EVANGILE de Jésus Christ selon LUC

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 1 ~ Versets 1 à 80

Les phénomènes annonciateurs de Jésus


Traduction Louis Segond 1910

1 Plusieurs ayant entrepris de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous,

2 suivant ce que nous ont transmis ceux qui ont été des témoins oculaires dès le commencement et sont devenus des ministres de la parole,

3 il m'a aussi semblé bon, après avoir fait des recherches exactes sur toutes ces choses depuis leur origine, de te les exposer par écrit d'une manière suivie, excellent Théophile,

4 afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçus.

5 Du temps d'Hérode, roi de Judée, il y avait un sacrificateur, nommé Zacharie, de la classe d'Abia ; sa femme était d'entre les filles d'Aaron, et s'appelait Elisabeth.

6 Tous deux étaient justes devant Dieu, observant d'une manière irréprochable tous les commandements et toutes les ordonnances du Seigneur.

7 Ils n'avaient point d'enfants, parce qu'Elisabeth était stérile ; et ils étaient l'un et l'autre avancés en âge.

8 Or, pendant qu'il s'acquittait de ses fonctions devant Dieu, selon le tour de sa classe,

9 il fut appelé par le sort, d'après la règle du sacerdoce, à entrer dans le temple du Seigneur pour offrir le parfum.

10 Toute la multitude du peuple était dehors en prière, à l'heure du parfum.

11 Alors un ange du Seigneur apparut à Zacharie, et se tint debout à droite de l'autel des parfums.

12 Zacharie fut troublé en le voyant, et la frayeur s'empara de lui.

13 Mais l'ange lui dit : Ne crains point, Zacharie ; car ta prière a été exaucée. Ta femme Elisabeth t'enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jean.

14 Il sera pour toi un sujet de joie et d'allégresse, et plusieurs se réjouiront de sa naissance.

15 Car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira ni vin, ni liqueur enivrante, et il sera rempli de l'Esprit-Saint dès le sein de sa mère ;

16 il ramènera plusieurs des fils d'Israël au Seigneur, leur Dieu ;

17 il marchera devant Dieu avec l'esprit et la puissance d'Elie, pour ramener les coeurs des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé.

18 Zacharie dit à l'ange : A quoi reconnaîtrai-je cela ? Car je suis vieux, et ma femme est avancée en âge.

19 L'ange lui répondit : Je suis Gabriel, je me tiens devant Dieu ; j'ai été envoyé pour te parler, et pour t'annoncer cette bonne nouvelle.

20 Et voici, tu seras muet, et tu ne pourras parler jusqu'au jour où ces choses arriveront, parce que tu n'as pas cru à mes paroles, qui s'accompliront en leur temps.

21 Cependant, le peuple attendait Zacharie, s'étonnant de ce qu'il restait si longtemps dans le temple.

22 Quand il sortit, il ne put leur parler, et ils comprirent qu'il avait eu une vision dans le temple ; il leur faisait des signes, et il resta muet.

23 Lorsque ses jours de service furent écoulés, il s'en alla chez lui.

24 Quelque temps après, Elisabeth, sa femme, devint enceinte. Elle se cacha pendant cinq mois, disant :

25 C'est la grâce que le Seigneur m'a faite, quand il a jeté les yeux sur moi pour ôter mon opprobre parmi les hommes.

26 Au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,

27 auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie.

28 L'ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite ; le Seigneur est avec toi.

29 Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation.

30 L'ange lui dit : Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu.

31 Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus.

32 Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père.

33 Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin.

34 Marie dit à l'ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme ?

35 L'ange lui répondit : Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.

36 Voici, Elisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois.

37 Car rien n'est impossible à Dieu.

38 Marie dit : Je suis la servante du Seigneur ; qu'il me soit fait selon ta parole ! Et l'ange la quitta.

39 Dans ce même temps, Marie se leva, et s'en alla en hâte vers les montagnes, dans une ville de Juda.

40 Elle entra dans la maison de Zacharie, et salua Elisabeth.

41 Dès qu'Elisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant tressaillit dans son sein, et elle fut remplie du Saint-Esprit.

42 Elle s'écria d'une voix forte : Tu es bénie entre les femmes, et le fruit de ton sein est béni.

43 Comment m'est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne auprès de moi ?

44 Car voici, aussitôt que la voix de ta salutation a frappé mon oreille, l'enfant a tressailli d'allégresse dans mon sein.

45 Heureuse celle qui a cru, parce que les choses qui lui ont été dites de la part du Seigneur auront leur accomplissement.

46 Et Marie dit : Mon âme exalte le Seigneur,

47 Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur,

48 Parce qu'il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. Car voici, désormais toutes les générations me diront bienheureuse,

49 Parce que le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses. Son nom est saint,

50 Et sa miséricorde s'étend d'âge en âge Sur ceux qui le craignent.

51 Il a déployé la force de son bras ; Il a dispersé ceux qui avaient dans le coeur des pensées orgueilleuses.

52 Il a renversé les puissants de leurs trônes, Et il a élevé les humbles.

53 Il a rassasié de biens les affamés, Et il a renvoyé les riches à vide.

54 Il a secouru Israël, son serviteur, Et il s'est souvenu de sa miséricorde,

55 Comme il l'avait dit à nos pères, Envers Abraham et sa postérité pour toujours.

56 Marie demeura avec Elisabeth environ trois mois. Puis elle retourna chez elle.

57 Le temps où Elisabeth devait accoucher arriva, et elle enfanta un fils.

58 Ses voisins et ses parents apprirent que le Seigneur avait fait éclater envers elle sa miséricorde, et ils se réjouirent avec elle.

59 Le huitième jour, ils vinrent pour circoncire l'enfant, et ils l'appelaient Zacharie, du nom de son père.

60 Mais sa mère prit la parole, et dit : Non, il sera appelé Jean.

61 Ils lui dirent : Il n'y a dans ta parenté personne qui soit appelé de ce nom.

62 Et ils firent des signes à son père pour savoir comment il voulait qu'on l'appelle.

63 Zacharie demanda des tablettes, et il écrivit : Jean est son nom. Et tous furent dans l'étonnement.

64 Au même instant, sa bouche s'ouvrit, sa langue se délia, et il parlait, bénissant Dieu.

65 La crainte s'empara de tous les habitants d'alentour, et, dans toutes les montagnes de la Judée, on s'entretenait de toutes ces choses.

66 Tous ceux qui les apprirent les gardèrent dans leur coeur, en disant : Que sera donc cet enfant ? Et la main du Seigneur était avec lui.

67 Zacharie, son père, fut rempli du Saint-Esprit, et il prophétisa, en ces mots :

68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, De ce qu'il a visité et racheté son peuple,

69 Et nous a suscité un puissant Sauveur Dans la maison de David, son serviteur,

70 Comme il l'avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens,

71 Un Sauveur qui nous délivre de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent!

72 C'est ainsi qu'il manifeste sa miséricorde envers nos pères, Et se souvient de sa sainte alliance,

73 Selon le serment par lequel il avait juré à Abraham, notre père,

74 De nous permettre, après que nous serions délivrés de la main de nos ennemis, De le servir sans crainte,

75 En marchant devant lui dans la sainteté et dans la justice tous les jours de notre vie.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut ; Car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies,

77 Afin de donner à son peuple la connaissance du salut Par le pardon de ses péchés,

78 Grâce aux entrailles de la miséricorde de notre Dieu, En vertu de laquelle le soleil levant nous a visités d'en haut,

79 Pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, Pour diriger nos pas dans le chemin de la paix.

80 Or, l'enfant croissait, et se fortifiait en esprit. Et il demeura dans les déserts, jusqu'au jour où il se présenta devant Israël.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Beaucoup ont entrepris de mettre en forme un récit des évènements qui se sont déroulés parmi nous.

2. Depuis le commencement, les témoins oculaires, devenus serviteurs de la Parole, nous ont transmis tout cela.

3. Il m'a donc semblé bon, ayant tout suivi attentivement depuis le début, de t'écrire, mon cher Théophile, avec rigueur et méthode.

4. Ainsi tu reconnaîtras la solidité des enseignements que tu as reçus.

5. Au temps d'Hérode, roi de Judée, il y avait un prêtre nommé Zacharie, de la classe d'Abia. Sa femme, de la descendance d'Aaron, s'appelait Elisabeth.

6. Tous deux étaient justes devant Dieu, irréprochables. Ils respectaient tous les commandements et ordonnances du Seigneur.

7. Ils n'avaient pas d'enfant, car Elisabeth était stérile, et tous deux étaient d'un âge avancé.

8. Le temps était venu d'accomplir son service sacerdotal devant Dieu, selon le rang de sa classe.

9. Suivant la coutume sacerdotale, il fut tiré au sort pour brûler l'encens à l'intérieur du sanctuaire du Seigneur.

10. L'ensemble du peuple priait au-dehors, à l'heure de l'offrande de l'encens.

11. Alors un ange du Seigneur apparut à Zacharie. Il se tenait à droite de l’autel de l'encens.

12. Zacharie fut troublé en le voyant, et la crainte s’empara de lui.

13. Mais l’ange lui dit : N'aie pas peur, Zacharie ! Car ta prière a été exaucée. Ainsi, ta femme Elisabeth t’enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jean.

14. Il sera pour toi une source de joie et d’allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance.

15. Car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira jamais ni vin, ni boisson fermentée et sera, de plus, rempli de l’Esprit Saint dans le ventre de sa mère.

16. Il ramènera bon nombre de fils d’Israël au Seigneur, leur Dieu.

17. En Sa présence, avec l’esprit et la puissance d’Elie, il ira en avant-garde pour ramener les cœurs des pères vers leurs enfants, et les rebelles à l'intelligence des justes. Il préparera pour le Seigneur un peuple bien disposé.

18. Zacharie dit à l’ange : A quoi reconnaîtrai-je ceci ? Car je suis un vieillard, et ma femme est avancée en âge.

19. L’ange lui répondit : Je suis Gabriel. Celui qui se tient devant Dieu. J’ai été envoyé pour te parler et t’annoncer ces bonnes nouvelles.

20. Alors voici, tu seras muet et tu ne pourras parler jusqu’au jour où tout ceci arrivera, parce que tu n’as pas cru à mes paroles, qui s’accompliront en leur temps.

21. Le peuple attendait Zacharie et l'on s'étonnait qu'il s'attarde dans le sanctuaire.

22. Une fois sorti, il ne put leur parler et ils s'aperçurent qu'il avait eu une vision dans le sanctuaire. Il leur faisait des signes et demeurait muet.

23. Au terme de son temps de service, il repartit chez lui.

24. Après cela, Elisabeth, son épouse, devint enceinte et s'en cacha pendant cinq mois en se disant :

25. Voilà ce que le Seigneur m'a fait, lorsqu'il a jeté son regard sur moi pour enlever ma honte aux yeux des hommes.

26. Au sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée appelée Nazareth.

27. Une vierge était promise en mariage à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie.

28. Il entra chez elle et dit : Je te salue, toi qui a la plénitude de la grâce : le Seigneur est avec toi.

29. Elle fut troublée par cette parole et se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation.

30. L’ange lui dit : Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.

31. Voici, tu seras enceinte, et tu enfanteras un fils que tu appelleras du nom de Jésus.

32. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père.

33. Il règnera sur la maison de Jacob pour toujours, et son règne n’aura pas de fin.

34. Alors Marie dit à l’ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais pas d’homme ?

35. L’ange lui répondit : L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi celui qui est engendré sera saint et appelé Fils de Dieu.

36. Vois, Elisabeth, ta parente, a conçu elle aussi un fils dans sa vieillesse. Elle, qui était appelée stérile, est dans son sixième mois.

37. Car rien n’est impossible à Dieu.

38. Marie dit : Je suis l'esclave du Seigneur. Qu’il m'advienne selon ce que tu as dit ! Alors l’ange la quitta.

39. A ce moment, Marie se leva pour se rendre en hâte dans une ville de la région montagneuse de la Judée.

40. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth.

41. Alors, quand Elisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant fit un bond dans son ventre et Elisabeth fut remplie de l'Esprit Saint.

42. Elle poussa un grand cri et dit : Tu es bénie d'entre les femmes. Que le fruit de ton ventre soit béni !

43. D'où m'est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne me voir ?

44. Car lorsque la voix de ta salutation est arrivée à mes oreilles, le bébé a bondi de joie dans mon ventre.

45. Bienheureuse celle qui a cru que ce qui lui a été dit de la part du Seigneur se réalisera.

46. Alors Marie dit :

47. Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit exulte à cause de Dieu, mon Sauveur.

48. Car Il a jeté les yeux sur l'humilité de Son esclave. Ainsi, désormais toutes les générations me diront bienheureuse.

49. Car le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses. Saint est Son nom.

50. Sa miséricorde va de génération en génération pour ceux qui Le craignent.

51. Il a montré la force de Son bras. Il a dispersé les orgueilleux au cœur gonflé de pensées.

52. Il a mis à terre les souverains sur leurs trônes et Il élève les humbles.

53. Il a comblé de biens les affamés et a renvoyé les riches à vide.

54. Il est venu en aide à Israël, Son serviteur, en souvenir de Sa miséricorde.

55. Comme Il l’avait annoncé à nos pères, en faveur d'Abraham et de sa descendance pour l'éternité.

56. Marie resta avec elle environ trois mois, puis elle retourna dans sa demeure.

57. Le temps où Elisabeth devait accoucher arriva, et elle engendra un fils.

58. Ses voisins et ses parents apprirent que le Seigneur avait manifesté envers elle Sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle.

59. Le huitième jour, ils vinrent pour circoncire l’enfant, et ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père.

60. Mais sa mère prit la parole et dit : Non, il sera appelé Jean.

61. Ils lui dirent : Personne, dans ta parenté, ne porte ce nom.

62. Et ils firent des signes à son père pour savoir par quel nom l'appeler.

63. Alors Zacharie demanda une tablette pour écrire : Son nom est Jean. Ils étaient tous stupéfaits.

64. A cet instant, sa bouche s’ouvrit et sa langue se délia. Il parlait, bénissant Dieu.

65. La crainte s’empara de tous les habitants alentour. Dans toute la région montagneuse de la Judée, on se racontait ces évènements.

66. Tous ceux qui les apprirent les gardèrent dans leur cœur en disant : Qui sera donc cet enfant ? Car la main du Seigneur était avec lui.

67. Zacharie, son père, fut rempli de l'Esprit Saint et prophétisa :

68. Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, parce qu'Il a visité et racheté Son peuple.

69. Il nous a suscité une force de salut, dans la maison de David, Son serviteur.

70. C'est ce qu'Il annonça depuis toujours par la bouche des saints, Ses prophètes.

71. Il nous sauve de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent.

72. Il pardonne à nos pères et se souvient de Sa sainte alliance.

73. Il en fit serment à Abraham, notre père, de nous l'accorder.

74. Il nous a arrachés aux mains des ennemis pour Lui rendre un culte sans crainte.

75. Dans la sainteté et la justice, sous Son regard, tout au long de nos jours.

76. Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut. Car tu marcheras devant le Seigneur pour préparer Ses voies.

77. Afin de faire connaître le salut à Son peuple en rémission de ses péchés.

78. Grâce aux entrailles de la miséricorde de notre Dieu, l'orient céleste nous visitera.

79. Il apparaîtra à ceux qui sont assis dans les ténèbres et l'ombre de la mort, pour diriger nos pas sur le chemin de la paix.

80. L'enfant grandit et son esprit se fortifia. Il vécu dans les déserts jusqu'au jour où il se manifesta à Israël.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

1.1 à 1.4 : A l'attention de Théophile
Luc destine le texte de cet Evangile à un disciple nommé Théophile (verset 3). Il en fera de même pour les Actes des Apôtres.

L'auteur de cet Evangile ne pouvait probablement pas imaginer que son œuvre, dédiée initialement à une seule personne, deviendrait l'un des piliers de l'évangélisation du monde.

Des millions de personnes ont ainsi été touchées car la Bible est l'ouvrage des records.

C'est le plus traduit (2200 traductions partielles - 400 traductions complètes).

Ce fut le premier livre imprimé avec la Vulgate en 1456.

C'est le livre le plus diffusé : plus de 2 milliards d'ouvrages – 50 millions d'exemplaires par an.

C'est le livre le plus recopié à la main, et dont on possède le plus de manuscrits complets ou partiels.

1.5 à 1.25 : Annonce de la naissance de Jean le baptiste
Zacharie a douté des paroles du messager du Seigneur. Sa femme était stérile, ils étaient âgés.

Un ange de Dieu vient lui promettre une prochaine naissance ... mais ce n'est pas suffisant.

Zacharie veut un signe supplémentaire ...

« A quoi reconnaîtrai-je ceci ? Car je suis un vieillard, et ma femme est avancée en âge. » (verset 18)

Ceci rappelle la promesse faite à Abraham et Sarah, presque centenaires.

Samson et Samuel sont aussi nés dans des conditions comparables : une mère stérile, une promesse de naissance surnaturelle.

Mais tout ceci était bien loin ...

Zacharie était prêtre et il officiait dans le Temple quand il fut face à face avec l'ange Gabriel.

Croyait-on encore aux miracles parmi les prêtres au temps de Zacharie ?

Deux mille ans se sont écoulés ...

De nos jours, tout ceci semble encore plus loin et rares sont ceux qui pensent pouvoir rencontrer un jour l'ange Gabriel ou un autre messager du Seigneur.

Les signes miraculeux, les dons de l'Esprit Saint, tout ceci semble appartenir au passé. Seuls subsistent le plus souvent des rituels religieux qui ne sont qu'un pâle reflet de la foi en Dieu.

Pourtant, les promesses de Dieu « s'accompliront en leur temps. » (verset 20)

Si nous doutons de Sa parole, nous devenons comme des muets, incapables de communiquer correctement l'annonce de la Bonne Nouvelle.

Si nous-mêmes ne croyons pas ce qui nous est annoncé ... qui pourra croire ce que nous annonçons ?

1.26 à 1.38 : Annonce de la naissance de Jésus
(Passage parallèle en Matthieu 1.18-23)

L'ange Gabriel vient de révéler à Marie le plan conçu pour elle ... et pour l'humanité.

Elle sera celle que le prophète Esaïe avait annoncée 700 ans auparavant.

« Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils. » (Esaïe 7.14)

Marie pouvait-elle refuser ?

Oui, puisqu'elle manifeste son approbation.

En cas de désaccord, une autre femme aurait pu accepter.

Mais le Seigneur s'attendait à son approbation, connaissant Marie, Il savait sur qui compter ... sans pour autant lui imposer Sa volonté.

La Bible fournit des exemples de refus ou de réticences face à Dieu. Même Moïse tenta de résister ...

« Moïse dit : Ah ! Seigneur, envoie qui tu voudras envoyer. Alors la colère de l'Éternel s'enflamma contre Moïse ... » (Exode 4.13-14)

En ce cas, doit-on agir par peur de représailles ?

A moins que l'on parte du principe que Dieu connaissant nos limites ne viendra pas nous proposer quoi que ce soit d'incompatible avec nos capacités.

Ce qui revient à considérer que toute demande formulée par Celui qui est omniscient ne peut nécessairement que nous être favorable.

« Nous savons d'autre part que tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu, eux qui sont appelés selon Son dessein. » (Romains 8.28)

1.39 à 1.45 : Visite de Marie à Elisabeth
Lorsque Marie rend visite à Elisabeth qui est enceinte de plusieurs mois, l'enfant tressaillit dans son ventre (verset 41).

Ceci est conforme a ce qui avait été annoncé à Zacharie, le père de l'enfant : « Il sera rempli de l’Esprit Saint dans le ventre de sa mère. » (verset 15)

Ainsi Jean, avant même sa naissance, sans aucun baptême, sans aucune conversion possible, a reçu le don de l'Esprit.

Ceci va à l'encontre des "conditions" que certaines confessions énoncent comme préalables au don de l'Esprit.

Les uns pensent que la "nouvelle naissance" est un préalable, pour d'autres c'est le baptême d'eau qui doit être réalisé auparavant. Mais Jean n'avait rien connu de tout cela !

Jean était tout simplement appelé selon le dessein de Dieu.

"Appelé" parce que Dieu avait choisi son nom par l'intermédiaire de l'ange Gabriel (verset 13).

"Appelé" parce que le Seigneur avait révélé à son père quelle serait la mission du futur Jean le baptiste (versets 16 & 17).

Dieu ne se soucie pas des règles que les hommes entendent imposer par des rituels, car rien ne Lui est impossible.

Et s'Il venait à décider de faire d'un enfant un prophète sans qu'il soit seulement baptisé, il faudrait simplement en conclure que c'est Son choix souverain.

1.46 à 1.56 : Cantique de Marie
Le chant de Marie est un hymne à Dieu pour les hommes et les femmes de basse condition.

Qu'ils soient qualifiés de serviteurs, ou d'esclaves, peu importe, la condition humaine de celui qui se soumet à son Dieu écarte toute forme d'arrogance, prétention, vantardise.

Ce ne sont pas nécessairement les pauvres qui sont concernés ... mais ceux qui savent vivre en toute humilité, comme Marie.

« Il a mis à terre les souverains sur leurs trônes et Il élève les humbles. Il a comblé de biens les affamés et a renvoyé les riches à vide. » (versets 52 & 53)

Ces versets sont souvent rapprochés du Cantique d'Anne, la mère de Samuel, dans le Premier Testament.

« L'arc des puissants est brisé, et les faibles ont la force pour ceinture. » (1 Samuel 2.4)

L'apôtre Paul écrivait : « Car quand je suis faible, alors je suis fort ! » (2 Corinthiens 12.10)

Force étrange et invisible aux yeux de la plupart qui ne connaissent que les forces visibles dans ce monde : la force physique, la puissance de l'argent, l'éloquence ...

La force de l'humilité est toute autre :

- elle attire le regard du Seigneur ... « Car Il a jeté les yeux sur l'humilité de Son esclave. » (verset 48)

- elle ouvre la voie de Sa miséricorde ...

« Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. » (1 Pierre 5.5 ~ Proverbes 3.34)

1.57 à 1.66 : Naissance de Jean le baptiste
Jean ... c'est-à-dire Yohanan, en hébreu, signifie "Dieu fait grâce" ou "Dieu est favorable".

En effet : « La main du Seigneur était avec lui. » (verset 66)

Dieu pardonne ... aux hébreux, aux grecs, à tous ceux qui se repentent indépendamment de leur lieu de naissance.

Ce prénom s'est propagé dans la plupart des langues du monde ... Yoannis en grec, avec Yannis pour diminutif ... Yanis dans les pays arabes ... Joan en catalan ... John outre Atlantique ...

Le choix du nom de Jean, celui qui devint "le Baptiste", a été sujet à controverses.

La tradition israélite se fondait sur des principes.

On a voulu imposer à Elisabeth, sa mère, de l'appeler Zacharie, comme son père.

« Mais sa mère prit la parole et dit : Non, il sera appelé Jean. Ils lui dirent : Personne, dans ta parenté, ne porte ce nom. » (versets 60 & 61)

Zacharie confirma le choix de son épouse.

Il importe que des parents soient en accord dans le choix du prénom de leur enfant. Car ils devront ainsi marcher en harmonie dans tous les moments importants de sa vie et respecter ce qu'il est appelé à devenir.

Il est écrit à propos de Jean : « Or, l'enfant croissait, et se fortifiait en esprit. » (verset 80)

Sa croissance, son développement, était également celui du plan de Dieu au travers d'un enfant qui serait appelé : « Prophète du Très Haut. » (verset 76)

< < < Retour à l'accueil < < < Evangile selon Luc < < < LUC 1 > > > Chapitre suivant ... > > >