EVANGILE de Jésus Christ selon MATTHIEU

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 19 ~ Versets 1 à 30

Le divorce et l'argent


Traduction Louis Segond 1910

1 Lorsque Jésus eut achevé ces discours, il quitta la Galilée, et alla dans le territoire de la Judée, au delà du Jourdain.

2 Une grande foule le suivit, et là il guérit les malades.

3 Les pharisiens l’abordèrent, et dirent, pour l’éprouver : Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif quelconque ?

4 Il répondit : N’avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l’homme et la femme

5 et qu’il dit : « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair » ?

6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint.

7 Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner à la femme une lettre de divorce et de la répudier ?

8 Il leur répondit : C’est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes ; au commencement, il n’en était pas ainsi.

9 Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère.

10 Ses disciples lui dirent : Si telle est la condition de l’homme à l’égard de la femme, il n’est pas avantageux de se marier.

11 Il leur répondit : Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné.

12 Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère ; il y en a qui le sont devenus par les hommes ; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne.

13 Alors on lui amena des petits enfants, afin qu’il leur imposât les mains et priât pour eux. Mais les disciples les repoussèrent.

14 Et Jésus dit : Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi ; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent.

15 Il leur imposa les mains, et il partit de là.

16 Et voici, un homme s’approcha, et dit à Jésus : Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ?

17 Il lui répondit : Pourquoi m'interroges-tu sur ce qui est bon ? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements.

18 Lesquels ? lui dit-il. Et Jésus répondit : « Tu ne tueras point ; tu ne commettras point d’adultère ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage ;

19 honore ton père et ta mère » ; et : « tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

20 Le jeune homme lui dit : J’ai observé toutes ces choses ; que me manque-t-il encore ?

21 Jésus lui dit : Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.

22 Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s’en alla tout triste ; car il avait de grands biens.

23 Jésus dit à ses disciples : Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux.

24 Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu.

25 Les disciples, ayant entendu cela, furent très étonnés, et dirent : Qui peut donc être sauvé ?

26 Jésus les regarda, et leur dit : Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible.

27 Pierre, prenant alors la parole, lui dit : Voici, nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi ; qu’en sera-t-il pour nous ?

28 Jésus leur répondit : Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l’homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël.

29 Et quiconque aura quitté, à cause de mon nom, ses frères, ou ses soeurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses terres, ou ses maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle.

30 Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Quand Jésus eut fini de parler, Il quitta la Galilée et alla en terre de Judée, au delà du Jourdain.

2. De nombreuses foules Le suivirent et là Il les guérit.

3. Des pharisiens se présentèrent pour Le mettre à l'épreuve en Lui disant : Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour tout motif ?

4. Il répondit : Ne savez-vous pas que le créateur à l'origine « les fit mâle et femelle » ?

5. Puis Il dit : « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux ne seront qu'une seule chair ».

6. De ce fait, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l’homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni !

7. Ils lui dirent : Pourquoi donc Moïse recommanda de donner à la femme un livret de divorce en cas de répudiation ?

8. Il leur répondit : A cause de la dureté de votre cœur, Moïse vous a permis de répudier vos femmes, mais il n'en était pas ainsi à l'origine.

9. Aussi je vous dis que quiconque répudie sa femme, sauf pour débauche, et en épouse une autre, est adultère.

10. Les disciples Lui dirent : Si telle est la condition de l'homme à l'égard de la femme, il est préférable de ne pas se marier.

11. Il leur répondit : Il n'est pas donné à tous de comprendre la Parole.

12. En effet, il y a des eunuques engendrés comme tels dans le ventre de leur mère, des eunuques qui le sont devenus du fait des hommes, et d'autres qui le deviennent d'eux-mêmes en vue du Royaume des cieux. Comprenne celui qui peut comprendre.

13. Alors on Lui amena des petits enfants afin qu'il leur impose les mains en priant. Les disciples les rabrouèrent.

14. Mais Jésus dit : Laissez ces petits enfants et ne les empêchez pas de venir près de moi. Le Royaume des cieux est à ceux qui leurs ressemblent.

15. Et après leur avoir imposé les mains, Il s'en alla de là.

16. Quelqu'un s'approcha et Lui dit : Maître, que puis-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ?

17. Jésus lui dit : Pourquoi m'interroges-tu sur ce qui est bon ? Un seul est le bon. Si tu veux donc entrer dans la vie, garde les commandements.

18. Il Lui dit : Lesquels ? Jésus dit : « Tu ne tueras point, tu ne commettras pas d'adultère, tu ne voleras pas, tu ne feras pas de faux témoignage.

19. Honore père et mère » et « tu aimeras ton prochain comme toi-même ».

20. Le jeune homme Lui dit : J'ai observé tout cela, que me manque-t-il encore ?

21. Jésus lui déclara : Si tu veux être parfait, va, vends tes biens et donne-les aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens et suis-moi !

22. Entendant cette parole, le jeune homme s'éloigna attristé. En effet il possédait de grands biens.

23. Jésus dit alors à Ses disciples : A vrai dire, un riche entrera difficilement dans le Royaume des cieux.

24. Je vous confirme qu'il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume de Dieu.

25. Entendant cela, les disciples très étonnés dirent : Qui donc peut être sauvé ?

26. Les fixant du regard, Jésus Leur dit : Aux hommes, c'est impossible, mais à Dieu tout est possible !

27. Alors Pierre Lui répondit : Tu vois, nous, nous avons tout laissé pour te suivre. Qu'en sera-t-il pour nous ?

28. Jésus Leur dit : Ma foi, je vous dis que vous qui m'avez suivi, lors de la régénération, quand le Fils de l'homme siègera sur son trône de gloire, vous serez vous aussi assis sur douze trônes, jugeant les douze tribus d'Israël.

29. Car quiconque aura laissé maisons, frères, sœurs, père, mère, enfants ou champs à cause de mon Nom, recevra le centuple et héritera la vie éternelle.

30. Beaucoup de premiers seront les derniers, et de derniers les premiers.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

19.1 à 19.12 : Le mariage et le célibat
(Passages parallèles en Marc 10.1-12 et Luc 16.18)

De nos jours où mariages et divorces se succèdent, il est donné à peu d'hommes et de femmes de s'unir selon le plan de Dieu. Mais connaissent-ils le plan que Dieu a conçu pour eux ?

Au verset 11, il est écrit : « Il n'est pas donné à tous de comprendre la Parole. »

Il n'est pas donné à tout le monde d'avoir une relation personnelle avec le Seigneur. Faut-il encore l'avoir recherchée ... notamment avant de se marier.

Dans le cadre du mariage, le passage devant un prêtre ou un pasteur est-il une garantie ?

Oui ... si Dieu est "invité" !

Car ni le prêtre, ni le pasteur, ne peuvent se substituer à la présence et à la volonté manifeste du Créateur. Si ce mariage n'est qu'un rituel religieux, il est peu probable que Dieu y soit associé.

Dieu connaît notre cœur, nos intentions, les raisons qui nous poussent à cette union. Lui avons-nous demandé Son avis ? S'est-il manifesté ?

De tels préalables semblent bien éloignés de nos pratiques courantes.

C'est pourtant Lui qui a créé l'hétérosexualité et qui, de ce fait, devrait être notre conseiller conjugal.

Jésus nous rappelle cet enseignement de la Genèse (1.27 et 2.24) : « Ne savez-vous pas que le créateur à l'origine les fit mâle et femelle ? Puis Il dit :

C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux ne seront qu'une seule chair. »

Mais l'homme s'est écarté de Dieu, n'écoutant que les signes de son corps.

La fidélité du couple, au travers de l'unité de la chair, devrait refléter la fidélité spirituelle entre les créatures ... et leur Créateur.

Car la présence de Dieu dans le couple rend celui-ci aussi solide qu'une corde à trois brins ... « et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement. » (Ecclésiaste 4.12)

19.13 à 19.15 : Jésus et les enfants
(Passages parallèles en Marc 10.13-16 et Luc 18.15-17)
19.16 à 19.30 : L'homme et la richesse
(Passages parallèles en Marc 10.17-31 et Luc 18.18-30 et Luc 13.30)

La parabole du jeune homme riche illustre la dépendance de l'homme envers l'argent. Paul déclarait à ce sujet :

« Car l’amour de l’argent est la racine de tous les maux. Certains, pour s'y être livrés, se sont égarés loin de la foi, et se sont infligés de multiples tourments. » (1 Timothée 6.10)

Ce jeune homme respectueux de toute la loi, s'écarte de la foi par l'amour de la richesse.

Jésus nous enseigne :

« Nul ne peut s'asservir à deux seigneurs ; en effet, ou il haïra l'un et il aimera l'autre, ou il s'attachera à un seul et méprisera l'autre. Vous ne pouvez vous asservir à Dieu et à Mamon. » (Matthieu 6.24)

"Mamon", c'est-à-dire "la richesse" en araméen est ce faux-dieu, cette incarnation de Satan, qui nous écarte du vrai Dieu.

Le verbe grec couramment traduit par "servir" ou "asservir" signifie en fait "être l'esclave".

Le maître d'un esclave avait droit de vie ou de mort sur celui-ci, tout comme Dieu, qui nous a donné la vie et peut décider à tout instant de la reprendre.

C'est ainsi que nous pouvons être les esclaves de notre Seigneur ... ou de Son adversaire !

Quel est notre choix : Dieu et la vraie richesse de Son Royaume ?

Ou les richesses passagères de ce monde soumis à Satan ?

< < < Retour à l'accueil < < < Evangile selon Matthieu < < < MATTHIEU 19 > > > Chapitre suivant ... > > >