EVANGILE de Jésus Christ selon JEAN

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 7 ~ Versets 1 à 53

Jésus retourne à Jérusalem


Traduction Louis Segond 1910

1 Après cela, Jésus parcourait la Galilée, car il ne voulait pas séjourner en Judée, parce que les Juifs cherchaient à le faire mourir.

2 Or, la fête des Juifs, la fête des Tabernacles, était proche.

3 Et ses frères lui dirent : Pars d'ici, et va en Judée, afin que tes disciples voient aussi les oeuvres que tu fais.

4 Personne n'agit en secret, lorsqu'il désire paraître : si tu fais ces choses, montre-toi toi-même au monde.

5 Car ses frères non plus ne croyaient pas en lui.

6 Jésus leur dit : Mon temps n'est pas encore venu, mais votre temps est toujours prêt.

7 Le monde ne peut vous haïr ; moi, il me hait, parce que je rends de lui le témoignage que ses oeuvres sont mauvaises.

8 Montez, vous, à cette fête ; pour moi, je n'y monte point, parce que mon temps n'est pas encore accompli.

9 Après leur avoir dit cela, il resta en Galilée.

10 Lorsque ses frères furent montés à la fête, il y monta aussi lui-même, non publiquement, mais comme en secret.

11 Les Juifs le cherchaient pendant la fête, et disaient : Où est-il ?

12 Il y avait dans la foule grande rumeur à son sujet. Les uns disaient : C'est un homme de bien. D'autres disaient : Non, il égare la multitude.

13 Personne, toutefois, ne parlait librement de lui, par crainte des Juifs.

14 Vers le milieu de la fête, Jésus monta au temple. Et il enseignait.

15 Les Juifs s'étonnaient, disant : Comment connaît-il les Ecritures, lui qui n'a point étudié ?

16 Jésus leur répondit : Ma doctrine n'est pas de moi, mais de celui qui m'a envoyé.

17 Si quelqu'un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef.

18 Celui qui parle de son chef cherche sa propre gloire ; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l'a envoyé, celui-là est vrai, et il n'y a point d'injustice en lui.

19 Moïse ne vous a-t-il pas donné la loi ? Et nul de vous n'observe la loi. Pourquoi cherchez-vous à me faire mourir ?

20 La foule répondit : Tu as un démon. Qui est-ce qui cherche à te faire mourir ?

21 Jésus leur répondit : J'ai fait une oeuvre, et vous en êtes tous étonnés.

22 Moïse vous a donné la circoncision - non qu'elle vienne de Moïse, car elle vient des patriarches - et vous circoncisez un homme le jour du sabbat.

23 Si un homme reçoit la circoncision le jour du sabbat, afin que la loi de Moïse ne soit pas violée, pourquoi vous irritez-vous contre moi de ce que j'ai guéri un homme tout entier le jour du sabbat ?

24 Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice.

25 Quelques habitants de Jérusalem disaient : N'est-ce pas là celui qu'ils cherchent à faire mourir ?

26 Et voici, il parle librement, et ils ne lui disent rien ! Est-ce que vraiment les chefs auraient reconnu qu'il est le Christ ?

27 Cependant celui-ci, nous savons d'où il est ; mais le Christ, quand il viendra, personne ne saura d'où il est.

28 Et Jésus, enseignant dans le temple, s'écria : Vous me connaissez, et vous savez d'où je suis ! Je ne suis pas venu de moi-même : mais celui qui m'a envoyé est vrai, et vous ne le connaissez pas.

29 Moi, je le connais ; car je viens de lui, et c'est lui qui m'a envoyé.

30 Ils cherchaient donc à se saisir de lui, et personne ne mit la main sur lui, parce que son heure n'était pas encore venue.

31 Plusieurs parmi la foule crurent en lui, et ils disaient : Le Christ, quand il viendra, fera-t-il plus de miracles que n'en a fait celui-ci ?

32 Les pharisiens entendirent la foule murmurant de lui ces choses. Alors les principaux sacrificateurs et les pharisiens envoyèrent des huissiers pour le saisir.

33 Jésus dit : Je suis encore avec vous pour un peu de temps, puis je m'en vais vers celui qui m'a envoyé.

34 Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et vous ne pouvez venir où je serai.

35 Sur quoi les Juifs dirent entre eux : Où ira-t-il, que nous ne le trouvions pas ? Ira-t-il parmi ceux qui sont dispersés chez les Grecs, et enseignera-t-il les Grecs ?

36 Que signifie cette parole qu'il a dite : "Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et vous ne pouvez venir où je serai ?"

37 Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s'écria : Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive.

38 Celui qui croit en moi, « des fleuves d'eau vive couleront de son sein », comme dit l'Ecriture.

39 Il dit cela de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car l'Esprit n'était pas encore, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié.

40 Des gens de la foule, ayant entendu ces paroles, disaient : Celui-ci est vraiment le prophète.

41 D'autres disaient : C'est le Christ. Et d'autres disaient : Est-ce bien de la Galilée que doit venir le Christ ?

42 L'Ecriture ne dit-elle pas que c'est de la postérité de David, et du village de Bethléhem, où était David, que le Christ doit venir ?

43 Il y eut donc, à cause de lui, division parmi la foule.

44 Quelques-uns d'entre eux voulaient le saisir, mais personne ne mit la main sur lui.

45 Ainsi les huissiers retournèrent vers les principaux sacrificateurs et les pharisiens. Et ceux-ci leur dirent : Pourquoi ne l'avez-vous pas amené ?

46 Les huissiers répondirent : Jamais homme n'a parlé comme cet homme.

47 Les pharisiens leur répliquèrent : Est-ce que vous aussi, vous avez été séduits ?

48 Y a-t-il quelqu'un des chefs ou des pharisiens qui ait cru en lui ?

49 Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits !

50 Nicodème, qui était venu de nuit vers Jésus, et qui était l'un d'entre eux, leur dit :

51 Notre loi condamne-t-elle un homme avant qu'on l'entende et qu'on sache ce qu'il a fait ?

52 Ils lui répondirent : Es-tu aussi Galiléen ? Examine, et tu verras que de la Galilée il ne sort point de prophète.

53 Et chacun s'en retourna dans sa maison.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Après cela, Jésus parcourut la Galilée. Il ne voulait pas parcourir la Judée parce que les Juifs cherchaient à Le tuer.

2. La fête des Juifs, la fête des Tentes, était proche.

3. Alors Ses frères Lui dirent : Pars d’ici et va en Judée, afin que tes disciples voient aussi les œuvres que tu fais.

4. Car personne n’agit en secret. On cherche à paraître en public. Si tu accomplis ces œuvres, montre-toi toi-même au monde.

5. Car Ses frères non plus ne croyaient pas en Lui.

6. Jésus leur dit : Mon temps n’est pas encore venu, mais votre temps est toujours là.

7. Le monde ne peut vous haïr. Moi, par contre, il me hait, parce que je témoige que ses œuvres sont mauvaises.

8. Vous, montez à cette fête. Quant à moi, je ne monte pas à celle-ci, parce que mon temps n’est pas encore accompli.

9. Après leur avoir dit cela, Il demeura en Galilée.

10. Quand Ses frères se rendirent à la fête, Il s'y rendit aussi, sans se faire voir, presque secrètement.

11. Cependant les Juifs le cherchaient dans la fête et disaient : Où est-il ?

12. Dans la foule, on discutait beaucoup à Son sujet. Les uns disaient qu'Il était bien, d'autres disaient : Non, il égare les gens !

13. Mais personne ne parlait de Lui ouvertement en public, par peur des Juifs.

14. On était déjà à la moitié de la fête quand Jésus monta au temple pour enseigner.

15. Etonnés, les Juifs disaient : Comment celui-ci en sait-il autant sans avoir étudié ?

16. En réponse, Jésus leur dit : Cet enseignement n'est pas le mien. Il vient de celui qui m'a envoyé.

17. Si quelqu'un veut faire Sa volonté, il saura si cet enseignement est de Dieu ou si je parle de moi-même.

18. Celui qui parle de lui-même cherche sa propre gloire. Mais celui qui recherche la gloire de Celui qui l'a envoyé parle vrai et rien n'est injuste en lui.

19. Moïse ne vous a-t-il pas donné la Loi ? Et aucun d'entre vous ne la met en pratique. Pourquoi cherchez-vous à me tuer ?

20. La foule répondit : Tu es possédé par un démon ! Qui cherche à te tuer ?

21. Jésus leur répondit : J'ai fait une seule œuvre et vous voici tous étonnés.

22. Ainsi, Moïse vous a donné la circoncision, bien qu'elle ne vienne pas de Moïse mais des patriarches. Vous circoncisez le jour du sabbat.

23. Si un homme reçoit la circoncision un jour de sabbat sans que soit violée la loi de Moïse, pourquoi vous irritez-vous contre moi parce que j'ai totalement assaini un homme pendant le sabbat ?

24. Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice !

25. Des gens de Jérusalem dirent alors : N'est-ce pas lui qu'ils cherchent à tuer ?

26. Voilà qu'il parle en public et ils ne lui disent rien. Nos chefs auraient-ils reconnu qu'il est le Christ ?

27. Mais lui, nous savons d'où il est. Par contre, le Christ, quand il viendra, personne ne saura d'où il est.

28. Alors Jésus proclama dans le temple cet enseignement : Vous me connaissez et vous savez d'où je suis. Je ne suis pas venu de moi-même mais Celui qui m'a envoyé est véridique, Lui que vous ne connaissez pas.

29. Moi, je Le connais, parce que je viens d'auprès de Lui et qu'Il m'a envoyé.

30. Ils cherchèrent alors à Le saisir, mais personne ne porta la main sur Lui, car Son heure n'était pas encore venue.

31. Dans la foule, plusieurs crurent en Lui en disant : Le Christ, quand il viendra, ne fera pas de plus grands signes que celui-ci a faits.

32. Les Pharisiens entendirent la foule qui murmurait cela à Son sujet. Les grands-prêtres et les Pharisiens envoyèrent des gardes pour se saisir de Lui.

33. Jésus dit alors : Je suis avec vous encore un peu de temps, puis je m'en retourne à Celui qui m'a envoyé.

34. Vous me chercherez et ne me trouverez pas. Car là où je suis, vous ne pouvez venir.

35. Les Juifs se dirent entre eux : Où donc va-t-il aller pour que l'on ne le trouve pas ? N'est-ce-pas parmi ceux qui sont dispersés chez les Grecs ? Veut-il aller enseigner les Grecs ?

36. Que signifie cette parole qu'il a prononcée : "Vous me chercherez et ne me trouverez pas. Car là où je suis, vous ne pouvez venir" ?

37. Lors du dernier jour, le principal de la fête, Jésus, en se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive.

38. Celui qui croit en moi, comme dit l'Ecriture : « Des fleuves d’eau vive couleront de son sein ».

39. Il évoquait ainsi l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en Lui, car l’Esprit n’était pas encore venu. Jésus n’avait pas encore été glorifié.

40. Des gens de la foule, ayant entendu ces paroles, dirent : Celui-ci est vraiment le prophète.

41. D’autres disaient : C’est le Christ. Et d'autres encore : Est-ce bien de la Galilée que doit venir le Christ ?

42. L’Ecriture ne dit-elle pas que c’est de la descendance de David, et de Bethléhem, village de David, que le Christ doit venir ?

43. Il y eut donc une division dans la foule à cause de Lui.

44. Certains d'entre eux voulaient Le saisir, mais personne ne posa les mains sur Lui.

45. Les gardes s'en retournèrent vers les grands-prêtres et les Pharisiens qui leur dirent : Pourquoi ne l'avez-vous pas amené ?

46. Les gardes répondirent : Aucun homme n'a jamais parlé ainsi.

47. Les Pharisiens leur dirent alors : Auriez-vous aussi été séduits ?

48. Quelqu'un parmi les personnes ayant autorité ou les Pharisiens a-t-il cru en lui ?

49. Cette foule est ignorante de la Loi. Ces gens sont maudits.

50. Nicodème, l'un d'entre eux, qui s'était auparavant rendu près de Lui, leur dit :

51. Notre Loi condamnerait-elle un homme sans l'avoir d'abord directement entendu pour savoir ce qu'il a fait ?

52. Ils lui répondirent : N'es-tu pas aussi, toi, de Galilée ? Cherche bien et vois qu'aucun prophète n'est originaire de Galilée.

53. Puis chacun se rendit chez soi.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

7.1 à 7.10 : L'incrédulité des frères de Jésus
"Si tu accomplis ces œuvres" (verset 4) ... les propres frères de Jésus en doutaient.

Va à Jérusalem te donner en spectacle ... monte à la capitale pour "paraître" en public !

Nous sommes souvent confrontés dans l'Evangile à l'apparence de l'Etre ...

« Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice ! » (verset 24)

Nous y sommes confrontés chaque jour de notre vie. Ainsi, combien d'erreurs d'appréciation, de jugements erronés ont été prononcés en se fondant sur ce qui semblait "être" ?

Pas seulement par les tribunaux, car ceux-ci devraient prendre le temps d'étudier les cas à juger, mais dans la vie courante, combien de paroles hâtives émises à tort car fondées sur l'apparence ou le "paraître" ?

Combien de pensées fugitives qui condamnent ou encensent un individu qui ne le mérite pas ?

Combien de fausses opinions envers soi-même ... dévalorisantes pour les uns ... débordantes de prétention pour les autres ?

Jésus est venu pour nous ouvrir les yeux ...

C'est en ces termes que le prophète Esaïe annonçait Sa mission :

« Je ferai marcher les aveugles sur un chemin qu'ils ne connaissent pas. Je les conduirai par des sentiers qu'ils ignorent. Je changerai devant eux les ténèbres en lumière. Et les endroits tortueux en plaine. Voilà ce que je ferai, et je ne les abandonnerai point. » (Ésaïe 42.16)

Il veut que nous changions notre regard sur nous-mêmes et sur toute la Création en changeant devant nous les ténèbres en lumière.

Cessons de "paraître" dans les ténèbres pour "être" ou devenir des "Etres de la lumière" !

7.11 à 7.36 : Jésus à la fête des Tentes
La présence de Jésus à la fête des Tentes n'est pas évoquée dans les autres Evangiles.

L’Evangile selon Jean rapporte cinq montées de Jésus à Jérusalem.

Matthieu, Marc et Luc ne signalent que la montée finale qui Le conduisit à la croix.

C'est sur la base de l'Evangile selon Jean que l'on a pu évaluer à près de trois ans le temps de prédication de Jésus.

C'était le temps nécessaire à l'évangélisation des territoires où vivait le peuple d'Israël.

7.37 à 7.39 : Des fleuves d'eau vive
A quoi Jésus fait-il allusion au verset 38 ?

La réponse figure au verset suivant : les fleuves d'eau vive, c'est l'Esprit Saint qui va abonder sur les disciples à partir de la Pentecôte. Pourquoi une telle comparaison ?

En quoi les fleuves d'eau vive pouvaient-ils être compris comme un symbole de la vie éternelle ?

Le Livre d'Ezéchiel (47.1 & 12) évoque une vision comparable ...

« Il me ramena vers la porte de la maison. Et voici, de l'eau sortait sous le seuil de la maison, à l'orient, car la face de la maison était à l'orient ; l'eau descendait sous le côté droit de la maison, au midi de l'autel ...

Sur le torrent, sur ses bords de chaque côté, croîtront toutes sortes d'arbres fruitiers. Leur feuillage ne se flétrira point, et leurs fruits n'auront point de fin, ils mûriront tous les mois, parce que les eaux sortiront du sanctuaire. Leurs fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de remède. »

Par la suite, le Livre de l'Apocalypse (22.1-2) a repris cette vision ...

« Il me montra le fleuve d'eau de la vie, clair comme du cristal, qui sort du trône de Dieu et de l'Agneau.

Au milieu de la place de la cité, et de chaque côté du fleuve, un arbre de vie fructifie douze fois par an, chaque mois il donne son fruit et son feuillage sert à la guérison des nations. »

Ce fleuve d'eau vive s'écoule en abondance pour déborder.

Il doit déborder de chaque disciple appelé à entrer dans ce monde pour y faire partager l'eau de la vie éternelle.

« Allez donc faire des disciples de toutes nations. Baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. » (Matthieu 28.19)

L'eau de vie doit "couler du sein" de celui qui croit en Jésus et qui l'a reçue en abondance ...

7.40 à 7.52 : Diverses opinons au sujet de Jésus
Qui était Jésus ?

Un imposteur pour certains, un agitateur pour d'autres. Les autorités de l'époque L'ont tellement redouté quelles ont tout fait pour L'éliminer.

Parmi le peuple, les opinions étaient plus nuancées. Un prophète pour certains, le Messie pour d'autres, mais tous étaient stupéfaits des signes qu'Il parvenait à accomplir.

Passé le temps des signes, il reste le témoignage des Ecritures Saintes.

Et là, nous retrouverons les mêmes objections, les mêmes rejets : pour beaucoup les écrits bibliques sont des impostures, des fables ou des illusions visant à tromper l'opinion.

Nous retrouvons aussi des adhésions nuancées.

Pour 32 % de la population mondiale, Il est le Christ (ou Messie), pour 23 % (les musulmans) c'est simplement un prophète ayant précédé Mahomet.

Mais à vrai dire, les véritables croyants convaincus que la vie de Jésus est vraiment relatée dans la Bible, et que de multiples textes antérieurs ont annoncé Sa venue, sont peu nombreux.

Ils sont peu nombreux car seule une minorité a lu intégralement la Bible, peut-être 10 %.

Et parmi eux, une minorité encore plus infime s'est suffisamment investie pour établir une relation avec Jésus au travers de l'Esprit Saint.

Une relation qui peut permettre de s'entendre dire :

« Je vous ai nommés mes amis, parce que tout ce que j'ai entendu auprès du Père, je vous l'ai fait connaître. » (Jean 15.15)

Alors qui peut être Jésus ?

Votre ami !

< < < Retour à l'accueil < < < Evangile selon Jean < < < JEAN 7 > > > Chapitre suivant ... > > >

Visiteurs du site : Evangile.xyz