EVANGILE de Jésus Christ selon LUC

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 10 ~ Versets 1 à 42

Les disciples et le Samaritain


Traduction Louis Segond 1910

1 Après cela, le Seigneur désigna encore soixante-dix autres disciples, et il les envoya deux à deux devant lui dans toutes les villes et dans tous les lieux où lui-même devait aller.

2 Il leur dit : La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers dans sa moisson.

3 Partez ; voici, je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.

4 Ne portez ni bourse, ni sac, ni souliers, et ne saluez personne en chemin.

5 Dans quelque maison que vous entriez, dites d'abord : "Que la paix soit sur cette maison !"

6 Et s'il se trouve là un enfant de paix, votre paix reposera sur lui ; sinon, elle reviendra à vous.

7 Demeurez dans cette maison-là, mangeant et buvant ce qu'on vous donnera ; car l'ouvrier mérite son salaire. N'allez pas de maison en maison.

8 Dans quelque ville que vous entriez, et où l'on vous recevra, mangez ce qui vous sera présenté,

9 guérissez les malades qui s'y trouveront, et dites-leur : "Le royaume de Dieu s'est approché de vous."

10 Mais dans quelque ville que vous entriez, et où l'on ne vous recevra pas, allez dans ses rues, et dites :

11 "Nous secouons contre vous la poussière même de votre ville qui s'est attachée à nos pieds ; sachez cependant que le royaume de Dieu s'est approché."

12 Je vous dis qu'en ce jour Sodome sera traitée moins rigoureusement que cette ville-là.

13 Malheur à toi, Chorazin ! malheur à toi, Bethsaïda ! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu'elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre.

14 C'est pourquoi, au jour du jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous.

15 Et toi, Capernaüm, qui as été élevée jusqu'au ciel, tu seras abaissée jusqu'au séjour des morts.

16 Celui qui vous écoute m'écoute, et celui qui vous rejette me rejette ; et celui qui me rejette rejette celui qui m'a envoyé.

17 Les soixante-dix revinrent avec joie, disant : Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom.

18 Jésus leur dit : Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair.

19 Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi ; et rien ne pourra vous nuire.

20 Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux.

21 En ce moment même, Jésus tressaillit de joie par le Saint-Esprit, et il dit : Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l'as voulu ainsi.

22 Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît qui est le Fils, si ce n'est le Père, ni qui est le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.

23 Et, se tournant vers les disciples, il leur dit en particulier : Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez !

24 Car je vous dis que beaucoup de prophètes et de rois ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu.

25 Un docteur de la loi se leva, et dit à Jésus, pour l'éprouver : Maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ?

26 Jésus lui dit : Qu'est-il écrit dans la loi ? Qu'y lis-tu ?

27 Il répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même.

28 Tu as bien répondu, lui dit Jésus ; fais cela, et tu vivras.

29 Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : Et qui est mon prochain ?

30 Jésus reprit la parole, et dit : Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba au milieu des brigands, qui le dépouillèrent, le chargèrent de coups, et s'en allèrent, le laissant à demi mort.

31 Un sacrificateur, qui par hasard descendait par le même chemin, ayant vu cet homme, passa outre.

32 Un Lévite, qui arriva aussi dans ce lieu, l'ayant vu, passa outre.

33 Mais un Samaritain, qui voyageait, étant venu là, fut ému de compassion lorsqu'il le vit.

34 Il s'approcha, et banda ses plaies, en y versant de l'huile et du vin ; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit à une hôtellerie, et prit soin de lui.

35 Le lendemain, il tira deux deniers, les donna à l'hôte, et dit : "Aie soin de lui, et ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai à mon retour."

36 Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé au milieu des brigands ?

37 C'est celui qui a exercé la miséricorde envers lui, répondit le docteur de la loi. Et Jésus lui dit : Va, et toi, fais de même.

38 Comme Jésus était en chemin avec ses disciples, il entra dans un village, et une femme, nommée Marthe, le reçut dans sa maison.

39 Elle avait une soeur, nommée Marie, qui, s'étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole.

40 Marthe, occupée à divers soins domestiques, survint et dit : Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma soeur me laisse seule pour servir ? Dis-lui donc de m'aider.

41 Le Seigneur lui répondit : Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour beaucoup de choses.

42 Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Le Seigneur désigna ensuite soixante-douze autres disciples et les envoya deux par deux devant Lui dans toute ville et lieu où Il devait aller Lui-même.

2. Il leur dit : La moisson est abondante mais les ouvriers peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson afin qu'il envoie des ouvriers dans sa moisson.

3. Allez ! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.

4. N'emportez ni bourse, ni sac, ni sandales et ne saluez personne en chemin.

5. Quand vous entrez dans une maison, dites d'abord : "Paix sur cette maison !"

6. Si un homme de paix est là, votre paix reposera sur lui. Sinon, au moins, elle vous reviendra.

7. Demeurez dans cette maison. Mangez et buvez ce qu'il s'y trouve, car l'ouvrier mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison.

8. Quand vous entrez dans une ville où l'on vous reçoit, mangez ce que l'on vous offre.

9. Guérissez les malades qui y résident et dites leur : "Le Royaume de Dieu s'est approché de vous."

10. Quand vous entrez dans une ville où l'on ne vous reçoit pas, allez sur leurs places et dites :

11. "Même la poussière de votre ville collée à nos pieds, nous l'essuyons pour vous la laisser. Pourtant, sachez que le Royaume de Dieu s'est approché."

12. Je vous dis que pour Sodome, au temps venu, il y aura plus de tolérance que pour cette ville.

13. Malheureuse es-tu Chorazin ! Malheureuse es-tu Bethsaïda ! Car si les actes renversants arrivés parmi vous étaient arrivés à Tyr et à Sidon, elles se seraient converties depuis longtemps, revêtues de sac et assises dans la cendre.

14. Ainsi, pour Tyr et Sidon, le jugement sera plus supportable que pour vous.

15. Et toi, Capharnaüm, seras-tu élevée jusqu'au ciel ? Jusqu'en enfer tu descendras !

16. Celui qui vous écoutera, m'écoute, et celui qui vous rejettera, me rejettera. Et celui qui me rejettera rejette celui qui m'a envoyé.

17. Les soixante-douze revinrent dans la joie, disant : Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom.

18. Il leur dit alors : Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair.

19. Voici, je vous ai donné le pouvoir de fouler aux pieds les serpents, les scorpions, et toute la puissance de l’ennemi, et rien ne pourra vous nuire.

20. Cependant, ne vous réjouissez pas que les esprits vous soient soumis. Réjouissez-vous plutôt que vos noms soient inscris dans les cieux.

21. A cet instant, Il exulta sous l'action de l'Esprit Saint et dit : Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d'avoir caché cela aux sages et aux intelligents, et de l'avoir révélé aux petits enfants. Oui, Père, ta bienveillance marche devant toi.

22. Tout m’a été remis par mon Père, et personne ne connaît qui est le Fils, si ce n’est le Père, ni qui est le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut bien le révéler.

23. Puis, se tournant vers les disciples, Il leur dit en particulier : Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez !

24. Car je vous dis que beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu.

25. Un légiste se leva pour Le mettre à l'épreuve en Lui disant : Maître, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle ?

26. Il lui répondit : Qu’est-il écrit dans la loi ? Que lis-tu ?

27. Celui-ci répondit : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force », de toute ta pensée et « ton prochain comme toi-même. »

28. Il lui dit alors : Tu as bien répondu, fais cela, et tu vivras.

29. Mais lui, qui voulait se justifier, dit à Jésus : Et qui est mon prochain ?

30. Jésus reprit la parole et dit : Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba au milieu de brigands qui le dépouillèrent, lui infligèrent des coups, et s’en allèrent le laissant à moitié mort.

31. Un prêtre qui descendait par hasard par le même chemin le vit et passa outre.

32. De même, un Lévite qui arriva en ce lieu le vit et passa outre.

33. Mais un Samaritain qui voyageait, arrivé là, fut ému de compassion lorsqu’il le vit.

34. Il s’approcha, soigna ses blessures en y versant de l’huile et du vin. Puis il le mit sur sa propre monture, l'emmena dans une auberge et prit soin de lui.

35. Le lendemain, il tira deux deniers qu'il donna à l’aubergiste, et dit : "Prends soin de lui, et ce que tu dépenserais en plus, je te le rembourserai à mon retour."

36. Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé sur les brigands ?

37. Il répondit : Celui qui a fait preuve de miséricorde envers lui. Jésus lui dit : Va, et toi, fais de même.

38. Comme ils faisaient route, Il entra dans un village où une femme du nom de Marthe Le reçut.

39. Elle avait une sœur qui s'appelait Marie, laquelle s'assit aux pieds du Seigneur pour L'écouter parler.

40. Marthe, par contre, se démenait dans de multiples activités. Elle survint et dit : Seigneur, tu ne te soucies pas que ma sœur me laisse servir seule ? Dis-lui donc de m'aider.

41. Le Seigneur lui répondit : Marthe, Marthe, tu te soucies et t'agites beaucoup.

42. Une seule chose est nécessaire, et Marie a choisi la meilleure part, celle qui ne lui sera pas retirée.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

10.1 à 10.11 : Les disciples en mission
(Passages parallèles en Matthieu 9.37-38 & 10.7-16 et Marc 6.8-11)
10.12 à 10.20 : Le retour des disciples
(Passage parallèle en Matthieu 11.21-24)

Les disciples rentrent de mission et Jésus laisse éclater Sa joie tout comme les disciples. Il annonce la déchéance de Satan.

Le récit de la tentation de Jésus laisse entendre que le diable disposait de pouvoirs conséquents.

« Je te donnerai une totale domination et la gloire sur tout ceci. Car c'est à moi qu'elle a été remise et je la donne à qui je veux. Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tout sera à toi. » (Luc 4.5-6)

Par le ministère de Jésus, et par la foi qui anime Ses disciples au cours de leurs missions, Satan, l'adversaire, est jeté à terre.

Il siégeait auparavant auprès de Dieu parmi les anges ... « Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l'Éternel, et Satan vint aussi au milieu d'eux. » (Job 1.6)

"Satan" signifie l'accusateur. Il dénigrait les œuvres de Dieu et dénonçait les faiblesses des hommes.

Le voici jeté sur terre ... parmi nous, plus vindicatif que jamais.

Le combat spirituel a pris une autre dimension avec la venue de Jésus et Son sacrifice : c'est Lui qui siège désormais près de Dieu.

Quant à nous, confrontés à celui qui rôde partout afin de nous manipuler, Jésus ne nous a pas laissés démunis : « Voici, je vous ai donné le pouvoir de fouler aux pieds les serpents, les scorpions, et toute la puissance de l’ennemi, et rien ne pourra vous nuire. » (verset 19)

Oui, Satan est bien à l'œuvre sur tere. Il attise les haines, les guerres et les violences de toutes natures. L'actualité en rend compte chaque jour.

Les serpents et autres scorpions manipulés par l'ennemi ne sont pas de petits animaux rampants et innocents.

Ce sont des esprits humains dont le comportement relève manifestement de la puissance nocive de l'adversaire.

Mais, face à cet adversaire ... « Ne crains pas, crois seulement ! » (Marc 5.36)

10.21 à 10.24 : Connaître Dieu
(Passage parallèle en Matthieu 11.25-27)

Ce passage où Jésus évoque l'intimité de Sa relation avec Son Père aurait toute sa place dans l'Evangile selon Jean qui a longuement développé ce thème.

Mais Luc ajoute sa note personnelle : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! » (verset 23)

Jean 20.29, pour sa part, affirme : « Heureux ceux qui ont cru sans avoir vu ! »

Ces affirmations, apparemment divergentes, peuvent se compléter. Car c'est effectivement une bénédiction pour ceux qui ont vu Jésus à l'œuvre et on pu Le cotoyer. N'espérons-nous pas Le voir un jour ?

Mais c'est encore une plus grande bénédiction de croire sans avoir vu car c'est la foi qui est à l'œuvre.

Et cette foi traduit la présence de l'Esprit Saint non pas face à nous, sous nos yeux, mais au plus profond de l'âme.

10.25 à 10.28 : L'amour du prochain
(Passages parallèles en Matthieu 22.34-40 et Marc 12.28-31)
10.29 à 10.37 : La parabole du Samaritain
Un légiste, spécialiste de la loi chez les juifs, cite l'Ancien (Premier) Testament en ces termes :

« Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, de toute ta pensée et ton prochain comme toi-même. » (Deutéronome 6.5)

Puis il demande à Jésus (verset 29) : « Et qui est mon prochain ? »

Cet homme veut se justifier ... mais de quoi ?

Le Premier Testament énonçait successivement ces trois commandements parmi d'autres :

« Tu ne te vengeras point, et tu ne garderas point de rancune contre les enfants de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » (Lévitique 19.18)

Ceci peut inciter à croire que l'amour du prochain devrait se limiter aux "enfants de ton peuple".

Conception étroite qui était peut-être celle de ce "docteur de la loi" ... et que nous retrouvons de nos jours, dans notre contexte national, avec des slogans comme "Français d'abord !"

Jésus nous invite, dans la parabole du bon Samaritain, à aider l'étranger.

Juifs et Samaritains s'ignoraient d'ordinaire et se considéraient réciproquement comme des étrangers.

Jésus nous invite à devenir "le prochain" de l'autre ... quel qu'il soit. Si nous en doutons, relisons l'Evangile selon Matthieu (25.34-40) pour savoir comment Jésus juge ... ou jugera les hommes et les femmes de ce monde.

N'est-il pas écrit en Matthieu 25.35 : « J’étais étranger et vous m’avez recueilli. » ?

10.38 à 10.42 : Marthe et Marie

< < < Retour à l'accueil < < < Evangile selon Luc < < < LUC 10 > > > Chapitre suivant ... > > >