EVANGILE de Jésus Christ selon MARC

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 16 ~ Versets 1 à 20

La résurrection de Jésus


Traduction Louis Segond 1910

1. Quand le sabbat fut écoulé, Marie de Magdala, Marie, la mère de Jacques, et Salomé achetèrent des aromates pour aller L'embaumer.

2. Très tôt le matin, le premier jour de la semaine, elles se rendirent au tombeau. Le soleil était levé.

3. Elles se demandaient entre elles : Qui nous roulera la pierre hors de l'orifice du tombeau ?

4. En levant les yeux, elles virent que la pierre était roulée, or elle était très grande.

5. Entrées dans le tombeau, elles virent un jeune homme vêtu d'une tunique blanche assis à droite. Elles étaient stupéfaites.

6. Il leur dit : Ne vous effrayez pas. Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié. Il s'est relevé et n'est pas ici. Voici l'endroit où Il fut déposé.

7. Mais allez dire à Ses disciples, et à Pierre, qu'Il vous précède en Galilée. Vous Le verrez là-bas comme Il vous L'a dit.

8. Elles sortirent et s'enfuirent loin du tombeau car elles tremblaient et étaient troublées. Elles ne dirent rien à personne car elles avaient peur.

9. Ressuscité au matin du premier jour de la semaine, Il apparut d'abord à Marie de Magdala, dont Il avait expulsé sept démons.

10. Elle s'en alla l'annoncer à ceux qui avaient été avec Lui. Ils étaient dans le deuil et pleuraient.

11. Mais quand ils entendirent qu'Il vivait et qu'elle L'avait vu, ils ne la crurent pas.

12. Ensuite, Il se manifesta sous une autre forme à deux d'entre eux qui marchaient pour se rendre à la campagne.

13. Ceux-ci rapportèrent la nouvelle aux autres et ils ne furent pas crus.

14. Finalement, Il se manifesta aux Onze qui étaient à table. Il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leur cœur parce qu'ils n'avaient pas cru en ceux qui L'avaient vu relevé.

15. Puis Il leur dit : Allez dans le monde entier, proclamez l'Evangile à toute la création.

16. Celui qui a cru et est baptisé sera sauvé. Mais celui qui est incrédule sera condamné.

17. Des signes accompagneront ceux qui auront cru : ils expulseront les démons en mon nom, ils parleront des langues nouvelles.

18. Ils prendront des serpents dans leurs mains et s'ils boivent quelque poison mortel, cela ne leur nuira pas. Ils imposeront les mains sur des infirmes qui se porteront bien.

19. Après leur avoir parlé, le Seigneur Jésus fut enlevé dans le ciel pour s'asseoir à la droite de Dieu.

20. Pour leur part, ils partirent prêcher partout. Le Seigneur œuvrait à leurs côtés et la Parole était confirmée par les signes qui L'accompagnaient.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Quand le sabbat fut écoulé, Marie de Magdala, Marie, la mère de Jacques, et Salomé achetèrent des aromates pour aller L'embaumer.

2. Très tôt le matin, le premier jour de la semaine, elles se rendirent au tombeau, le soleil étant levé.

3. Elles se demandaient entre elles : Qui nous roulera la pierre hors de l'orifice du tombeau ?

4. En levant les yeux, elles virent que la pierre était roulée, or elle était très grande.

5. Entrées dans le tombeau, elles virent un jeune homme vêtu d'une tunique blanche assis à droite. Elles étaient stupéfaites.

6. Il leur dit : Ne vous effrayez pas. Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié. Il est réveillé et n'est pas ici. Voici l'endroit où il fut déposé.

7. Mais allez dire à Ses disciples, et à Pierre, qu'Il vous précède en Galilée. Vous Le verrez là-bas comme Il vous L'a dit.

8. Elles sortirent et s'enfuirent loin du tombeau car elles étaient tremblantes et troublées. Elles ne dirent rien à personne car elles avaient peur.

9. Ressuscité au matin du premier jour de la semaine, Il apparut d'abord à Marie de Magdala, dont Il avait expulsé sept démons.

10. Elle s'en alla l'annoncer à ceux qui avaient été avec Lui. Ils étaient dans le deuil et pleuraient.

11. Mais quand ils entendirent qu'Il vivait et qu'elle L'avait vu, ils ne la crurent pas.

12. Ensuite, Il se manifesta sous une autre forme à deux d'entre eux qui marchaient pour se rendre à la campagne.

13. Ceux-ci rapportèrent la nouvelle aux autres et ils ne furent pas crus.

14. Finalement, Il se manifesta aux Onze qui étaient à table. Il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leur cœur parce qu'ils n'avaient pas cru en ceux qui L'avaient vu réveillé.

15. Puis Il leur dit : Allez dans le monde entier, proclamez l'Evangile à toute la création.

16. Celui qui a cru et est baptisé sera sauvé. Mais celui qui est incrédule sera condamné.

17. Des signes accompagneront ceux qui auront cru : ils expulseront les démons en mon nom, ils parleront des langues nouvelles.

18. Ils prendront des serpents dans leurs mains et s'ils boivent quelque poison mortel, cela ne leur nuira pas. Ils imposeront les mains sur des infirmes qui se porteront bien.

19. Après leur avoir parlé, le Seigneur Jésus fut pour sa part enlevé dans le ciel pour s'asseoir à la droite de Dieu.

20. Pour leur part, ils partirent prêcher partout. Le Seigneur œuvrait à leurs côtés et la Parole était confirmée par les signes qui L'accompagnaient.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

16.1 à 16.8 : Jésus est ressuscité
(Passages parallèles en Matthieu 28.1-8 et Luc 24.1-11 et Jean 20.1)
16.9 à 16.20 : Apparitions et ascension de Jésus
Selon les meilleurs manuscrits, l'Evangile selon Marc s'arrête au verset 8.

Cette dernière partie est donc postérieure au texte initial.

Le texte initial que l'on impute à Marc est le plus ancien des Evangiles puisque sa rédaction se situe autour de l'an 65 de notre ère.

Il a souvent été repris par Matthieu et Luc.

Par contre, les versets 9 à 20 plus récents semblent bien avoir opéré des emprunts aux autres sources.

Toutefois, ce passage a été retenu dans le canon biblique puisque ses enseignements sont conformes avec le reste des Ecritures.

Le verset 15 : « Allez dans le monde entier, proclamez l'Evangile à toute la création. » est similaire à Matthieu 28.19 : « Allez donc faire des disciples de toutes nations. »

Les versets 17 et 18 énumèrent les dons de l'Esprit Saint (chasser les démons, parler des langues nouvelles, guérisons).

Et le verset 16 définit la relation entre la foi, le baptême et le salut : « Celui qui a cru et est baptisé sera sauvé. Mais celui qui est incrédule sera condamné. »

Ce verset souligne d'abord que le fait de croire est préalable au baptême et le baptême un engagement consécutif à la foi.

Si cela va de soi pour certains, il n'en est pas de même pour ceux qui pensent que le baptême des enfants peut contribuer à leur salut.

Mais la fin du verset infirme cette hypothèse car la condamnation ne frappe que celui qui ne croit pas, indépendamment du fait qu'il soit ou non baptisé.

L'exemple du brigand sur la croix aux côtés de Jésus (Luc 23.40-43) est édifiant sur ce point.

Il est évident que celui-ci, sans avoir été baptisé, a découvert la foi dans les derniers instants de sa vie.

Il est tout aussi évident qu'il n'a pu descendre de sa croix pour être baptisé après avoir reconnu Jésus comme son sauveur.

Et pourtant, sa foi l'a sauvé !

< < < Retour à l'accueil < < < Evangile selon Marc < < < MARC 16 > > > Chapitre suivant ... > > >