EVANGILE de Jésus Christ selon LUC

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 16 ~ Versets 1 à 31

L'homme et l'argent


Traduction Louis Segond 1910

1 Jésus dit aussi à ses disciples : Un homme riche avait un économe, qui lui fut dénoncé comme dissipant ses biens.

2 Il l'appela, et lui dit : "Qu'est-ce que j'entends dire de toi ? Rends compte de ton administration, car tu ne pourras plus administrer mes biens."

3 L'économe dit en lui-même : Que ferai-je, puisque mon maître m'ôte l'administration de ses biens ? Travailler à la terre ? je ne le puis. Mendier ? j'en ai honte.

4 Je sais ce que je ferai, pour qu'il y ait des gens qui me reçoivent dans leurs maisons quand je serai destitué de mon emploi.

5 Et, faisant venir chacun des débiteurs de son maître, il dit au premier : "Combien dois-tu à mon maître ?"

6 "Cent mesures d'huile", répondit-il. Et il lui dit : "Prends ton billet, assieds-toi vite, et écris cinquante."

7 Il dit ensuite à un autre : "Et toi, combien dois-tu ? Cent mesures de blé", répondit-il. Et il lui dit : "Prends ton billet, et écris quatre-vingts."

8 Le maître loua l'économe infidèle de ce qu'il avait agi prudemment. Car les enfants de ce siècle sont plus prudents à l'égard de leurs semblables que ne le sont les enfants de lumière.

9 Et moi, je vous dis : Faites-vous des amis avec les richesses injustes, pour qu'ils vous reçoivent dans les tabernacles éternels, quand elles viendront à vous manquer.

10 Celui qui est fidèle dans les moindres choses l'est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l'est aussi dans les grandes.

11 Si donc vous n'avez pas été fidèles dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables ?

12 Et si vous n'avez pas été fidèles dans ce qui est à autrui, qui vous donnera ce qui est à vous ?

13 Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un et aimera l'autre ; ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

14 Les pharisiens, qui étaient avares, écoutaient aussi tout cela, et ils se moquaient de lui.

15 Jésus leur dit : Vous, vous cherchez à paraître justes devant les hommes, mais Dieu connaît vos coeurs ; car ce qui est élevé parmi les hommes est une abomination devant Dieu.

16 La loi et les prophètes ont subsisté jusqu'à Jean ; depuis lors, le royaume de Dieu est annoncé, et chacun use de violence pour y entrer.

17 Il est plus facile que le ciel et la terre passent, qu'il ne l'est qu'un seul trait de lettre de la loi vienne à tomber.

18 Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre commet un adultère, et quiconque épouse une femme répudiée par son mari commet un adultère.

19 Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie.

20 Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d'ulcères,

21 et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche ; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères.

22 Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli.

23 Dans le séjour des morts, il leva les yeux ; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein.

24 Il s'écria : "Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau et me rafraîchisse la langue ; car je souffre cruellement dans cette flamme."

25 Abraham répondit : "Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne ; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres."

26 "D'ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire."

27 Le riche dit : "Je te prie donc, père Abraham, d'envoyer Lazare dans la maison de mon père ;"

28 "car j'ai cinq frères. C'est pour qu'il leur atteste ces choses, afin qu'ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments."

29 Abraham répondit : "Ils ont Moïse et les prophètes ; qu'ils les écoutent."

30 Et il dit : "Non, père Abraham, mais si quelqu'un des morts va vers eux, ils se repentiront."

31 Et Abraham lui dit : "S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait."

Nouvelle traduction de la Bible

1. Il dit encore aux disciples : Un homme riche avait un gérant qui fut dénoncé pour avoir gaspillé les biens de cet homme.

2. Il l'appela et lui dit : "Qu'est-ce que j'entends à ton sujet ? Rends les comptes de ta gérance car tu ne peux plus gérer."

3. Le gérant se dit alors en lui-même : "Que vais-je faire ? Car mon seigneur m'ôte la gérance. Je n'ai pas la force de bêcher et j'ai honte de mendier."

4. "Je sais ce que je vais faire pour être reçu dans leurs maisons lorsque je serai renvoyé de la gérance."

5. Il convoqua chaque débiteur de son seigneur et il dit au premier : "Combien dois-tu à mon seigneur ?"

6. Celui-ci répondit : "Cent barils d'huile." L'autre lui dit : "Prends de quoi écrire et, une fois assis, vite, écris cinquante !"

7. Puis il dit à un autre : "Toi, combien dois-tu ?" Celui-ci répondit : "Cent mesures de blé." L'autre lui dit : "Prends de quoi écrire et écris quatre-vingt !"

8. Et le maître loua le gérant malhonnête pour avoir agi avec habileté. Car les gens de cette époque sont plus avisés que les fils de la lumière le sont envers leurs proches.

9. Et moi, je vous dis : "Faites-vous des amis avec les richesses de l'injustice, afin qu’ils vous reçoivent dans les demeures éternelles quand elles viendront à faire défaut."

10. Celui qui est fidèle pour peu de choses l’est aussi pour beaucoup. Et celui qui est injuste pour peu l’est aussi pour beaucoup de choses.

11. Si donc vous n’avez pas été fidèles pour les richesses de l'injustice, qui vous confiera le véritable bien ?

12. Et si vous n’êtes pas fidèles pour le bien d'autrui, qui vous donnera ce qui est à vous ?

13. Aucun domestique ne peut servir deux maîtres. Ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

14. Les Pharisiens, amis de l'argent, entendaient tout cela et se moquaient de Lui.

15. Alors Il leur dit : Vous vous justifiez par vous-mêmes face aux hommes, mais Dieu connaît vos cœurs. Car ce qui est élevé pour les hommes est une abomination devant Dieu.

16. Jusqu'à Jean, il y eut la Loi et les prophètes. Depuis lors, la bonne nouvelle du Royaume de Dieu est annoncée et chacun s'efforce d'y pénétrer.

17. Il est plus facile au ciel et à la terre de passer qu'à un seul trait de la Loi de tomber.

18. Quiconque renvoie sa femme pour en épouser une autre est en état d'adultère, et celui qui épouse une femme répudiée par un mari est en état d'adultère.

19. Un homme riche s'habillait de pourpre et de lin fin. Il faisait chaque jour de somptueux festins.

20. Un pauvre nommé Lazare gisait couvert d'ulcères devant son porche.

21. Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche, mais c'était plutôt les chiens qui venaient lécher ses ulcères.

22. Le pauvre finit par mourir et fut emporté par les anges auprès d'Abraham. Le riche mourut aussi et fut mis au tombeau.

23. Dans le séjour des morts, en plein tourment, il leva ses yeux. Il vit Abraham de loin et Lazare près de lui.

24. Il l'appela en disant : "Père Abraham, aie pitié de moi et envoie Lazare plonger le bout de son doigt dans l'eau pour rafraîchir ma langue car je suis torturé par ce feu."

25. Alors Abraham répondit : "Mon enfant, souviens-toi, tu as reçu tes biens pendant ta vie et Lazare autant de maux. Maintenant, par contre, lui est consolé ici pendant que toi tu es torturé."

26. "De plus, entre nous et vous, un vaste abîme a été établi afin que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous ne le puissent pas, et que l'on ne puisse traverser de là-bas vers nous."

27. Il dit : "Alors je t'en prie, père, de l'envoyer à la maison de mon père."

28. "Car j'ai cinq frères. Qu'il les avertisse afin qu'ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourment."

29. Abraham dit : "Ils ont Moïse et les prophètes. Qu'ils les écoutent !"

30. L'autre dit : "Non, père Abraham. Mais si quelqu'un revient des morts pour aller vers eux, ils se convertiront."

31. Il lui répondit : "S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, même si quelqu'un ressuscite des morts, ils ne seront pas convaincus."

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

16.1 à 16.8 : Parabole du gérant malhonnête
(Passage parallèle en Matthieu 25.14-30)
16.9 à 16.12 : L'argent trompeur
16.13 : Dieu ou Mamon
(Passage parallèle en Matthieu 6.24)

"Mammon" ou "Mamon" signifiait la richesse en araméen.

De tous temps, l'appât du gain a détourné les hommes de leur véritable destinée, de la raison pour laquelle Dieu les a conçus : l'homme a été fait par amour, pour aimer son Créateur et son prochain.

Or la cupidité détourne du prochain pour replier l'individu sur son illusoire "trésor".

Nul ne peut servir à la fois Dieu et être dominé par l'amour des richesses. Il faut choisir !

Jésus formule cette affirmation parmi plusieurs enseignements portant sur les relations entre l'homme et l'argent.

Certaines formulations peuvent paraître surprenantes. Ainsi, Jésus reconnaît que les hommes de son temps, comme ceux de tous temps, sont plus habiles envers leurs prochains que les "fils de la lumière", c'est-à-dire les gens honnêtes.

Et c'est vrai !

Les gens malhonnêtes sont des maîtres en matière de manipulation en tous genres. Mais l'exemple qu'ils nous donnent ne doit pas être suivi pour autant.

Là où est notre cœur, malhonnête ou honnête, se trouvera aussi notre âme.

Soit dans les biens matériels appelés à disparaître ... soit dans le Royaume éternel de Dieu.

16.14 à 16.18 : La loi et le Royaume de Dieu
(Passages parallèles en Matthieu 11.12-13 & 5.18 & 32 & Matthieu 19.9 et Marc 10.11-12)
16.19 à 16.31 : Parabole du riche et de Lazare
Matthieu et Marc nous ont transmis ce message

« Il est plus facile à un chameau de passer à travers le chas d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume de Dieu. » (Matthieu 19.24 et Marc 10.25)

Luc l'a illustré par une parabole.

Chaque jour, peut-être, le riche passait à côté de Lazare en le traitant avec indifférence.

Une indifférence proche de celle que bon nombre de personnes vivant dans les pays riches affichent au regard de la misère du reste du monde.

Une indifférence qui pourrait bien leur valoir cette parole de Jésus : « Jamais je ne vous ai connus ! Ecartez-vous de moi, vous qui êtes injustes. » (Matthieu 7.23)

Que penser du sort réservé à ceux qui ont eu un tel comportement si l'on s'en tient à cette parabole ?

Cette mise à l'écart prononcée par Jésus est illustrée par ce fossé qui va séparer le riche de Lazare et de tous ceux qui ont rejoint les saints après la mort. Et pourtant, les uns comme les autres avaient été mis en garde durant leur vie !

Aux temps de Jésus, les juifs avaient reçu les enseignements de la Torah avec Moïse et ceux des prophètes. De nos jours, les mises en garde se sont multipliées depuis 2 000 ans dans le monde chrétien.

Pourtant, les injustices et les inégalités n'ont cessé de croître, avec en tête les pays les plus riches du monde qui se prétendent chrétiens.

La résurrection de Jésus évoquée dans cette parabole (verset 31) n'a pas convaincu la plupart de Ses contemporains.

Et nos contemporains, qui pourrait bien les convaincre et les inciter à se repentir ?

« Mais quand viendra le Fils de l'homme, trouvera-t-il la foi sur terre ? » (Luc 18.8)

< < < Retour à l'accueil < < < Evangile selon Luc < < < LUC 16 > > > Chapitre suivant ... > > >