EVANGILE de Jésus Christ selon LUC

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 4 ~ Versets 1 à 44

Tentation et retour en Galilée


Traduction Louis Segond 1910

1 Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l'Esprit dans le désert,

2 où il fut tenté par le diable pendant quarante jours. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, après qu'ils furent écoulés, il eut faim.

3 Le diable lui dit : Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre qu'elle devienne du pain.

4 Jésus lui répondit : Il est écrit : « L'Homme ne vivra pas de pain seulement. »

5 Le diable, l'ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre,

6 et lui dit : Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes ; car elle m'a été donnée, et je la donne à qui je veux.

7 Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi.

8 Jésus lui répondit : Il est écrit : « Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. »

9 Le diable le conduisit encore à Jérusalem, le plaça sur le haut du temple, et lui dit : Si tu es Fils de Dieu, jette-toi d'ici en bas ;

10 car il est écrit : « Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet, Afin qu'ils te gardent » ;

11 et : « Ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre. »

12 Jésus lui répondit : Il est dit : « Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu. »

13 Après l'avoir tenté de toutes ces manières, le diable s'éloigna de lui jusqu'à un moment favorable.

14 Jésus, revêtu de la puissance de l'Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d'alentour.

15 Il enseignait dans les synagogues, et il était glorifié par tous.

16 Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture,

17 et on lui remit le livre du prophète Esaïe. L'ayant déroulé, il trouva l'endroit où il était écrit :

18 « L'Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés,

19 Pour publier une année de grâce du Seigneur. »

20 Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s'assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui.

21 Alors il commença à leur dire : Aujourd'hui cette parole de l'Ecriture, que vous venez d'entendre, est accomplie.

22 Et tous lui rendaient témoignage ; ils étaient étonnés des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche, et ils disaient : N'est-ce pas le fils de Joseph ?

23 Jésus leur dit : Sans doute vous m'appliquerez ce proverbe : "Médecin, guéris-toi toi-même" ; et vous me direz : "Fais ici, dans ta patrie, tout ce que nous avons appris que tu as fait à Capernaüm".

24 Mais, ajouta-t-il, je vous le dis en vérité, aucun prophète n'est bien reçu dans sa patrie.

25 Je vous le dis en vérité : il y avait plusieurs veuves en Israël du temps d'Elie, lorsque le ciel fut fermé trois ans et six mois et qu'il y eut une grande famine sur toute la terre ;

26 et cependant Elie ne fut envoyé vers aucune d'elles, si ce n'est vers une femme veuve, à Sarepta, dans le pays de Sidon.

27 Il y avait aussi plusieurs lépreux en Israël du temps d'Elisée, le prophète ; et cependant aucun d'eux ne fut purifié, si ce n'est Naaman le Syrien.

28 Ils furent tous remplis de colère dans la synagogue, lorsqu'ils entendirent ces choses.

29 Et s'étant levés, ils le chassèrent de la ville, et le menèrent jusqu'au sommet de la montagne sur laquelle leur ville était bâtie, afin de le précipiter en bas.

30 Mais Jésus, passant au milieu d'eux, s'en alla.

31 Il descendit à Capernaüm, ville de la Galilée ; et il enseignait, le jour du sabbat.

32 On était frappé de sa doctrine ; car il parlait avec autorité.

33 Il se trouva dans la synagogue un homme qui avait un esprit de démon impur, et qui s'écria d'une voix forte :

34 Ah ! qu'y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth ? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es : le Saint de Dieu.

35 Jésus le menaça, disant : Tais-toi, et sors de cet homme. Et le démon le jeta au milieu de l'assemblée, et sortit de lui, sans lui faire aucun mal.

36 Tous furent saisis de stupeur, et ils se disaient les uns aux autres : Quelle est cette parole ? il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs, et ils sortent !

37 Et sa renommée se répandit dans tous les lieux d'alentour.

38 En sortant de la synagogue, il se rendit à la maison de Simon. La belle-mère de Simon avait une violente fièvre, et ils le prièrent en sa faveur.

39 S'étant penché sur elle, il menaça la fièvre, et la fièvre la quitta. A l'instant elle se leva, et les servit.

40 Après le coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de diverses maladies les lui amenèrent. Il imposa les mains à chacun d'eux, et il les guérit.

41 Des démons aussi sortirent de beaucoup de personnes, en criant et en disant : Tu es le Fils de Dieu. Mais il les menaçait et ne leur permettait pas de parler, parce qu'ils savaient qu'il était le Christ.

42 Dès que le jour parut, il sortit et alla dans un lieu désert. Une foule de gens se mirent à sa recherche, et arrivèrent jusqu'à lui ; ils voulaient le retenir, afin qu'il ne les quittât point.

43 Mais il leur dit : Il faut aussi que j'annonce aux autres villes la bonne nouvelle du royaume de Dieu ; car c'est pour cela que j'ai été envoyé.

44 Et il prêchait dans les synagogues de la Galilée.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Jésus, rempli de l'Esprit Saint, revint du Jourdain et fut conduit par l’Esprit dans le désert.

2. Il fut mis à l'épreuve quarante jours par le diable. Il ne mangea rien pendant ces jours et, ceux-ci écoulés, Il eut faim.

3. Alors le diable Lui dit : Si tu es Fils de Dieu, dis à cette pierre qu’elle devienne du pain.

4. Mais Jésus lui répondit : Il est écrit : « L’Homme ne vivra pas seulement de pain. »

5. Le diable Lui fit prendre de la hauteur pour Lui montrer en un instant tous les royaumes du monde connu.

6. Et le diable Lui dit : Je te donnerai une totale domination et la gloire sur tout ceci. Car c'est à moi qu'elle a été remise et je la donne à qui je veux.

7. Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tout sera à toi.

8. Jésus lui répondit : Il est écrit : « Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et à lui seul tu rendras un culte. »

9. Il Le conduisit à Jérusalem et le plaça debout sur le faîte du temple. Il Lui dit : Si tu es Fils de Dieu, jette-toi d’ici en bas.

10. Car il est écrit à ton sujet : « Il commandera à ses anges de te garder. »

11. Et aussi : « Ils te porteront sur leurs mains afin que ton pied ne heurte quelque pierre. »

12. Jésus lui répondit : Il a été dit : « Tu ne mettras pas à l'épreuve le Seigneur, ton Dieu. »

13. Ayant épuisé ses ressources, le diable s’éloigna de Lui pour une autre occasion.

14. Alors Jésus s'en retourna en Galilée avec la puissance de l'Esprit et Sa renommée se répandit dans toute la région.

15. Il enseignait dans leurs synagogues, loué par tous.

16. Il vint à Nazara, où Il avait été élevé, et entra selon Son habitude dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour lire.

17. On Lui remis le livre du prophète Esaïe et, l'ayant déroulé, Il trouva le passage où il est écrit :

18. « L'Esprit du Seigneur est sur moi, car Il m'a donné l'onction pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres. Il m'a envoyé proclamer la libération aux captifs, le retour à la vue aux aveugles et rendre la liberté aux opprimés.

19. Pour proclamer une année de bienveillance du Seigneur. »

20. Il roula le livre, le rendit au servant et s'assit. Tous les yeux dans la synagogue étaient fixés sur Lui.

21. Il se mit alors à leur dire : Aujourd'hui, ce passage de l'Ecriture que vous avez entendu est accompli.

22. Tous Lui rendaient témoignage, s'étonnaient des paroles de grâce sorties de Sa bouche et disaient : N'est-ce pas le fils de Joseph ?

23. Alors Il leur dit : Bien sûr, vous allez me citer ce dicton : "Médecin, soigne-toi toi-même." Nous avons appris tout ce qui est arrivé à Capharnaüm, fais-le aussi dans ta patrie !

24. Il dit : A vrai dire, aucun prophète n'est bien accueilli dans sa patrie.

25. En vérité, je peux vous dire que beaucoup de veuves étaient en Israël au temps d'Elie lorque le ciel se ferma pendant trois ans et six mois. Alors une grande famine survint sur toute la terre.

26. Elie ne fut envoyé à aucune d'entre elles, sinon à une veuve de Sarepta, au pays de Sidon.

27. Au temps d'Elisée, le prophète, il y avait beaucoup de lépreux en Israël. Aucun d'eux ne fut purifié sauf Naaman le Syrien.

28. En entendant cela dans la synagogue, ils furent tous remplis de colère.

29. Ils se levèrent, Le chassèrent hors de la ville pour Le conduire sur un escarpement de la colline sur laquelle leur ville était bâtie afin de Le précipiter en bas.

30. Mais Il passa au milieu d'eux et s'en alla.

31. Puis Il descendit à Capharnaüm, ville de Galilée. Il les enseignait lors des sabbats.

32. Ils étaient frappés de Son enseignement parce qu'Il s'exprimait plein d'autorité.

33. Dans la synagogue, un homme ayant un esprit de démon impur s'écria d'une voix forte :

34. Ah ! Qu'y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : le Saint de Dieu !

35. Jésus le réprimanda en disant : Tais-toi et sors de cet homme ! Et, l'ayant jeté à terre devant eux, il en sortit sans lui nuire.

36. Tous étaient effrayés et se disaient entre eux : Quelle façon de parler ! Il commande aux esprits impurs avec autorité et puissance et ils sortent.

37. Et Sa renommée se répandit dans toute la région.

38. Ayant quitté la synagogue, Il entra dans la maison de Simon. Or la belle-mère de Simon était affectée d'une forte fièvre et on Lui demanda d'intervenir.

39. Il se pencha au-dessus d'elle et ordonna à la fièvre de la quitter. Aussitôt levée, elle les servit.

40. Au coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de diverses maladies les Lui amenèrent. Il imposa les mains à chacun d’eux et les guérit.

41. Des démons sortirent aussi de beaucoup de personnes en criant. Ils disaient : Toi, tu es le Fils de Dieu ! Et Il les menaçait, ne leur permettant pas de dire cela, parce qu’ils savaient qu’Il était le Christ.

42. Au lever du jour, Il sortit pour se rendre dans un lieu désert. Une foule de gens le cherchaient. Ils le rejoignirent pour Le retenir afin qu’Il ne s'éloigne pas.

43. Mais Il leur dit : Il faut que j’annonce aussi aux autres villes la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu. C’est pour cela que j’ai été envoyé.

44. Et Il alla prêcher dans les synagogues de la Galilée.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

4.1 à 4.13 : La tentation
(Passages parallèles en Matthieu 4.1-11 et Marc 1.12-13)

Le diable promet à Jésus une puissance absolue ... sur cette terre.

Satan semble puissant, imbu d'un pouvoir qu'il prétend avoir reçu. S'agit-il d'un mensonge de sa part ou peut-il donner ce qu'il promet ?

Il est écrit : « Car il n'est d'autorité qui ne vienne de Dieu, celles qui existent sont établies par Dieu. » (Romains 13.1)

Dieu a-t-il habilité le diable à disposer de tels pouvoirs ?

Si le principe d'autorité nécessaire à la gouvernance du monde, à tous les échelons de la vie locale, a été institué par Dieu, il est évident que l'ambition, l'orgueil, le mensonge ou la corruption qui se manifestent dans la vie publique ne relèvent pas de la volonté de Dieu.

Il ne faut pas confondre ce que Dieu donne ... et l'usage que l'on en fait. L'usage de cette puissance par Satan dans ce monde, et la gloire fugitive qui peut en résulter, nous sont décrites par ailleurs en ces termes :

« Car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, la satisfaction à vivre dans l'insolence, ne vient pas du Père mais du monde. » (1 Jean 2.16)

Il apparaît ainsi que l'autorité que Dieu délègue aux uns ou aux autres, qu'ils en soient ou non conscients, peut être détournée par celui qui en abuse par orgueil, cupidité, convoitise ...

Ainsi, nous pouvons recevoir le pouvoir de chasser les démons au nom de Jésus : « Des signes accompagneront ceux qui auront cru : ils expulseront les démons en mon nom, ils parleront des langues nouvelles. » (Marc 16.17)

Mais si nous nous en glorifions, ou si nous tirons un profit personnel de ce don de Dieu ou de tout autre don de l'Esprit, c'est que nous sommes passés sous l'emprise de l'adversaire en tombant dans le piège de la tentation. C'est pourquoi ...

« Beaucoup me diront en ce jour : "Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé en ton nom ? En ton nom, n’avons-nous pas jeté des démons au dehors ? Et en ton nom, n’avons-nous pas fait de nombreux miracles ?" Alors je leur répondrai : "Jamais je ne vous ai connus ! Ecartez-vous de moi, vous qui êtes injustes." » (Matthieu 7.22-23)

4.14 à 4.15 : Le retour en Galilée
(Passages parallèles en Matthieu 4.12-17 et Marc 1.14-15)
4.16 à 4.30 : Jésus à Nazareth
(Passages parallèles en Matthieu 13.54-58 et Marc 6.1-6)

A Nazareth, où Il avait passé Son enfance, Jésus se rend dans la synagogue où Il donne lecture d'un texte d'Esaïe (61.1-2).

Jésus proclame l'accomplissement de cette prophétie : le Messie qui a reçu l'onction, l'envoyé de Dieu, c'est Lui.

Mais les hommes de Son pays ne l'entendent pas ainsi. Se fondant sur des préjugés, « N'est-ce pas le fils de Joseph ? » (verset 22). Ils attendent des preuves, des guérisons, des miracles.

Mais Jésus n'a pas répondu à leur attente : « Et Il ne fit guère de miracles ici à cause de leur manque de foi. » (Matthieu 13.58)

Au contraire, Jésus va leur tenir des propos qu'ils ne pourront supporter (versets 25 à 29).

Il en sera ainsi jusqu'au terme du ministère de Jésus et Ses disciples, siècles après siècles, connaîtront un rejet similaire et des persécutions de la part des incrédules.

4.31 à 4.37 : Jésus à Capharnaüm
(Passages parallèles en Matthieu 7.28-29 et Marc 1.21-28)
4.38 à 4.41 : Guérisons multiples
(Passages parallèles en Matthieu 8.14-17 et Marc 1.29-34)
4.42 à 4.44 : Jésus quitte Capharnaüm
(Passages parallèles en Matthieu 4.23 et Marc 1.35-39)

Jésus accomplissait beaucoup de miracles, de guérisons, chassant les démons ... tout en proclamant la Parole de Dieu.

Jésus doit s'en aller car d'autres villes l'attendent.

Comme souvent, beaucoup s'efforcent de Le retenir : « Une foule de gens le cherchaient. Ils le rejoignirent pour Le retenir afin qu’Il ne s'éloigne pas. » (verset 42)

Voulaient-ils garder ce "guérisseur" de corps malades, Celui qui leur enseignait la Parole ... ou bien les deux ?

La réponse de Jésus révèle qu'il n'est pas venu pour guérir prioritairement des corps mais pour enseigner la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu.

En effet ... « Si c’est seulement pour cette vie que nous espérons en Christ, nous sommes les plus pitoyables de tous les hommes. » (1 Corinthiens 15.19)

La guérison physique est importante ... mais notre véritable attente, l'espérance fondamentale, doit se situer ailleurs : au niveau de la "guérison" de l'âme !

Car, il est écrit : « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole sortant de la bouche de Dieu. » (Matthieu 4.4)

< < < Retour à l'accueil < < < Evangile selon Luc < < < LUC 4 > > > Chapitre suivant ... > > >