EVANGILE de Jésus Christ selon LUC

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 13 ~ Versets 1 à 35

Quand viendra le Seigneur ...


Traduction Louis Segond 1910

1 En ce même temps, quelques personnes qui se trouvaient là racontaient à Jésus ce qui était arrivé à des Galiléens dont Pilate avait mêlé le sang avec celui de leurs sacrifices.

2 Il leur répondit : Croyez-vous que ces Galiléens fussent de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, parce qu'ils ont souffert de la sorte ?

3 Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également.

4 Ou bien, ces dix-huit personnes sur qui est tombée la tour de Siloé et qu'elle a tuées, croyez-vous qu'elles fussent plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ?

5 Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également.

6 Il dit aussi cette parabole : Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint pour y chercher du fruit, et il n'en trouva point.

7 Alors il dit au vigneron : "Voilà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n'en trouve point. Coupe-le : pourquoi occupe-t-il la terre inutilement ?"

8 Le vigneron lui répondit : "Seigneur, laisse-le encore cette année ; je creuserai tout autour, et j'y mettrai du fumier."

9 "Peut-être à l'avenir donnera-t-il du fruit ; sinon, tu le couperas."

10 Jésus enseignait dans une des synagogues, le jour du sabbat.

11 Et voici, il y avait là une femme possédée d'un esprit qui la rendait infirme depuis dix-huit ans ; elle était courbée, et ne pouvait pas du tout se redresser.

12 Lorsqu'il la vit, Jésus lui adressa la parole, et lui dit : Femme, tu es délivrée de ton infirmité.

13 Et il lui imposa les mains. A l'instant elle se redressa, et glorifia Dieu.

14 Mais le chef de la synagogue, indigné de ce que Jésus avait opéré cette guérison un jour de sabbat, dit à la foule : Il y a six jours pour travailler ; venez donc vous faire guérir ces jours-là, et non pas le jour du sabbat.

15 Hypocrites ! lui répondit le Seigneur, est-ce que chacun de vous, le jour du sabbat, ne détache pas de la crèche son boeuf ou son âne, pour le mener boire ?

16 Et cette femme, qui est une fille d'Abraham, et que Satan tenait liée depuis dix-huit ans, ne fallait-il pas la délivrer de cette chaîne le jour du sabbat ?

17 Tandis qu'il parlait ainsi, tous ses adversaires étaient confus, et la foule se réjouissait de toutes les choses glorieuses qu'il faisait.

18 Il dit encore : A quoi le royaume de Dieu est-il semblable, et à quoi le comparerai-je ?

19 Il est semblable à un grain de sénevé qu'un homme a pris et jeté dans son jardin ; il pousse, devient un arbre, et les oiseaux du ciel habitent dans ses branches.

20 Il dit encore : A quoi comparerai-je le royaume de Dieu ?

21 Il est semblable à du levain qu'une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, pour faire lever toute la pâte.

22 Jésus traversait les villes et les villages, enseignant, et faisant route vers Jérusalem.

23 Quelqu'un lui dit : Seigneur, n'y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? Il leur répondit :

24 Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite. Car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas.

25 Quand le maître de la maison se sera levé et aura fermé la porte, et que vous, étant dehors, vous commencerez à frapper à la porte, en disant : "Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !" il vous répondra : "Je ne sais d'où vous êtes".

26 Alors vous vous mettrez à dire : "Nous avons mangé et bu devant toi, et tu as enseigné dans nos rues".

27 Et il répondra : "Je vous le dis, je ne sais d'où vous êtes ; retirez-vous de moi, vous tous, ouvriers d'iniquité".

28 C'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes, dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors.

29 Il en viendra de l'orient et de l'occident, du nord et du midi ; et ils se mettront à table dans le royaume de Dieu.

30 Et voici, il y en a des derniers qui seront les premiers, et des premiers qui seront les derniers.

31 Ce même jour, quelques pharisiens vinrent lui dire : Va-t'en, pars d'ici, car Hérode veut te tuer.

32 Il leur répondit : Allez, et dites à ce renard : "Voici, je chasse les démons et je fais des guérisons aujourd'hui et demain, et le troisième jour j'aurai fini."

33 Mais il faut que je marche aujourd'hui, demain, et le jour suivant ; car il ne convient pas qu'un prophète périsse hors de Jérusalem.

34 Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble sa couvée sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu !

35 Voici, votre maison vous sera laissée ; mais, je vous le dis, vous ne me verrez plus, jusqu'à ce que vous disiez : "Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !"

Nouvelle traduction de la Bible

1. A ce moment, des gens arrivèrent et L'informèrent de l'affaire des Galiléens dont Pilate avait mêlé le sang à celui de leurs sacrifices.

2. En réponse, Il leur dit : Pensez-vous que ces Galiléens étaient plus pécheurs que tous les autres Galiléens parce qu'ils ont subi cela ?

3. Pas du tout, vous dis-je. Mais si vous ne vous repentez pas, tous, vous périrez de même.

4. Ou encore, ces dix-huit personnes sur lesquelles est tombée la tour de Siloé en les tuant. Pensez-vous qu'ils étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ?

5. Pas du tout, vous dis-je. Mais si vous ne vous repentez pas, tous, vous périrez de la même façon.

6. Il dit aussi cette parabole : Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint pour y chercher du fruit, et il n’en trouva pas.

7. Alors il dit au vigneron : "Voici trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier et je n’en trouve pas. Coupe-le, pourquoi laisserait-il donc la terre improductive ?"

8. L'autre lui répondit : "Seigneur, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier."

9. "Alors, il aura peut-être du fruit à l’avenir. Sinon, tu le couperas."

10. Un jour de sabbat, Il enseignait dans une synagogue.

11. Une femme possédée d'un esprit qui la rendait infirme depuis dix-huit ans s'approcha. Totalement courbée, elle était dans l'incapacité de se redresser.

12. Quand Il la vit, Jésus l'appela pour lui dire : Femme, tu es libérée de ton infirmité.

13. Puis Il lui imposa les mains. Elle se redressa immédiatement et glorifia Dieu.

14. En réponse, le chef de la synagogue s'indigna que Jésus ait guéri le jour du sabbat et dit à la foule : Il y a six jours pendant lesquels il faut travailler. Venez-donc pour être soignés pendant ceux-ci et non le jour du sabbat !

15. Le Seigneur lui répondit : Hypocrites, lors du sabbat, chacun de vous ne délie-t-il pas son bœuf ou son âne de la mangeoire pour le mener boire ?

16. Elle, par contre, cette fille d'Abraham, que Satan a liée voici dix-huit ans, ne fallait-il pas la délivrer de ce lien le jour du sabbat ?

17. Après ces paroles, tous Ses adversaires furent confondus et la foule entière se réjouissait de toutes les merveilles qu'Il accomplissait.

18. Il dit alors : A quoi ressemble le Royaume de Dieu et à quoi le comparer ?

19. Il ressemble à un grain de moutarde qu'un homme a planté dans son jardin. La graine a grandi, est devenue un arbre, et les oiseaux du ciel ont fait leur nid dans ses branches.

20. Il dit de nouveau : A quoi comparer le Royaume de Dieu ?

21. Il est semblable au levain qu'une femme prend et mélange dans trois mesures de farine jusqu'à ce que le tout ait levé.

22. Il allait ainsi de villes en villages. Tout en enseignant, Il faisait route vers Jérusalem.

23. Quelqu'un Lui dit alors : Seigneur, n'y a-t-il que peu de gens qui seront sauvés ?

24. Il leur dit : Efforcez-vous de franchir la porte étroite, car beaucoup, je vous le dis, chercheront à entrer et n'en seront pas capables.

25. Dès que le maître de maison sera réveillé et aura fermé la porte, vous vous tiendrez au dehors en frappant à la porte. Vous direz : "Seigneur, ouvre-nous", et il vous répondra : "Vous ? Je ne sais pas d'où vous êtes !"

26. Alors, vous vous mettrez à dire : "Nous avons mangé et bu devant toi, et tu a enseigné sur nos places."

27. Et il vous répondra : "Je ne sais pas d'où vous êtes. Eloignez-vous de moi, vous tous qui œuvrez dans l'injustice."

28. Il y aura des pleurs et des grincements de dents lorsque vous verrez Abraham, Isaac, Jacob et tous les prophètes dans le Royaume de Dieu alors que vous serez jetés dehors.

29. Puis il en viendra du levant et du couchant, du nord et du sud pour se mettre à table dans le Royaume de Dieu.

30. Ainsi, il y a des derniers qui seront premiers et des premiers qui seront derniers.

31. A cet instant, quelques Pharisiens vinrent lui dire : Va-t’en, pars d’ici, car Hérode veut te tuer.

32. Il leur répondit : Allez dire à ce renard : "Voici, j'expulse des démons et j'accomplis des guérisons aujourd’hui et demain, mais au troisième jour j’aurai fini."

33. En effet, il faut que je marche aujourd’hui, demain, et le jour suivant, car il n'est pas possible qu’un prophète périsse hors de Jérusalem.

34. Jérusalem, Jérusalem, qui tue les prophètes et lapide ceux qui lui sont envoyés. Combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants à la manière d'une poule qui met sa couvée sous ses ailes ? Et vous ne l’avez pas voulu !

35. Voici, votre maison sera abandonnée. Mais, je vous le dis, en aucun cas vous ne me verrez jusqu’à ce que vous disiez : "Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !"

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

13.1 à 13.5 : Se repentir sans juger les autres
13.6 à 13.9 : Le figuier stérile
Voici un figuier qui ne produit rien. La terre a pour vocation d'être productive.

La production la plus importante de la terre (Adama en hébreu), ce fut l'homme tiré de la terre (Adam).

A l'homme et à la femme, Dieu ordonna d'être productifs : « Soyez féconds et multipliez-vous ... » (Genèse 1.28)

Lorsque le propriétaire du figuier veut le couper, un intercesseur lui demande une année de sursis.

« Seigneur, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier. » (verset 13)

Si au terme de cette année, qui vient s'ajouter aux trois précédentes, le figuier demeure improductif, il sera coupé et probablement brûlé avec le bois mort. Il ne doit pas occuper inutilement la terre. Personne ne doit être inutile ...

Combien de fois le Seigneur s'est-Il présenté dans notre vie ?

Combien de fois s'est-Il armé de patience à notre égard afin que nous devenions "utiles" à l'édification du Royaume de Dieu sur la terre ?

Combien de temps attendra-t-Il encore ?

13.10 à 13.17 : Guérison un jour de sabbat
13.18 à 13.21 : Paraboles sur le Royaume de Dieu
(Passages parallèles en Matthieu 13.31-33 et Marc 4.30-32)
13.22 à 13.30 : Qui sera sauvé ?
(Passages parallèles en Matthieu 7.13-14 & 22-23 & 8.11-12 & 25.10-12 & 19.30 & 20.16 et Marc 10.31)

Jésus n'apporte pas une réponse à cette question mais plusieurs avec cette conclusion maintes fois reprise dans les Evangiles :

« Il y a des derniers qui seront premiers et des premiers qui seront derniers. » Qui seront-ils ? Que deviendront les autres ?

Ce n'est pas en nous attardant sur ces questions que nous pouvons avancer. Aussi, lorsque Pierre interrogea Jésus au sujet de Jean, Jésus lui répondit : « Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je revienne, que t'importe ? Toi, suis-moi ! » (Jean 21.22)

Suivre Jésus sans se préoccuper du reste, voilà l'essentiel.

13.31 à 13.33 : Le jour du Seigneur
La Bible Expliquée traduit le verset 22 comme suit : « ... et le troisième jour j'achève mon œuvre. »

La Bible de Jérusalem dit : « ... et le troisième jour je suis consommé. »

Le texte grec translittéré "kai tê tritê teleioûmai" signifie "et le troisième (jour) je suis à la fin", ceci au sens d'accomplissement de l'individu ou de l'œuvre entreprise.

"Accomplir son œuvre", ceci rappelle le septième jour de la Création : « Il bénit le septième jour, il en fit un jour qui lui est réservé, car, en ce jour-là, il se reposa de toute l'œuvre de création qu'il avait accomplie. » (Genèse 2.3)

Ce jour correspond au samedi, le sabbat, jour du repos de l'Eternel. Jésus a été crucifié le vendredi, veille du sabbat. Le samedi, Jésus a connu le séjour des morts dont il est revenu le lendemain. Jésus revient le troisième jour pour achever l'œuvre du Père.

C'est le dimanche, jour de la résurrection, que nous le "consommons" avec le partage symbolique du pain. Ce "troisième jour" est devenu le Jour du Seigneur et premier jour d'une nouvelle alliance, d'une nouvelle création, premier jour de la semaine dans l'ère chrétienne.

Au septième jour de la semaine, Dieu acheva Son œuvre. Il remit celle-ci entre les mains de Son Fils : « Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. » (Matthieu 28.18)

Au Jour du Seigneur, le Père se repose sur le Fils pour l'éternité. Ainsi, le septième jour de la Création est un jour sans fin : à la différence des précédents, il n'a pas connu le soir car la lumière ne s'éteindra jamais sur l'œuvre achevée ...

« Il n'y aura plus de nuit et personne n'aura besoin de la lumière du chandelier ni de celle du soleil parce que le Seigneur Dieu rayonnera sur eux et ils règneront aux siècles des siècles. » (Apocalypse 22.5)

13.34 à 13.35 : Lamentation sur Jérusalem
(Passage parallèle en Matthieu 23.37-39)

< < < Retour à l'accueil < < < Evangile selon Luc < < < LUC 13 > > > Chapitre suivant ... > > >