EVANGILE de Jésus Christ selon LUC

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 5 ~ Versets 1 à 39

Miracles, guérison et enseignement


Traduction Louis Segond 1910

1 Comme Jésus se trouvait auprès du lac de Génésareth, et que la foule se pressait autour de lui pour entendre la parole de Dieu,

2 il vit au bord du lac deux barques, d'où les pêcheurs étaient descendus pour laver leurs filets.

3 Il monta dans l'une de ces barques, qui était à Simon, et il le pria de s'éloigner un peu de terre. Puis il s'assit, et de la barque il enseignait la foule.

4 Lorsqu'il eut cessé de parler, il dit à Simon : Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher.

5 Simon lui répondit : Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je jetterai le filet.

6 L'ayant jeté, ils prirent une grande quantité de poissons, et leur filet se rompait.

7 Ils firent signe à leurs compagnons qui étaient dans l'autre barque de venir les aider. Ils vinrent et ils remplirent les deux barques, au point qu'elles enfonçaient.

8 Quand il vit cela, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus, et dit : Seigneur, retire-toi de moi, parce que je suis un homme pécheur.

9 Car l'épouvante l'avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, à cause de la pêche qu'ils avaient faite.

10 Il en était de même de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Alors Jésus dit à Simon : Ne crains point ; désormais tu seras pêcheur d'hommes.

11 Et, ayant ramené les barques à terre, ils laissèrent tout, et le suivirent.

12 Jésus était dans une des villes ; et voici, un homme couvert de lèpre, l'ayant vu, tomba sur sa face, et lui fit cette prière : Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur.

13 Jésus étendit la main, le toucha, et dit : Je le veux, sois pur. Aussitôt la lèpre le quitta.

14 Puis il lui ordonna de n'en parler à personne. Mais, dit-il, va te montrer au sacrificateur, et offre pour ta purification ce que Moïse a prescrit, afin que cela leur serve de témoignage.

15 Sa renommée se répandait de plus en plus, et les gens venaient en foule pour l'entendre et pour être guéris de leurs maladies.

16 Et lui, il se retirait dans les déserts, et priait.

17 Un jour Jésus enseignait. Des pharisiens et des docteurs de la loi étaient là assis, venus de tous les villages de la Galilée, de la Judée et de Jérusalem ; et la puissance du Seigneur se manifestait par des guérisons.

18 Et voici, des gens, portant sur un lit un homme qui était paralytique, cherchaient à le faire entrer et à le placer sous ses regards.

19 Comme ils ne savaient par où l'introduire, à cause de la foule, ils montèrent sur le toit, et ils le descendirent par une ouverture, avec son lit, au milieu de l'assemblée, devant Jésus.

20 Voyant leur foi, Jésus dit : Homme, tes péchés te sont pardonnés.

21 Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner et à dire : Qui est celui-ci, qui profère des blasphèmes ? Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul ?

22 Jésus, connaissant leurs pensées, prit la parole et leur dit : Quelles pensées avez-vous dans vos coeurs ?

23 Lequel est le plus aisé, de dire : "Tes péchés te sont pardonnés", ou de dire : "Lève-toi, et marche" ?

24 Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : "Je te l'ordonne", dit-il au paralytique, "lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison".

25 Et, à l'instant, il se leva en leur présence, prit le lit sur lequel il était couché, et s'en alla dans sa maison, glorifiant Dieu.

26 Tous étaient dans l'étonnement, et glorifiaient Dieu ; remplis de crainte, ils disaient : Nous avons vu aujourd'hui des choses étranges.

27 Après cela, Jésus sortit, et il vit un publicain, nommé Lévi, assis au lieu des péages. Il lui dit : Suis-moi.

28 Et, laissant tout, il se leva, et le suivit.

29 Lévi lui donna un grand festin dans sa maison, et beaucoup de publicains et d'autres personnes étaient à table avec eux.

30 Les pharisiens et les scribes murmurèrent, et dirent à ses disciples : Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les gens de mauvaise vie ?

31 Jésus, prenant la parole, leur dit : Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades.

32 Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes, mais des pécheurs.

33 Ils lui dirent : Les disciples de Jean, comme ceux des pharisiens, jeûnent fréquemment et font des prières, tandis que les tiens mangent et boivent.

34 Il leur répondit : Pouvez-vous faire jeûner les amis de l'époux pendant que l'époux est avec eux ?

35 Les jours viendront où l'époux leur sera enlevé, alors ils jeûneront en ces jours-là.

36 Il leur dit aussi une parabole : Personne ne déchire d'un habit neuf un morceau pour le mettre à un vieil habit ; car, il déchire l'habit neuf, et le morceau qu'il en a pris n'est pas assorti au vieux.

37 Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, le vin nouveau fait rompre les outres, il se répand, et les outres sont perdues ;

38 mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves.

39 Et personne, après avoir bu du vin vieux, ne veut du nouveau, car il dit : "Le vieux est bon".

Nouvelle traduction de la Bible

1. Un jour, la foule se serrait contre Lui pour entendre la Parole de Dieu. Il était debout près du lac de Gennesareth.

2. Il vit deux barques qui étaient près du lac, les pêcheurs en étaient descendus pour laver les filets.

3. Alors Il monta dans une des barques qui était à Simon et lui demanda de s'éloigner de la terre un peu au large. Puis Il s'assit et enseigna aux foules depuis l'embarcation.

4. Quand Il eut fini de parler, Il dit à Simon : Avance en eau profonde et jetez vos filets de pêche.

5. Simon Lui répondit : Maître, nous avons peiné toute la nuit et nous n'avons rien pris. Mais, sur ta parole, je jetterai les filets.

6. Après l'avoir fait, ils prirent une grande quantité de poissons. Leurs filets se déchiraient.

7. Ils firent signe aux compagnons de l'autre barque afin qu'ils viennent leur donner un coup de main. Ils vinrent et remplirent les deux barques jusqu'à ce qu'elles s'enfoncent.

8. Quand il vit cela, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus en disant : Eloigne-toi de moi, Seigneur, parce que je suis un pécheur.

9. En effet la crainte l'avait saisi, ainsi que tous ceux qui étaient avec lui, à cause de la quantité de poissons qu'ils avaient pris.

10. Il en allait de même pour Jacques et Jean, les fils de Zébédée, qui étaient compagnons de Simon. Alors Jésus dit à Simon : N'aie crainte ! Désormais, ce sont des hommes que tu prendras vivants !

11. Après avoir conduit les barques à terre, ils laissèrent tout et Le suivirent.

12. Il était dans une de ces villes quand un homme couvert de lèpre vit Jésus. Il tomba face à terre et Lui fit cette prière : Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur.

13. Il étendit la main et le toucha en disant : Je le veux, sois purifié. Aussitôt la lèpre le quitta.

14. Il lui recommanda de n’en parler à personne : Mais, après ton départ, va te montrer au prêtre et offre pour ta purification ce que Moïse a prescrit, cela leur servira de témoignage.

15. On parlait de Lui de plus en plus, et les gens venaient en nombre pour L’écouter et être guéris de leurs maladies.

16. Mais Lui, Il se retirait dans les déserts pour prier.

17. Un jour où Il enseignait, des Pharisiens et des docteurs de la loi venus de villages de Galilée, de Judée et de Jérusalem étaient dans l'assistance. La puissance du Seigneur était avec Lui pour accomplir des guérisons.

18. Des hommes portaient un homme qui était paralysé sur une civière. Ils cherchaient à le faire entrer pour le placer devant Lui.

19. Ne trouvant pas où le faire entrer, à cause de la foule, ils montèrent sur le toit et, au travers des tuiles, ils le descendirent avec la civière en plein milieu, devant Jésus.

20. Voyant leur foi, Il dit : Homme, tes péchés te sont remis.

21. Alors, les scribes et les Pharisiens tinrent ce dialogue : Qui est-il pour proférer des blasphèmes ? Qui a le pouvoir de remettre les péchés, sinon Dieu seul ?

22. Jésus eut connaissance de leurs discussions. Il leur demanda : Quels sont ces débats qui vous animent ?

23. Est-il plus facile de dire : "Tes péchés te sont remis", ou de dire : "Lève-toi et marche" ?

24. Il faut que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir sur la terre de remettre les péchés. Il dit au paralysé : Je te le dis : Lève-toi, prends ta civière et rentre chez toi !

25. Il se leva aussitôt devant eux, il prit ce qui lui servait de civière et partit chez lui en glorifiant Dieu.

26. Ils étaient tous stupéfaits. Ils glorifiaient Dieu, remplis de crainte, et disaient : Aujourd'hui, nous avons vu des choses extraordinaires.

27. Ensuite, Il sortit et remarqua un collecteur d'impôts nommé Lévi qui était assis au bureau des taxes. Il lui dit : Suis-moi !

28. Abandonnant tout, il se leva et Le suivit.

29. Alors Lévi organisa en Son honneur un grand festin dans sa maison. Il y avait beaucoup de collecteurs d'impôts et d'autres gens installés à table avec eux.

30. Les Pharisiens et leurs scribes murmurèrent alors auprès de Ses disciples : Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les taxateurs et les pécheurs ?

31. Jésus leur dit en réponse : Les bien portants n'ont pas besoin de médecin, mais ceux qui vont mal.

32. Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs à se convertir.

33. Ils lui dirent : Les disciples de Jean jeûnent fréquemment et font des prières, de même ceux des Pharisiens. Les tiens, par contre, mangent et boivent.

34. Mais Jésus leur dit : Pouvez-vous faire jeûner les invités de la noce pendant que l’époux est avec eux ?

35. Les jours viendront où l’époux leur sera enlevé. Alors ils jeûneront en ces jours-là.

36. Il leur dit aussi une parabole : Personne ne déchire d’un vêtement neuf un morceau d'étoffe pour le mettre sur un vieux vêtement. Car ainsi, on aura déchiré le neuf, et la pièce tirée du neuf ne sera pas assortie au vieux.

37. De même, personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres. Car, de ce fait, le vin nouveau fera éclater les outres, il se répandra et les outres seront perdues.

38. Ainsi, il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves.

39. Car personne, après avoir bu du vin vieux, ne désire du nouveau. On dit en effet : "Le vieux est meilleur !"

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

5.1 à 5.11 : Pêcheur d'hommes
(Passages parallèles en Matthieu 4.18-22 et Marc 1.16-20 et Jean 21.1-11)

Simon Pierre, comme tous les disciples, était un pécheur. Il le reconnaît humblement (verset 8).

Cet homme était aussi un pêcheur qui exerçait son métier dans le lac de Gennesareth. Il n'avait jamais connu de pêche miraculeuse.

Mais Jésus va en faire un "pêcheur d'hommes". Qu'un homme pécheur devienne un pêcheur d'hommes, n'est-ce pas cela le miracle ?

5.12 à 5.16 : Purification d'un lépreux
(Passages parallèles en Matthieu 8.1-4 et Marc 1.40-45)

La lèpre est depuis des millénaires un fléau mondial.

Derrière cette maladie de peau, à laquelle étaient associées d'autres maladies également qualifiées de "lèpres", les anciens voyaient une manifestation d'impureté spirituelle.

En fait, il est toujours facile d'écarter quelqu'un de malade et contagieux en prenant pour prétexte une impureté spirituelle qui serait à l'origine de la maladie.

Mais celui qui, apparemment non "lépreux", se permet de juger son prochain, est-il plus "propre" ?

Jésus n'entre pas dans ces considérations. A celui qui demande et qui croit, Il donne, Il pardonne.

En disant : « Je le veux, sois purifié. » (verset 13) ... c'est le corps et l'âme de cet homme qu'Il guérit, sans hésiter à lui toucher la main.

Cette guérison miraculeuse succède à une pêche miraculeuse où l'on voit Simon et ses compagnons retirer de l'eau d'énormes quantités de poissons.

Simon et ses compagnons sont effrayés.

Simon demande à Jésus de s'éloigner de lui en disant : « Je suis un pécheur. » (verset 8)

Simon a conscience de son impureté morale, sans pour autant avoir une quelconque lèpre.

Mais à cet homme qui se repent, Jésus confie une mission : « Désormais, ce sont des hommes que tu prendras vivants ! » (verset 10)

Jésus est revêtu de la puissance de Dieu :

« C'est lui qui pardonne toutes tes iniquités, Qui guérit toutes tes maladies ... » (Psaume 103.3)

Jésus est venu pour transmettre cette puissance à Ses disciples, pour leur donner aussi la capacité de guérir les âmes comme les corps.

5.17 à 5.26 : Guérison d'un paralytique
(Passages parallèles en Matthieu 9.1-8 et Marc 2.1-12)
5.27 à 5.32 : Jésus appelle Lévi
(Passages parallèles en Matthieu 9.9-13 et Marc 2.13-17)
5.33 à 5.39 : Le jeûne, le vieux et le neuf
(Passages parallèles en Matthieu 9.14-17 et Marc 2.18-22)

Dans certains milieux religieux ou spirituels, le jeûne est une pratique courante, souvent associée à une forme d'ascétisme.

Priver le corps de nourriture, parfois à l'extrême, est conçu comme favorisant le développement de la spiritualité par une purification du corps, ou encore une mortification de la chair constituant un sacrifice.

Qu'en est-il en vérité ... notamment de la part des "pharisiens" de toutes époques plus soucieux de simulâcres religieux que d'une réelle piété ?

Jésus ne condamne pas le jeûne, et il le recommande même parfois.

Mais Il invite Ses disciples à ne pas être tristes, défigurés, sinistres.

Le jeûne est une pratique personnelle et intérieure, qui se vit dans la discrétion.

Celui qui jeûne ne doit pas être affligé : il rayonne !

« Quand vous jeûnez, ne soyez pas sombres comme les hypocrites. Leurs figures ravagées font paraître aux hommes qu'ils jeûnent.

Ma foi, je vous le dis : ils reçoivent ainsi leur récompense.

Mais toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ta figure. » (Matthieu 6.16-17)

Le jeûne peut-il rendre heureux celui qui le pratique tout en plaisant à Dieu ?

Cela dépend peut-être du type de jeûne que l'on s'engage à pratiquer ...

« Voici le jeûne auquel je prends plaisir :

Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, Renvoie libres les opprimés, Et que l’on rompe toute espèce de joug ;

Partage ton pain avec celui qui a faim, Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile ;

Si tu vois un homme nu, couvre-le, Et ne te détourne pas de ton semblable. » (Esaïe 58.6-7)

L'amour du prochain est conçu comme un jeûne ... car nous donnons ce dont nous nous privons.

Ainsi, nous faisons plaisir à Dieu, à ceux qui reçoivent nos bienfaits ... et à nous-mêmes !

< < < Retour à l'accueil < < < Evangile selon Luc < < < LUC 5 > > > Chapitre suivant ... > > >