EVANGILE de Jésus Christ selon MATTHIEU

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 21 ~ Versets 1 à 46

Jésus entre à Jérusalem


Traduction Louis Segond 1910

1 Lorsqu’ils approchèrent de Jérusalem, et qu’ils furent arrivés à Bethphagé, vers la montagne des oliviers, Jésus envoya deux disciples,

2 en leur disant : Allez au village qui est devant vous; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée, et un ânon avec elle ; détachez-les, et amenez-les-moi.

3 Si quelqu’un vous dit quelque chose, vous répondrez : Le Seigneur en a besoin. Et à l’instant il les laissera aller.

4 Or, ceci arriva afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète :

5 « Dites à la fille de Sion : Voici, ton roi vient à toi, Plein de douceur, et monté sur un âne, Sur un ânon, le petit d’une ânesse. »

6 Les disciples allèrent, et firent ce que Jésus leur avait ordonné.

7 Ils amenèrent l’ânesse et l’ânon, mirent sur eux leurs vêtements, et le firent asseoir dessus.

8 La plupart des gens de la foule étendirent leurs vêtements sur le chemin ; d’autres coupèrent des branches d’arbres, et en jonchèrent la route.

9 Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient : Hosanna au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna dans les lieux très hauts !

10 Lorsqu’il entra dans Jérusalem, toute la ville fut émue, et l’on disait : Qui est celui-ci ?

11 La foule répondait : C’est Jésus, le prophète, de Nazareth en Galilée.

12 Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple ; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons.

13 Et il leur dit : Il est écrit : « Ma maison sera appelée une maison de prière. » Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs.

14 Des aveugles et des boiteux s’approchèrent de lui dans le temple. Et il les guérit.

15 Mais les principaux sacrificateurs et les scribes furent indignés, à la vue des choses merveilleuses qu’il avait faites, et des enfants qui criaient dans le temple : Hosanna au Fils de David !

16 Ils lui dirent : Entends-tu ce qu’ils disent ? Oui, leur répondit Jésus. N’avez-vous jamais lu ces paroles : « Tu as tiré des louanges de la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle » ?

17 Et, les ayant laissés, il sortit de la ville pour aller à Béthanie, où il passa la nuit.

18 Le matin, en retournant à la ville, il eut faim.

19 Voyant un figuier sur le chemin, il s’en approcha ; mais il n’y trouva que des feuilles, et il lui dit : Que jamais fruit ne naisse de toi ! Et à l’instant le figuier sécha.

20 Les disciples, qui virent cela, furent étonnés, et dirent : Comment ce figuier est-il devenu sec en un instant ?

21 Jésus leur répondit : Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi et que vous ne doutiez point, non seulement vous feriez ce qui a été fait à ce figuier, mais quand vous diriez à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, cela se ferait.

22 Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez.

23 Jésus se rendit dans le temple, et, pendant qu’il enseignait, les principaux sacrificateurs et les anciens du peuple vinrent lui dire : Par quelle autorité fais-tu ces choses, et qui t’a donné cette autorité ?

24 Jésus leur répondit : Je vous adresserai aussi une question ; et, si vous m’y répondez, je vous dirai par quelle autorité je fais ces choses.

25 Le baptême de Jean, d’où venait-il ? du ciel, ou des hommes ? Mais ils raisonnèrent ainsi entre eux ; Si nous répondons : Du ciel, il nous dira : Pourquoi donc n’avez-vous pas cru en lui ?

26 Et si nous répondons : Des hommes, nous avons à craindre la foule, car tous tiennent Jean pour un prophète.

27 Alors ils répondirent à Jésus : Nous ne savons. Et il leur dit à son tour : Moi non plus, je ne vous dirai pas par quelle autorité je fais ces choses.

28 Que vous en semble ? Un homme avait deux fils ; et, s’adressant au premier, il dit : Mon enfant, va travailler aujourd’hui dans ma vigne.

29 Il répondit : Je ne veux pas. Ensuite, il se repentit, et il alla.

30 S’adressant à l’autre, il dit la même chose. Et ce fils répondit : Je veux bien, seigneur. Et il n’alla pas.

31 Lequel des deux a fait la volonté du père ? Ils répondirent : Le premier. Et Jésus leur dit : Je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu.

32 Car Jean est venu à vous dans la voie de la justice, et vous n’avez pas cru en lui. Mais les publicains et les prostituées ont cru en lui ; et vous, qui avez vu cela, vous ne vous êtes pas ensuite repentis pour croire en lui.

33 Ecoutez une autre parabole. Il y avait un homme, maître de maison, qui planta une vigne. Il l’entoura d’une haie, y creusa un pressoir, et bâtit une tour ; puis il l’afferma à des vignerons, et quitta le pays.

34 Lorsque le temps de la récolte fut arrivé, il envoya ses serviteurs vers les vignerons, pour recevoir le produit de sa vigne.

35 Les vignerons, s’étant saisis de ses serviteurs, battirent l’un, tuèrent l’autre, et lapidèrent le troisième.

36 Il envoya encore d’autres serviteurs, en plus grand nombre que les premiers ; et les vignerons les traitèrent de la même manière.

37 Enfin, il envoya vers eux son fils, en disant : Ils auront du respect pour mon fils.

38 Mais, quand les vignerons virent le fils, ils dirent entre eux : Voici l’héritier ; venez, tuons-le, et emparons-nous de son héritage.

39 Et ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent.

40 Maintenant, lorsque le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ?

41 Ils lui répondirent : Il fera périr misérablement ces misérables, et il affermera la vigne à d’autres vignerons, qui lui en donneront le produit au temps de la récolte.

42 Jésus leur dit : N’avez-vous jamais lu dans les Ecritures : « La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l’angle ; C’est du Seigneur que cela est venu, Et c’est un prodige à nos yeux ? »

43 C’est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera enlevé, et sera donné à une nation qui en rendra les fruits.

44 Celui qui tombera sur cette pierre s’y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé.

45 Après avoir entendu ses paraboles, les principaux sacrificateurs et les pharisiens comprirent que c’était d’eux que Jésus parlait,

46 et ils cherchaient à se saisir de lui ; mais ils craignaient la foule, parce qu’elle le tenait pour un prophète.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Quand ils s'approchèrent de Jérusalem, en arrivant à Bethphagé, au mont des Oliviers, Jésus envoya deux disciples.

2. Il leur dit : Allez au village qui est en face, vous trouverez aussitôt une ânesse attachée et un ânon avec elle. Détachez-la et amenez-les-moi.

3. Si quelqu'un vous dit quelque chose, vous direz que leur Seigneur en a besoin. Aussitôt, il les enverra.

4. Ceci arriva afin que s'accomplise ce que le prophète avait dit :

5. « Dites à la fille de Sion : Voici, ton roi vient à toi, plein de douceur, monté sur une ânesse et un ânon, le petit d'une bête de somme. »

6. Les disciples s'en allèrent et firent ce que Jésus avait prescrit.

7. Ils amenèrent l'ânesse et l'ânon, posèrent leurs vêtements sur eux, et Il s'assit dessus.

8. Une grande foule étala ses vêtements sur le chemin ; d'autres coupaient des branches d'arbres pour les étaler sur le chemin.

9. Les foules qui Le précédaient et Le suivaient criaient : La Grâce est au fils de David ! Béni soit celui qui vient au Nom du Seigneur ! La Grâce est dans les lieux élevés !

10. Comme Il entrait dans Jérusalem, toute la ville s'agita en disant : Qui est-ce ?

11. Beaucoup de gens disaient : C'est le prophète Jésus, de Nazareth en Galilée.

12. Jésus entra dans le temple et expulsa tous ceux qui vendaient et achetaient dans le temple. Il renversa les tables des changeurs et les sièges des vendeurs de colombes.

13. Il leur dit : Il est écrit : « Ma maison sera appelée maison de prière », vous, par contre, vous en faites un repaire de brigands.

14. Les aveugles et boiteux s'approchèrent de Lui dans le temple et Il les guérit.

15. Les grands-prêtres et les scribes s'indignèrent en voyant les choses étonnantes qu'Il faisait, et les enfants qui criaient dans le temple : La Grâce est au fils de David !

16. Ils dirent : Entends-tu ce qu'ils disent ? Jésus leur dit : Oui, n'avez-vous jamais lu que : « De la bouche des tout-petits et des nourrissons, Tu te fis une louange » ?

17. Et, les laissant là, Il sortit de la ville vers Béthanie où Il passa la nuit.

18. Au matin, revenant vers la ville, Il eut faim.

19. Voyant un seul figuier sur le chemin, Il s’en approcha, mais Il n’y trouva rien sinon des feuilles, et Il lui dit : Que plus jamais aucun fruit ne pousse de toi ! Et soudain, le figuier sécha.

20. Les disciples, voyant cela, s'étonnèrent et dirent : Comment ce figuier a-t-il séché subitement ?

21. Jésus leur répondit : A vrai dire, si vous aviez une foi dépourvue d'hésitation, non seulement vous feriez la même chose au figuier, mais vous diriez à cette montagne : "Enlève-toi et jette-toi dans la mer !" Et cela arriverait.

22. Tout ce que vous demanderez par la prière, dans la foi, vous le recevrez.

23. Comme Il était entré dans le temple et enseignait, les grands-prêtres et les anciens du peuple s'approchèrent de Lui en disant : De quelle autorité fais-tu cela ? Et qui t'a donné l'autorité de le faire ?

24. Jésus leur répondit : Moi aussi, je vous poserai une question, une seule à laquelle, si vous me répondez, je vous dirai de quelle autorité je fais cela.

25. Le baptême de Jean, d'où venait-il ? Du ciel ou des hommes ? Ceux-ci réfléchissaient, ils pensaient : Si nous disons : "Du ciel", il nous dira : "Pourquoi donc n'avez-vous pas cru en lui ?"

26. Mais si nous disons : "Des hommes", il faut craindre la foule car tous tiennent Jean pour prophète.

27. Et ils répondirent à Jésus : Nous ne savons pas. Aussi, Il leur déclara : Moi non plus, je ne vous dirai pas de quelle autorité je fais cela.

28. Qu'en pensez-vous ? Un homme avait deux enfants. Il s’approcha du premier et dit : "Mon enfant, va travailler aujourd’hui dans la vigne."

29. Celui-ci répondit : "Je ne veux pas." Ensuite, il se repentit et il y alla.

30. S’approchant de l’autre, il dit la même chose. Celui-là répondit : "Moi j'y vais, seigneur, et il n’y alla pas."

31. Lequel des deux fit la volonté du père ? Ils dirent : Le premier. Jésus leur dit : A vrai dire, les collecteurs d'impôts et les prostituées vous précèdent dans le Royaume de Dieu.

32. En effet, Jean est venu à vous par un chemin de justice, et vous n’avez pas cru en lui. Mais les publicains et les prostituées ont cru en lui. Vous, voyant cela, vous ne vous êtes pas même ensuite repentis pour le croire.

33. Ecoutez une autre parabole : Un homme, maître d'une maison, planta une vigne et mit autour une clôture. Il y creusa un pressoir, construisit une tour, l'afferma à des vignerons et partit en voyage.

34. A l'approche de la fructification, il envoya ses serviteurs vers les vignerons chercher la récolte.

35. Les vignerons se saisirent des serviteurs, en battirent un, tuèrent un autre, lapidèrent un autre.

36. Il envoya de nouveaux serviteurs, plus nombreux que les premiers, et ils leur firent de même.

37. Plus tard, il leur envoya son fils en disant : "Ils respecterons mon fils !"

38. Les vignerons voyant le fils se dirent : "Voici l'héritier, allons, tuons-le, et accaparons son héritage."

39. Ils le saisirent, le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent.

40. Quand viendra le seigneur de la vigne, que fera-t-il à ces vignerons ?

41. Ils lui dirent : Il fera périr misérablement les misérables et il donnera la vigne en bail à d'autres vignerons qui lui remettront les récoltes en temps voulu.

42. Jésus leur dit : N'avez-vous jamais lu dans les écritures : « La pierre éliminée par les bâtisseurs est devenue la pierre de l'angle ; elle vient du Seigneur et est admirable à nos yeux ! »

43. Aussi je vous dis que le Royaume de Dieu vous sera enlevé et sera donné à une Nation qui produira Ses fruits.

44. Celui qui tombera sur cette pierre sera brisé, et elle écrasera celui sur qui elle tombera.

45. En entendant Ses paraboles, les grands-prêtres et les Pharisiens comprirent qu'Il parlait d'eux.

46. Ils cherchaient à se saisir de Lui mais ils craignaient les foules car elles Le tenaient pour un prophète.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

21.1 à 21.11 : Jésus entre à Jérusalem
(Passages parallèles en Marc 11.1-11 et Luc 19.28-40 et Jean 12.12-16)
21.12 à 21.17 : Les vendeurs chassés du temple
(Passages parallèles en Marc 11.15-19 et Luc 19.45-48 et Jean 2.13-16)
21.18 à 21.22 : Le figuier sans fruit
(Passage parallèle en Marc 11.12-14 & 20-25)

Dans cette parabole du figuier, lorsque les disciples s'étonnent de la puissance des actes de foi réalisés par Jésus, Il leur répond au verset 21 :

« A vrai dire, si vous aviez une foi dépourvue d'hésitation, non seulement vous feriez la même chose au figuier, mais vous diriez à cette montagne : "Enlève-toi et jette-toi dans la mer !" Et cela arriverait. »

Certes, Jésus ne souhaite pas voir une vague submerger le rivage et détruire toutes les habitations environnantes.

En fait, le langage imagé de Jésus ne vise pas à nous faire réaliser des prodiges, des manifestations surnaturelles, mais à ancrer la foi au plus profond de nous.

L'objectif est avant tout spirituel, comme il est écrit au verset 22 :

« Tout ce que vous demanderez par la prière, dans la foi, vous le recevrez. »

Par la foi, Jésus nous donne le pouvoir de bénir en Son nom ... et non de maudire et de détruire.

Quand à Lui qui a cette puissance, Il ne l'exerce qu'à l'encontre d'un arbre, un figuier, qui n'a pas de fruit ... parce que ce n'est pas la saison. (Marc 11.13)

Comment comprendre ceci ?

Comme une parabole.

Nous sommes ce figuier, le Seigneur s'approche de nous.

En toute saison, à tout moment, nous devons être prêts à L'accueillir pour porter du fruit.

Si malgré le temps et les messages qui nous ont été donnés pour changer notre comportement nous n'avons rien changé, qu'allons-nous devenir ?

Une autre parabole répond à cette question.

« Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint pour y chercher du fruit, et il n’en trouva pas.

Alors il dit au vigneron : "Voici trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier et je n’en trouve pas. Coupe-le, pourquoi laisserait-il donc la terre improductive ?"

L'autre lui répondit : "Seigneur, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier."

"Alors, il aura peut-être du fruit à l’avenir. Sinon, tu le couperas." » (Luc 13.6-9)

Dans cette parabole, le vigneron intercède afin que le Seigneur accorde de nouveau Sa patience. Dieu, comme Jésus, se sont adressés en priorité au peuple élu : Israël.

Combien de fois, combien d'années, Dieu s'est-il manifesté auprès du peuple juif afin qu'il change de comportement ?

Combien de temps nous reste t-il pour changer le nôtre ?

21.23 à 21.27 : D'où vient l'autorité de Jésus ?
(Passages parallèles en Marc 11.27-33 et Luc 20.1-8)
21.28 à 21.32 : Les deux fils
Cette parabole illustre le thème du repentir et de l'hypocrisie.

En apparence, le plus docile, le plus serviable, est le fils qui obéit ... mais n'en fait qu'à sa tête après avoir menti.

Par contre, le fils rebelle qui a la franchise de refuser dans un premier temps, va être conduit par une voix intérieure qui l'incite au repentir.

Jésus nous dit que celui qui a su se repentir « fit la volonté du père. » (Matthieu 21.31)

Au travers d'une histoire banale, que chacun a pu vivre d'une façon ou d'une autre, c'est tout le comportement humain qui est révélé.

D'un côté les hypocrites qui excellent dans l'illusion et savent trop souvent faire semblant ... de l'autre, des pécheurs, certes, mais qui connaissent le repentir !

Cette parabole trouve son parallèle en d'autres termes chez Luc (18.9-14) avec le Pharisien et le publicain.

Le Pharisien excellait tellement dans l'illusion aux yeux des hommes qu'il se prenait pour un juste.

Le publicain, qui se savait pécheur excellait dans l'humilité, ce qui le révélait aux yeux de Dieu.

Le genre humain n'est peut-être pas pour autant divisé en deux catégories car il existe une infinité de nuances, d'états intermédiaires.

Mais chacun est confronté à deux "voix" qui proposent deux "voies" différentes.

Faut-il encore qu'on les voient, c'est-à-dire qu'on les entendent, à l'intérieur de soi ...

21.33 à 21.46 : Parabole des vignerons
(Passage parallèle en Marc 12.1-12 & 20-25 et Luc 20.9-19)

Cette parabole va devenir insupportable pour les prêtres et les Pharisiens qui écoutent Jésus. Ils voudraient l'arrêter (verset 46) mais n'osent pas. Il est clair que le fils du vigneron qui va être tué n'est autre que Jésus.

Ses auditeurs reconnaissent pourtant que ce qui les attend, c'est non seulement la mort, mais aussi le don de la vigne à d'autres (verset 41).

Cette déchéance annoncée du peuple élu au bénéfice des nations païennes ne les a pourtant pas dissuadés. Il fallait que la prophétie du Premier Testament (Psaume 118-22) citée par Jésus s'accomplisse :

« La pierre éliminée par les bâtisseurs est devenue la pierre de l'angle. »

Israël est le peuple bâtisseur sur lequel a reposé tout l'édifice de la foi jusqu'à la venue du Messie. Celui-ci est la "pierre de l'angle" ... mais ils l'ont éliminé !

< < < Retour à l'accueil < < < Evangile selon Matthieu < < < MATTHIEU 21 > > > Chapitre suivant ... > > >