EVANGILE de Jésus Christ selon JEAN

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 21 ~ Versets 1 à 25

Jésus ressuscité et les disciples


Traduction Louis Segond 1910

1 Après cela, Jésus se montra encore aux disciples, sur les bords de la mer de Tibériade. Et voici de quelle manière il se montra.

2 Simon Pierre, Thomas, appelé Didyme, Nathanaël, de Cana en Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres disciples de Jésus, étaient ensemble.

3 Simon Pierre leur dit : Je vais pêcher. Ils lui dirent : Nous allons aussi avec toi. Ils sortirent et montèrent dans une barque, et cette nuit-là ils ne prirent rien.

4 Le matin étant venu, Jésus se trouva sur le rivage ; mais les disciples ne savaient pas que c'était Jésus.

5 Jésus leur dit : Enfants, n'avez-vous rien à manger ? Ils lui répondirent : Non.

6 Il leur dit : Jetez le filet du côté droit de la barque, et vous trouverez. Ils le jetèrent donc, et ils ne pouvaient plus le retirer, à cause de la grande quantité de poissons.

7 Alors le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : C'est le Seigneur ! Et Simon Pierre, dès qu'il eut entendu que c'était le Seigneur, mit son vêtement et sa ceinture, car il était nu, et se jeta dans la mer.

8 Les autres disciples vinrent avec la barque, tirant le filet plein de poissons, car ils n'étaient éloignés de terre que d'environ deux cents coudées.

9 Lorsqu'ils furent descendus à terre, ils virent là des charbons allumés, du poisson dessus, et du pain.

10 Jésus leur dit : Apportez des poissons que vous venez de prendre.

11 Simon Pierre monta dans la barque, et tira à terre le filet plein de cent cinquante-trois grands poissons ; et quoiqu'il y en eût tant, le filet ne se rompit point.

12 Jésus leur dit : Venez, mangez. Et aucun des disciples n'osait lui demander : Qui es-tu ? sachant que c'était le Seigneur.

13 Jésus s'approcha, prit le pain, et leur en donna ; il fit de même du poisson.

14 C'était déjà la troisième fois que Jésus se montrait à ses disciples depuis qu'il était ressuscité des morts.

15 Après qu'ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre : Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu plus que ne m'aiment ceux-ci ? Il lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime. Jésus lui dit : Pais mes agneaux.

16 Il lui dit une seconde fois : Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu ? Pierre lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime. Jésus lui dit : Pais mes brebis.

17 Il lui dit pour la troisième fois : Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu ? Pierre fut attristé de ce qu'il lui avait dit pour la troisième fois : M'aimes-tu ? Et il lui répondit : Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t'aime. Jésus lui dit : Pais mes brebis.

18 En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais ; mais quand tu seras vieux, tu étendras tes mains, et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas.

19 Il dit cela pour indiquer par quelle mort Pierre glorifierait Dieu. Et ayant ainsi parlé, il lui dit : Suis-moi.

20 Pierre, s'étant retourné, vit venir après eux le disciple que Jésus aimait, celui qui, pendant le souper, s'était penché sur la poitrine de Jésus, et avait dit : Seigneur, qui est celui qui te livre ?

21 En le voyant, Pierre dit à Jésus : Et celui-ci, Seigneur, que lui arrivera-t-il ?

22 Jésus lui dit : Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe ? Toi, suis-moi.

23 Là-dessus, le bruit courut parmi les frères que ce disciple ne mourrait point. Cependant Jésus n'avait pas dit à Pierre qu'il ne mourrait point ; mais : Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe ?

24 C'est ce disciple qui rend témoignage de ces choses, et qui les a écrites. Et nous savons que son témoignage est vrai.

25 Jésus a fait encore beaucoup d'autres choses ; si on les écrivait en détail, je ne pense pas que le monde même pût contenir les livres qu'on écrirait.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Après cela, Jésus se montra de nouveau en personne aux disciples près de la mer de Tibériade. Voici comment Il se manifesta.

2. Simon-Pierre, Thomas surnommé Didyme et Nathanaël, originaire de Cana en Galilée, étaient avec les fils de Zébédée et deux autres de Ses disciples.

3. Simon-Pierre leur dit : Je vais pêcher. Ils lui dirent : Nous allons aussi avec toi. Ils sortirent et montèrent dans la barque, et cette nuit-là ils ne prirent rien.

4. L'aube était déjà venue et Jésus se tint sur le rivage. Les disciples ne savaient pas que c'était Jésus.

5. Jésus leur dit alors : Mes enfants, auriez-vous quelque nourriture ? Ils Lui répondirent : Non !

6. Il leur dit : Jetez le filet du côté droit de la barque, et vous en trouverez. Ils le jetèrent donc et ils n'eurent pas la force de le retirer à cause de la quantité de poissons.

7. Le disciple que Jésus aimait dit alors à Pierre : C'est le Seigneur ! Quand il entendit que c'était le Seigneur, Simon-Pierre se ceignit d'un vêtement car il était nu, et il se jeta dans la mer.

8. Par contre, les autres disciples vinrent avec la barque pour tirer le filet de poisons, car ils n'étaient pas loin de la terre, à environ deux cents coudées.

9. Quand ils débarquèrent à terre, ils virent un feu de braises sur lequel on avait mis du fretin et du pain.

10. Jésus leur dit : Apportez ces poissons que vous avez pris.

11. Simon-Pierre remonta et tira le filet à terre rempli de cent cinquante trois grands poissons. Bien qu'ils soient si nombreux, le filet ne se déchira pas.

12. Jésus leur dit : Venez déjeuner ! Aucun des disciples n'osait Lui demander : Qui es-tu ? Ils savaient que c'était le Seigneur.

13. Jésus s'approcha, prit le pain et Il leur donna, ainsi que le fretin.

14. C'était la troisième fois que Jésus se manifestait aux disciples depuis Son retour d'entre les morts.

15. Quand ils eurent déjeuné, Jésus dit à Simon Pierre : Simon, fils de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci ? Il lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que j'ai de l'affection pour toi. Il lui dit : Fais paître mes agneaux.

16. Il lui répéta une seconde fois : Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? Il Lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que j'ai de l'affection pour toi. Il lui dit : Sois le berger de mes moutons.

17. Il lui dit pour la troisième fois : Simon, fils de Jean, as-tu de l'affection pour moi ? Pierre fut attristé qu’Il lui ait dit pour la troisième fois : As-tu de l'affectionn pour moi ? Et il Lui répondit : Seigneur, tu sais tout, tu sais donc que j'ai de l'affection pour toi. Jésus lui dit : Fais paître mes moutons.

18. Oui, à vrai dire, quand tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même et tu allais où tu voulais. Mais quand tu seras vieux, tu étendras tes mains et un autre te ceindra pour t'entraîner là où tu ne voudras pas.

19. Il dit cela pour indiquer de quelle mort il glorifierait Dieu. Après ces paroles, Il lui dit : Suis-moi !

20. En se retournant, Pierre vit derrière le disciple que Jésus aimait. C'est lui qui se pencha lors du souper sur Sa poitrine pour Lui dire : Seigneur, qui est celui qui va te livrer ?

21. Quand Pierre le vit, il dit à Jésus : Seigneur, et lui, que deviendra-t-il ?

22. Jésus lui dit : Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je revienne, que t'importe ? Toi, suis-moi !

23. Il se répandit alors cette rumeur chez les frères que ce disciple ne mourrait pas. Mais jésus ne lui avait pas dit qu'il ne mourrait pas mais : Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je revienne, que t'importe ?

24. C'est ce disciple qui en témoigne et qui a écrit cela, et nous savons que son témoignage est vrai.

25. Jésus accomplit beaucoup d'autres choses. Si celles-ci étaient écrites une à une, je pense que le monde lui-même ne pourrait contenir les livres qu'on écrirait.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

21.1 à 21.14 : Apparition au bord de la mer
21.15 à 21.19 : La mission de Pierre
Par trois fois Jésus pose cette question à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » (versets 15 à 17)

Trois fois Pierre affirme sa profonde amitié envers le Seigneur qui lui dit la troisième fois :« Fais paître mes moutons. » (verset 17)

Dans un premier temps, Jésus lui avait dit : « Fais paître mes agneaux. » (verset 15)

Le passage de l'agneau au mouton illustre l'évolution de l'individu.

De l'enfance à l'âge adulte, la spiritualité du disciple doit évoluer sous la conduite de son berger.

C'est la mission confiée par Jésus à Pierre ... à cette première "pierre" de l'Eglise à laquelle il incombera d'éduquer les futurs disciples afin que les "agneaux" grandissent.

Ceci vient aussi effacer le triple reniement de Pierre. Jésus, l'ami par excellence, lui a pardonné sa faiblesse passagère.

Jésus lui confie ainsi la direction du "troupeau" qu'il devra conduire. Pierre a été le premier à comprendre qui est Jésus.

Nous lisons en Matthieu 16.13-16 :

« En se rendant dans la contrée de Césarée de Philippe, Jésus interrogea Ses disciples : "Qui est, selon les hommes, le Fils de l'homme ?"

Ceux-ci dirent : "Pour les uns, Jean le baptiste, pour d'autres Elie, pour d'autres encore Jérémie ou l'un des prophètes."

Il leur dit : "Et vous, qui dites-vous que je suis ?" Simon Pierre répondit :

Toi, tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. »

A ce moment, Jésus a révélé à Pierre ce que serait son ministère.

« Et moi, je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon église, et les portes de l'enfer seront sans force contre elle. » (Matthieu 16.18)

Le temps des épreuves et des souffrances est venu ... mais celles-ci n'ont rien changé à la promesse de Jésus. Pierre a accompli l'œuvre pour laquelle le Seigneur l'avait destiné.

L'Eglise s'est édifiée peu à peu sur l'ensemble de l'humanité, avec ses "reniements", ses faiblesses, ses fautes ...

Jésus connaissait les faiblesses de Pierre ... et ses qualités, sa solidité. C'est avec cette humanité défaillante que le Seigneur a choisi d'édifier Son Eglise.

Jésus sait ce que vaut chacun d'entre nous et Il sait nous aimer avec nos défauts ou nos qualités, que nous soyons des "grands" de ce monde ou insignifiants aux yeux du monde ...

Certaines pierres de l'Eglise sont solides comme du roc, mais le moindre caillou peut servir à colmater une fissure.

21.20 à 21.25 : Témoignage du disciple bien-aimé
Le "disciple que Jésus aimait" ou disciple bien-aimé a suscité bien des interrogations. Beaucoup considèrent qu'il s'agit de Jean, auquel Jésus a confié la garde de Marie, Sa mère (Jean 19.26-27).

Faut-il en déduire pour autant que Jésus n'aimait pas les autres disciples ?

Non, mais la relation établie entre Jésus et Jean relève de la communion spirituelle.

Tout l'Evangile selon Jean exprime le haut degré de compréhension de sa part concernant la relation fusionnelle entre le Père et le Fils.

Et c'est à l'image de cette relation que nous sommes invités à vivre intimement liés à Jésus afin de devenir aussi des disciples bien-aimés.

< < < Retour à l'accueil < < < Evangile selon Jean < < < JEAN 21 > > > Chapitre suivant ... > > >

Visiteurs du site : Evangile.xyz