce qui est sur terre que dans les cieux.

21. Vous étiez autrefois des étrangers, ennemis tant par la pensée que par vos mauvaises actions.

22. Mais maintenant, Il vous a réconciliés par Sa mort dans un corps de chair afin de vous présenter saints et irréprochables, inattaquables devant Lui.

23. A condition que vous demeuriez fermement ancrés dans la foi, sans vous écarter de l'espérance de l'Evangile que vous avez entendu, qui est proclamé à toute créature sous le ciel, et dont moi, Paul, je suis devenu ministre.

24. Maintenant, je me réjouis dans les souffrances endurées pour vous et je subis pour ma part, dans ma propre chair, la suite des épreuves du Christ pour Son corps, qui est l'Eglise.

25. J'en suis devenu le ministre en vertu du plan de Dieu qui m'a été confié : achever l'annonce de la parole de Dieu.

26. C'est ce mystère qui a été caché pendant des siècles et des générations, et qu'Il a maintenant révélé aux saints.

27. Dieu a voulu faire connaître parmi les païens quelle est la glorieuse richesse de ce mystère : Christ est en vous, l'espérance de la gloire !

28. C'est ce que nous annonçons en avertissant tout homme et en instruisant chacun en toute sagesse, pour présenter tout homme parfait en Christ.

29. Dans ce but, je peine au combat mené avec Sa force qui agit en moi avec puissance.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

1.1 à 1.29 : Christ, le Premier-né !
« Il est l’image du Dieu invisible, le Premier-né de toute créature. » (verset 15)

Dieu est invisible, Jésus est Son image, Son incarnation, tout en restant le Dieu Esprit.

De tous temps, les hommes ont eu besoin de se représenter leurs divinités.

Ceci les a incités à ériger toutes sortes de stèles, pierres, monuments dans lesquels ils projetaient ce besoin de visualiser l'invisible.

Le Premier (Ancien) Testament démontre combien il fut difficile de combattre cette idolâtrie, y compris au sein du peuple juif.

Chassez le naturel, il revient au galop ...

De nos jours, au sein même du peuple chrétien, l'idolâtrie subsiste au travers du culte des reliques, statues et autres images de "saints" qui n'ont jamais rien demandé de tel du temps de leur vie éphémère.

Le fait que Dieu se soit fait homme au travers de Jésus Christ n'a pas éliminé ce besoin d'imagerie religieuse.

On pourrait presque se demander si Dieu n'a pas choisi de s'incarner pour répondre à ce besoin insatiable de représentation physique du Dieu Esprit afin de limiter les ravages de l'idolâtrie.

Toute image ou forme de représentation peut ainsi susciter une amorce d'idolâtrie si on commence à la vénérer au lieu d'adorer Celui qui a toujours affirmé :

« Dieu est esprit, et ceux qui l'adorent doivent adorer en esprit et en vérité. » (Jean 4.24)

Pour ce qui est de son apparence physique, le Nouveau Testament est muet à ce sujet et toute représentation est source d'erreur.

Le Premier Testament nous révèle seulement une ébauche de l'humilité de Celui qui se manifesterait comme le Messie.

« Qui a reconnu le bras de l’Eternel ?

Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée.

Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, et son aspect n’avait rien pour nous plaire. » (Esaïe 53.1-2)

Jésus est le Premier-né d'une création de l'Esprit, en esprit.

S'il est l'image de Dieu, ce n'est pas du fait d'une quelconque apparence, en vue d'une quelconque séduction, mais par Ses qualités spirituelles : amour, sagesse, patience ...

Sa vie terrestre fut un exemple de ce que l'Esprit peut accomplir en ce monde afin que nous soyons, à notre tour, à Son image.

Il nous est demandé d'adorer Dieu en esprit et en vérité ... et non en nous prosternant devant des statues ou des reliques.

Il nous est demandé d'être à l'image du Premier-né d'une nouvelle création : en esprit et en vérité.

Vivre en esprit et en vérité signifie que notre apparence corporelle est secondaire.

Elle ne mérite pas que l'on s'y attarde en suivant la mode ou toute autre opération de séduction fondée sur des illusions visuelles.

Ainsi, en nous écartant des valeurs de ce monde fondé sur le "paraître", nous pourrons réellement "être" en esprit et en vérité en affichant notre vraie personnalité :

Celle d'un enfant de Dieu !

< < < Retour à l'accueil < < < Epître aux Colossiens < < < COLOSSIENS 1 > > > Chapitre suivant ... > > >