EPITRE AUX HEBREUX

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 13 ~ Versets 1 à 25

Dernières recommandations


Traduction Louis Segond 1910

1 Persévérez dans l'amour fraternel.

2 N'oubliez pas l'hospitalité ; car, en l'exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir.

3 Souvenez-vous des prisonniers, comme si vous étiez aussi prisonniers ; de ceux qui sont maltraités, comme étant aussi vous-mêmes dans un corps.

4 Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les impudiques et les adultères.

5 Ne vous livrez pas à l'amour de l'argent ; contentez- vous de ce que vous avez ; car Dieu lui-même a dit : Je ne te délaisserai point, et je ne t'abandonnerai point.

6 C'est donc avec assurance que nous pouvons dire : Le Seigneur est mon aide, je ne craindrai rien ; Que peut me faire un homme ?

7 Souvenez-vous de vos conducteurs qui vous ont annoncé la parole de Dieu ; considérez quelle a été la fin de leur vie, et imitez leur foi.

8 Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement.

9 Ne vous laissez pas entraîner par des doctrines diverses et étrangères ; car il est bon que le coeur soit affermi par la grâce, et non par des aliments qui n'ont servi de rien à ceux qui s'y sont attachés.

10 Nous avons un autel dont ceux qui font le service au tabernacle n'ont pas le pouvoir de manger.

11 Les corps des animaux, dont le sang est porté dans le sanctuaire par le souverain sacrificateur pour le péché, sont brûlés hors du camp.

12 C'est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte.

13 Sortons donc pour aller à lui, hors du camp, en portant son opprobre.

14 Car nous n'avons point ici-bas de cité permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir.

15 Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom.

16 Et n'oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c'est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir.

17 Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte ; qu'il en soit ainsi, afin qu'ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui ne vous serait d'aucun avantage.

18 Priez pour nous ; car nous croyons avoir une bonne conscience, voulant en toutes choses nous bien conduire.

19 C'est avec instance que je vous demande de le faire, afin que je vous sois rendu plus tôt.

20 Que le Dieu de paix, qui a ramené d'entre les morts le grand pasteur des brebis, par le sang d'une alliance éternelle, notre Seigneur Jésus,

21 vous rende capables de toute bonne oeuvre pour l'accomplissement de sa volonté, et fasse en vous ce qui lui est agréable, par Jésus-Christ, auquel soit la gloire aux siècles des siècles ! Amen !

22 Je vous prie, frères, de supporter ces paroles d'exhortation, car je vous ai écrit brièvement.

23 Sachez que notre frère Timothée a été relâché ; s'il vient bientôt, j'irai vous voir avec lui.

24 Saluez tous vos conducteurs, et tous les saints. Ceux d'Italie vous saluent.

25 Que la grâce soit avec vous tous ! Amen !

Nouvelle traduction de la Bible

1. Que l'amour fraternel demeure !

2. N'oubliez pas l'hospitalité, car grâce à elle, certains ont accueilli des anges sans le savoir.

3. Souvenez-vous des prisonniers comme si vous étiez avec eux en prison, de ceux qui sont maltraités puisque vous avez aussi un corps.

4. Que le mariage soit honoré de tous et le lit conjugal sans souillure, car Dieu jugera les débauchés et les adultères.

5. Ne déterminez pas votre conduite par l'amour de l'argent, contentez-vous de ce que vous avez, car Il a dit en toutes circonstances : « Je ne te délaisserai pas, je ne t'abandonnerai pas ! » (Deutéronome 31.6)

6. Aussi, ayons le courage de dire : « Le Seigneur est mon secours, je ne crains rien, que me feraient les hommes ? » (Psaume 118.6)

7. Souvenez-vous de vos dirigeants, ceux qui vous ont annoncé la parole de Dieu. Considérez comment ils se sont conduits jusqu'au bout : imitez leur foi !

8. Hier comme aujourd'hui, Jésus Christ est le même éternellement.

9. Ne vous laissez pas entraîner par toutes sortes de doctrines étrangères, car il est bon que le cœur soit affermi par la grâce, et non par des aliments, qui n'ont jamais profité à ceux qui s'y attachent.

10. Nous avons un autel sur lequel les desservants de la tente n’ont pas le droit de manger.

11. Car les corps des animaux, dont le sang est porté dans le sanctuaire par le grand-prêtre pour expier le péché, sont brûlés hors du camp.

12. C’est pourquoi Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par Son propre sang, a souffert en dehors de la porte.

13. Sortons donc à Sa rencontre, hors du camp, en portant Son humiliation.

14. Car nous n’avons pas ici-bas de cité permanente, mais nous cherchons celle qui doit venir.

15. Par Lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent Son nom.

16. Et n’oubliez pas la bienfaisance et l'entraide mutuelle, car Dieu prend plaisir à de tels sacrifices.

17. Obéissez à vos dirigeants et soyez dociles, car ils veillent sur vos âmes dont ils devront rendre compte. Ainsi pourront-ils le faire dans la joie et sans gémir, ce qui ne vous serait d’aucun avantage.

18. Priez pour nous, car nous sommes convaincus d'avoir une conscience pure, et de vouloir bien nous conduire en toutes circonstances.

19. Je vous prie de le faire instamment, afin de vous être plus vite rendu.

20. Le Dieu de paix a fait remonter d'entre les morts le grand pasteur des brebis, par le sang d'une alliance éternelle : notre Seigneur Jésus.

21. Qu'Il vous rende aptes à faire tout de qui est bien selon Sa volonté, qu'Il réalise en nous ce qui Lui est agréable par Jésus Christ, à Lui soit la gloire éternelle. Amen !

22. Je vous en prie, frères, supportez ces paroles d'encouragement que je vous écris brièvement.

23. Apprenez que notre frère Timothée a été libéré. J'irai vous voir avec lui s'il vient prochainement.

24. Saluez tous vos dirigeants et tous les saints. Ceux d'Italie vous saluent.

25. Que la grâce soit avec vous tous !

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

13.1 à 13.25 : Conclusion
Dans sa conclusion, l'auteur de l'épître évoque la cité de Dieu en ces termes au verset 14 :

« Car nous n’avons pas ici-bas de cité permanente, mais nous cherchons celle qui doit venir. »

Les villes de l'antiquité ne différaient guère des nôtres au niveau des mœurs.

Corruption, violence, immoralité ...

Quel que soit le lieu où il vive, le chrétien y résidera en s'efforçant de ne pas se compromettre avec les forces de ce monde.

Car une autre cité est en gestation dans notre cœur.

C'est celle du Royaume de Dieu !

Est-ce une ou des millions de cités qui fleuriront sur la Terre renouvelée ?

Le livre de l'Apocalypse en évoque une ...

« Je vis la cité sainte, la nouvelle Jérusalem, qui descendait du ciel, conçue près de Dieu comme une fiancée qui se pare pour son époux. » (Apocalypse 21.2)

La vision de l'apôtre Jean n'est-elle pas celle de tous les chrétiens qui aspirent à une ville "propre" ?

Dans le Nouveau Testament, l'Eglise, assemblée des croyants, est symbolisée par l'épouse et le Seigneur est l'époux.

Dans la tradition judaïque, l'époux baignait sa promise avant les noces afin de la purifier symboliquement.

L'épître aux Ephésiens (5.25-26) fait référence à cette pratique :

« Maris, aimez vos femmes comme le Christ a aimé l’Eglise. Il s’est livré Lui-même pour elle.

Il a voulu la sanctifier en la purifiant, en la baignant d'eau, dans la parole. »

Nos relations terrestres doivent ainsi être à l'image de la relation céleste.

N'est-ce pas à une cité ainsi purifiée que nous aspirons ?

... tout comme pour un baptême, l'épouse est revêtue de blanc, symbole de fraicheur et de pureté ... la couleur de Dieu.

Le blanc est aussi la couleur de la lumière, la septième couleur de l'arc-en-ciel qui résulte de la fusion des six autres couleurs.

Le blanc revêtira la cité future afin de refléter la lumière, tant de l'intérieur que de l'extérieur.

A tel point que celle-ci sera permanente :

« La cité n'a besoin ni de soleil ni de lune pour l'éclairer.

Car la gloire de Dieu l'illumine et Son chandelier : l'Agneau ! » (Apocalypse 21.23)

< < < Retour à l'accueil < < < Epître aux Hébreux < < < HEBREUX 13 > > > Chapitre suivant ... > > >