EPITRE AUX HEBREUX

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 5 ~ Versets 1 à 14

Jésus, notre grand prêtre


Traduction Louis Segond 1910

1 En effet, tout souverain sacrificateur pris du milieu des hommes est établi pour les hommes dans le service de Dieu, afin de présenter des offrandes et des sacrifices pour les péchés.

2 Il peut être indulgent pour les ignorants et les égarés, puisque la faiblesse est aussi son partage.

3 Et c'est à cause de cette faiblesse qu'il doit offrir des sacrifices pour ses propres péchés, comme pour ceux du peuple.

4 Nul ne s'attribue cette dignité, s'il n'est appelé de Dieu, comme le fut Aaron.

5 Et Christ ne s'est pas non plus attribué la gloire de devenir souverain sacrificateur, mais il la tient de celui qui lui a dit : Tu es mon Fils, Je t'ai engendré aujourd'hui!

6 Comme il dit encore ailleurs : Tu es sacrificateur pour toujours, Selon l'ordre de Melchisédek.

7 C'est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété,

8 a appris, bien qu'il fût Fils, l'obéissance par les choses qu'il a souffertes,

9 et qui, après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l'auteur d'un salut éternel,

10 Dieu l'ayant déclaré souverain sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek.

11 Nous avons beaucoup à dire là-dessus, et des choses difficiles à expliquer, parce que vous êtes devenus lents à comprendre.

12 Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu'on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d'une nourriture solide.

13 Or, quiconque en est au lait n'a pas l'expérience de la parole de justice ; car il est un enfant.

14 Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l'usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Car tout grand prêtre est établi parmi les hommes en leur faveur par rapport à Dieu afin d'offrir des dons et des sacrifices pour les péchés.

2. Il doit être capable d'être compréhensif pour les ignorants et ceux qui s'égarent puisque lui-même est exposé à bien des faiblesses.

3. C'est pour cela qu'il doit, comme pour le peuple, offrir aussi des sacrifices pour ses propres péchés.

4. Et cet honneur ne s'attribue pas de soi-même, mais par l'appel de Dieu, comme ce fut le cas pour Aaron.

5. C'est ainsi que le Christ ne s'est pas attribué à Lui-même la gloire de devenir grand prêtre, mais par Celui qui Lui a dit : « Tu es mon fils, aujourd'hui, je t'ai engendré. » (Psaume 2.7)

6. Il est dit aussi par ailleurs : « Tu es prêtre pour l'éternité à la manière de Melchisedek. » (Psaume 110.4)

7. C'est Lui qui, au temps de Son incarnation, offrit à Celui qui pouvait Le sauver de la mort des prières et des supplications, avec grand cri et larmes, et fut exaucé du fait de Sa soumission.

8. Bien qu'il soit le Fils, Il apprit l'obéissance par Ses souffrances.

9. Et, au terme de Son accomplissement, Il devint pour tous ceux qui Lui obéissent la cause du salut éternel.

10. Il fut proclamé par Dieu grand prêtre à la manière de Melchisedek.

11. A ce sujet, nous avons beaucoup à dire. C'est difficile à expliquer car vous êtes devenus lents à comprendre.

12. Car vous devriez être des maîtres, depuis le temps ! Or vous avez de nouveau besoin que l'on vous enseigne les tout premiers éléments des paroles de Dieu. Vous avez encore besoin de lait, et non de nourriture solide.

13. Quiconque en est encore au lait n'a pas l'expérience de la juste parole, car c'est un bébé.

14. Mais pour les adultes, la nourriture est solide, car ceux-ci par la pratique ont exercé leurs sens à discerner ce qui est bien du mal.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

5.1 à 5.14 : Jésus, grand prêtre pour l'éternité
Dès les premiers temps de l'ère chrétienne, les disciples ont compris, à la lecture du Premier Testament, combien le personnage de Jésus avait pu être annoncé de multiples façons.

L'apparition du personnage de Melchisédek au chapitre 14 du Livre de la Genèse constitue ce que l'on appelle un "type" de Christ ou préfiguration.

Cette typologie a pris forme au gré des textes bibliques.

Ainsi en Genèse 14.18 il est seulement dit de Melchisédek qu'il était "prêtre de Dieu".

Par la suite, le Psaume 110.4 évoque l'existence d'un personnage qui est qualifié de « prêtre pour l'éternité à la manière de Melchisedek ».

Ceci laisse entendre :

- que Melchisédek disposait déjà de l'éternité,

- que le personnage évoqué au Psaume 110 en dispose de même.

Or seul Dieu dispose de l'éternité.

De ce fait, le Psaume 110 reconnaissait dans Melchisédek une préfiguration de ce mystérieux personnage qui allait ensuite se manifester en la personne de Jésus Christ, Fils de Dieu.

La Bible nous révèle ainsi dans un premier temps, par de multiples approches, ce qui serait ensuite accompli par Jésus.

Le Premier Testament constitue les racines et le tronc de cet arbre sur lequel sont venues pousser les branches du Nouveau Testament afin de porter les fruits de l'évangélisation.

De ce fait, le Premier Testament n'est pas dépassé car le Nouveau Testament n'aurait jamais pu voir le jour sans s'appuyer sur les textes qui forment la Torah des Juifs, les prophètes et les autres écrits.

< < < Retour à l'accueil < < < Epître aux Hébreux < < < HEBREUX 5 > > > Chapitre suivant ... > > >