EVANGILE de Jésus Christ selon MATTHIEU

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 25 ~ Versets 1 à 46

Le jugement dernier


Traduction Louis Segond 1910

1 Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l’époux.

2 Cinq d’entre elles étaient folles, et cinq sages.

3 Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d’huile avec elles ;

4 mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases.

5 Comme l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent.

6 Au milieu de la nuit, on cria : Voici l’époux, allez à sa rencontre !

7 Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes.

8 Les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.

9 Les sages répondirent : Non ; il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous.

10 Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée.

11 Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous.

12 Mais il répondit : Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas.

13 Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure.

14 Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens.

15 Il donna cinq talents à l’un, deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit.

16 Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents.

17 De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres.

18 Celui qui n’en avait reçu qu’un alla faire un creux dans la terre, et cacha l’argent de son maître.

19 Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint, et leur fit rendre compte.

20 Celui qui avait reçu les cinq talents s’approcha, en apportant cinq autres talents, et il dit : Seigneur, tu m’as remis cinq talents ; voici, j’en ai gagné cinq autres.

21 Son maître lui dit : C’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.

22 Celui qui avait reçu les deux talents s’approcha aussi, et il dit : Seigneur, tu m’as remis deux talents ; voici, j’en ai gagné deux autres.

23 Son maître lui dit : C’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.

24 Celui qui n’avait reçu qu’un talent s’approcha ensuite, et il dit : Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui amasses où tu n’as pas vanné ;

25 j’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre ; voici, prends ce qui est à toi.

26 Son maître lui répondit : Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que j’amasse où je n’ai pas vanné ;

27 il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j’aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt.

28 Otez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents.

29 Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a.

30 Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

31 Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire.

32 Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs ;

33 et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche.

34 Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.

35 Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli ;

36 j’étais nu, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi.

37 Les justes lui répondront : Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger ; ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire ?

38 Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli ; ou nu, et t’avons-nous vêtu ?

39 Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi ?

40 Et le roi leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites.

41 Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.

42 Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ;

43 j’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas vêtu ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.

44 Ils répondront aussi : Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté ?

45 Et il leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites.

46 Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Le Royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui prirent leurs lampes pour sortir à la rencontre de l'époux.

2. Cinq d'entre elles étaient insensées et cinq étaient avisées.

3. Car les insensées en prenant leurs lampes n'emportèrent pas d'huile.

4. Par contre, les sages prirent de l'huile dans des vases avec leurs lampes.

5. Comme l'époux était en retard, elles s'assoupirent toutes et s'endormirent.

6. Au milieu de la nuit, un cri retentit : "Voici l'époux, sortez à sa rencontre !"

7. Alors, toutes ces vierges se réveillèrent et préparèrent leurs lampes.

8. Les insensées dirent aux sages : "Donnez-nous de votre huile car nos lampes s'éteignent."

9. Les sages répondirent : "Non, il n'y en aurait sûrement pas assez pour nous et pour vous. Allez plutôt chez les marchands pour vous en acheter."

10. Celles-ci s'éloignèrent pour en acheter et l'époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle de noces et la porte fut fermée.

11. Les autres vierges arrivèrent plus tard en disant : "Seigneur, seigneur, ouvre-nous !"

12. Celui-ci répondit : "A vrai dire, je ne vous connais pas."

13. Veillez donc, car vous ne connaissez ni le jour, ni l'heure.

14. En effet, il en va comme d'un homme qui partait en voyage et appela ses serviteurs Il leur remit ses biens.

15. Il donna cinq talents à l’un, deux à l’autre, et un à un autre, à chacun selon sa capacité, et il partit en voyage.

16. Aussitôt parti, celui qui avait reçu les cinq talents les fit fructifier, et il en gagna cinq autres.

17. De même, celui qui en avait deux, en gagna deux autres.

18. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un seul s'éloigna pour creuser la terre, et cacha l’argent de son seigneur.

19. Longtemps après, leur seigneur revint et régla ses comptes avec eux.

20. Celui qui avait reçu les cinq talents s’avança, apporta cinq autres talents, et dit : "Seigneur, tu m’as remis cinq talents, voici cinq autres talents que j'ai gagnés."

21. Son seigneur lui déclara : "C’est bien, bon et fidèle serviteur, tu as été fidèle pour peu de chose, je t'établirai sur beaucoup. Partage la joie de ton seigneur."

22. Celui qui avait reçu les deux talents s’avança aussi et dit : "Seigneur, tu m’as remis deux talents, voici deux autres talents que j’ai gagnés."

23. Son seigneur lui déclara : "C’est bien, bon et fidèle serviteur, tu as été fidèle pour peu de chose, je t'établirai sur beaucoup. Partage la joie de ton seigneur."

24. Celui qui n’avait reçu qu’un seul talent s’avança aussi et dit : "Seigneur, je t'ai connu comme un homme dur, moissonnant là où tu n’as pas semé, et ramassant où tu n’as pas répandu.

25. Dans la crainte, je suis allé cacher ton talent dans la terre. Voici, il est à toi."

26. Son seigneur lui répondit : "Mauvais serviteur paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, et que je ramasse où je n’ai pas répandu.

27. Il te fallait donc déposer mon argent chez les banquiers et, à mon retour, j’aurais récupéré mon bien avec un intérêt.

28. Enlevez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents.

29. Car on donnera à celui qui a tout fait, et il sera dans l’abondance. Par contre, celui n’ayant rien fait, on lui enlèvera même ce qu’il a.

30. Et le serviteur inutile, jetez-le dehors dans la ténèbre. Là sera le pleur et le grincement de dents."

31. Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur son trône de gloire.

32. Toutes les nations s'assembleront devant lui et il séparera les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chevreaux.

33. D'une part, il placera les brebis sur sa droite, et d'autre part, les chevreaux sur sa gauche.

34. Alors le roi dira à ceux sur sa droite : "Venez, vous qui êtes bénis de mon Père. Héritez du Royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.

35. En effet, j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger. J’ai eu soif et vous m’avez donné à boire. J’étais étranger et vous m’avez recueilli.

36. J’étais nu et vous m’avez vêtu. J’étais malade et vous m’avez rendu visite. J’étais en prison et vous êtes venus vers moi."

37. Alors les justes lui répondront : "Seigneur, quand t’avons-nous vu affamé, et t’avons-nous donné à manger, ou ayant soif, et t’avons-nous donné à boire ?

38. Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli, ou nu, et t’avons-nous vêtu ?

39. Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi ?"

40. Et le roi leur répondra : "A vrai dire, à chaque fois que vous l'avez fait à un seul de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l'avez fait."

41. Puis il dira à ceux sur sa gauche : "Eloignez-vous de moi, maudits, vers le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.

42. Car j’ai eu faim et vous ne m’avez pas donné à manger. J’ai eu soif et vous ne m’avez pas donné à boire.

43. J’étais étranger et vous ne m’avez pas recueilli. J’étais nu et vous ne m’avez pas vêtu. J’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas rendu visite."

44. Alors ils répondront aussi : "Seigneur, quand t’avons-nous vu affamé ou ayant soif, étranger ou nu, malade ou en prison, et ne t’avons-nous pas rendu service ?"

45. Et il leur répondra : "A vrai dire, à chaque fois que vous ne l’avez pas fait pour un seul de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l'avez pas fait."

46. Et ceux-ci s'en iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

25.1 à 25.13 : Les dix vierges
25.14 à 25.30 : Parabole des talents
(Passage parallèle en Luc 19.12-27)

Le "talent" était une monnaie grecque. Mais en français, ce mot est un synonyme de "don".

Avoir un don, c'est avoir du talent.

Le texte grec utilise le terme "dunamis" que l'on traduit ici par capacité. Mais "dunamis", est souvent traduit par "puissance" ou "miracle".

Ce qui conduit à évoquer un autre passage du Nouveau Testament : « La manifestation de l'Esprit est donnée à chacun en vue de l'utilité commune. » (1 Corinthiens 12.7)

Les dons de l'Esprit ont une raison d'être : l'intérêt collectif !

Nous sommes appelés à faire fructifier les dons ou "talents" que nous avons reçus "selon nos capacités", ou selon notre puissance, afin de servir Dieu dans ce monde, comme les deux premiers serviteurs dont Jésus fait état dans cette parabole en Matthieu 25.20-23.

Mais le troisième serviteur, qui avait reçu un talent de son maître et ne l'a pas fait fructifier, est sévèrement jugé :

« Et le serviteur inutile, jetez-le dehors dans la ténèbre. Là sera le pleur et le grincement de dents. » (verset 30)

Ce don, ce talent offert par notre Seigneur, est-ce notre foi ?

« Car à l'un, l'Esprit donne une parole de sagesse, à un autre une parole de connaissance par le même Esprit. A un autre, c'est la foi, par le même Esprit, ou pour l'autre des dons de guérison par l'Esprit unique. » (1 Corinthiens 12.8-9)

L'avons-nous reçue pour la conserver à l'abri dans un placard ... ou pour la faire fructifier ?

Que celle-ci soit puissante, ou plus modeste, quelle soit évaluée à 10, à 2 ou 1 sur une échelle de talents imaginaire, ne nous empêche pas de rechercher le ou les moyens de la partager.

Car Jésus a donné cette directive : « Allez donc faire des disciples de toutes nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. » (Matthieu 28.19)

25.31 à 25.46 : Le jugement dernier
Au terme de cette parole sur le jugement dernier, Jésus est sans nuance.

D'un côté ... les bons, de l'autre ... les méchants ...

Ce thème est repris dans le livre de l'Apocalypse dans les termes suivants.

« ... chacun fut jugé selon ses œuvres. » (Ap. 20.13)

« Et quiconque ne fut pas trouvé inscrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu. » (Ap. 20.15)

Ce sort est-il réservé à une minorité ou à une multitude ?

Est-il possible que le Dieu d’Amour, par Sa justice, précipite des millions d’êtres humains dans le feu pour l'éternité ?

Une telle approche est déroutante quand on a le sentiment que personne sur terre n'est parfaitement bon ou totalement mauvais.

Un jour où j'interrogeais un pasteur à ce sujet, il me répondit :

"Je crois que s'il y en a que Dieu ne prend pas à ses côtés, c'est qu'il ne pourra faire autrement."

Nous pouvons nous interroger : où serons-nous ? Où seront nos proches ? Où seront "les autres", ces inconnus, ces étrangers qui sont, tout autant que nous, des créatures de Dieu ?

Bien que rachetés par Jésus Christ, et même si nos œuvres après le salut qui nous a été offert par Sa grâce ont été conformes à la volonté du Seigneur, ne restera t-il pas quelques ombres au tableau ?

Certes, nous pouvons affirmer comme Job (16.19) :

« Déjà maintenant, mon témoin est dans le ciel, Mon témoin est dans les lieux élevés. »

Mais cela sera t-il suffisant ?

Le seul moyen pour repousser les doutes à ce sujet et les zones d'ombre, c'est de croître dans la sanctification en s'en remettant à Dieu.

Dieu est souverain quant au jugemement car Lui seul connaît la réalité de notre âme.

Jésus dit en Matthieu 19.24 : « Je vous confirme qu'il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume de Dieu. »

Nous qui vivons trop souvent attachés aux biens de ce monde, ne devons-nous pas nous interroger sur notre devenir ?

Que penser de ceux qui, malgré l'enseignement de Jésus sur l'accueil des étrangers (Matthieu 25.35 & 43), tout en se disant chrétiens préconisent de fermer les frontières ?

« Quand ils entendirent cela, les disciples très étonnés dirent : "Qui donc peut être sauvé ?" Jésus les fixa du regard et leur dit : "Aux hommes, c'est impossible, mais à Dieu tout est possible !" » (Matthieu 19.25-26)

Certains vous diront que cet enseignement de Jésus porte sur le jugement des nations, des peuples païens, et ne concerne pas les chrétiens sauvés en Jésus Christ.

Mais alors, pourquoi Jésus leur adresse-t-il cette parole ?

« Beaucoup me diront en ce jour : "Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé en ton nom ? En ton nom, n’avons-nous pas jeté des démons au dehors? Et en ton nom, n’avons-nous pas fait de nombreux miracles ?" Alors je leur répondrai : "Jamais je ne vous ai connus ! Ecartez-vous de moi, vous qui n'êtes pas justes." » (Matthieu 7.22-23)

Cette réponse n'est pas destinée à des païens mais à des disciples qui ont reçu les dons de l'Esprit et demeurent pourtant injustes. Pourquoi ?

Paul nous en donne la raison en 1 Corinthiens 13.2 : « Et si j'ai le don de prophétie et la science de tous les mystères et de toute connaissance, même si j'ai la foi au point de transporter des montagnes, mais sans l'amour ... je ne suis rien ! »

< < < Retour à l'accueil < < < Evangile selon Matthieu < < < MATTHIEU 25 > > > Chapitre suivant ... > > >