EVANGILE de Jésus Christ selon MATTHIEU

Le Nouveau Testament commenté

Chapitre 17 ~ Versets 1 à 27

La transfiguration


Traduction Louis Segond 1910

1 Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques, et Jean, son frère, et il les conduisit à l’écart sur une haute montagne.

2 Il fut transfiguré devant eux ; son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière.

3 Et voici, Moïse et Elie leur apparurent, s’entretenant avec lui.

4 Pierre, prenant la parole, dit à Jésus : Seigneur, il est bon que nous soyons ici ; si tu le veux, je dresserai ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie.

5 Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection : écoutez-le !

6 Lorsqu’ils entendirent cette voix, les disciples tombèrent sur leur face, et furent saisis d’une grande frayeur.

7 Mais Jésus, s’approchant, les toucha, et dit : Levez-vous, n’ayez pas peur !

8 Ils levèrent les yeux, et ne virent que Jésus seul.

9 Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : Ne parlez à personne de cette vision, jusqu’à ce que le Fils de l’homme soit ressuscité des morts.

10 Les disciples lui firent cette question : Pourquoi donc les scribes disent-ils qu’Elie doit venir premièrement ?

11 Il répondit : Il est vrai qu’Elie doit venir, et rétablir toutes choses.

12 Mais je vous dis qu’Elie est déjà venu, qu’ils ne l’ont pas reconnu, et qu’ils l’ont traité comme ils ont voulu. De même le Fils de l’homme souffrira de leur part.

13 Les disciples comprirent alors qu’il leur parlait de Jean-Baptiste.

14 Lorsqu’ils furent arrivés près de la foule, un homme vint se jeter à genoux devant Jésus, et dit :

15 Seigneur, aie pitié de mon fils, qui est lunatique, et qui souffre cruellement ; il tombe souvent dans le feu, et souvent dans l’eau.

16 Je l’ai amené à tes disciples, et ils n’ont pas pu le guérir.

17 Race incrédule et perverse, répondit Jésus, jusques à quand serai-je avec vous ? jusques à quand vous supporterai-je ? Amenez-le-moi ici.

18 Jésus parla sévèrement au démon, qui sortit de lui, et l’enfant fut guéri à l’heure même.

19 Alors les disciples s’approchèrent de Jésus, et lui dirent en particulier : Pourquoi n’avons-nous pu chasser ce démon ?

20 C’est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : Transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait ; rien ne vous serait impossible.

21 [Mais cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne.]

22 Pendant qu’ils parcouraient la Galilée, Jésus leur dit : Le Fils de l’homme doit être livré entre les mains des hommes ;

23 ils le feront mourir, et le troisième jour il ressuscitera. Ils furent profondément attristés.

24 Lorsqu’ils arrivèrent à Capernaüm, ceux qui percevaient les deux drachmes s’adressèrent à Pierre, et lui dirent : Votre maître ne paie-t-il pas les deux drachmes ?

25 Oui, dit-il. Et quand il fut entré dans la maison, Jésus le prévint, et dit : Que t’en semble, Simon ? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils des tributs ou des impôts ? de leurs fils, ou des étrangers ?

26 Il lui dit : Des étrangers. Et Jésus lui répondit : Les fils en sont donc exempts.

27 Mais, pour ne pas les scandaliser, va à la mer, jette l’hameçon, et tire le premier poisson qui viendra ; ouvre-lui la bouche, et tu trouveras un statère. Prends-le, et donne-le-leur pour moi et pour toi.

Nouvelle traduction de la Bible

1. Six jours plus tard, Jésus prit Pierre avec Lui, Jacques, et Jean, son frère, et les fit grimper à l’écart sur une montagne élevée.

2. Il fut métamorphosé devant eux. Sa face brillait comme le soleil. Ses vêtements étaient devenus blancs comme la lumière.

3. Alors Moïse et Elie leur apparurent. Il parlait avec Lui.

4. Pierre, prit la parole et dit à Jésus : Seigneur, il est bon que nous soyons ici. Si tu veux, je fais venir ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie.

5. Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les enveloppa. Et une voix qui sortait de la nuée dit : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je me complais : écoutez-le !

6. Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face à terre, saisis d’une grande crainte.

7. Jésus s’approcha, et dit en les touchant : Rélevez-vous, soyez sans crainte !

8. Levant les yeux, ils ne virent personne sinon Jésus seul.

9. Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur recommanda : Ne parlez à personne de cette vision, jusqu’à ce que le Fils de l’homme soit revenu des morts.

10. Les disciples L'interrogèrent : Pourquoi donc les scribes disent-ils qu'Elie doit d'abord venir ?

11. Il leur répondit : Certes, la venue d'Elie rétablira tout.

12. Mais je vous dis qu'Elie est déjà venu, et ils ne l'ont pas reconnu. Ils l'ont traîté comme ils ont voulu. De même ils feront souffrir le Fils de l'homme.

13. Alors les disciples comprirent qu'Il leur parlait de Jean le baptiste.

14. Comme ils approchaient de la foule, un homme vint s'agenouiller devant Lui.

15. Il dit : Seigneur, aie pitié de mon fils, car il est lunatique et en souffre beaucoup. En effet, il tombe souvent dans le feu ou dans l'eau.

16. Je l'ai présenté à tes disciples qui n'ont pu le guérir.

17. Jésus prit la parole pour dire : Génération incrédule et pervertie, jusqu'à quand serai-je avec vous ? Jusqu'à quand vais-je vous supporter ? Amenez-le moi ici !

18. Jésus rabroua le démon qui sortit de l'enfant et il fut guéri dans l'heure.

19. Alors, les disciples s'approchèrent et dirent à Jésus en particulier : Pourquoi n'avons-nous pas pu l'expulser ?

20. Il leur dit : Parce que vous avez peu de foi. A vrai dire, si vous aviez une foi de la taille d'un grain de moutarde, vous diriez à cette montagne : "Déplace-toi d'ici à là-bas !" Et elle se déplacerait. Rien ne vous serait impossible.

21. [passage n'apparaissant pas dans les manuscrits les plus anciens]

22. De retour en Galilée, Jésus leur dit : Le Fils de l'homme doit être livré aux mains des hommes.

23. Ils le tueront et le troisième jour il se relèvera. Ils en furent fortement attristés.

24. S'étant rendus à Capharnaüm, les percepteurs de didrachmes s'approchèrent de Pierre et dirent : Votre maître ne paie-t-il pas les didrachmes ?

25. Il dit : Oui. De retour à la maison, Jésus prit les devants pour lui demander : Selon toi, Simon, les rois de la terre, de qui perçoivent-ils les taxes ou l'impôt ? De leurs fils ou des étrangers ?

26. Comme il répondait : Des étrangers, Jésus lui déclara : Donc, les fils sont libres.

27. Mais, afin de ne pas les scandaliser, va à la mer jeter l'hameçon et remonte le premier poisson venu. En ouvrant sa bouche, tu trouveras un statère. Prends-le et donne-leur pour moi et pour toi.

Allez jusqu'au bout de l'Evangile !

Commentaires et annotations

17.1 à 17.9 : La transfiguration
(Passages parallèles en Marc 9.2-9 et Luc 9.28-36)

Jésus est apparu transfiguré, entre Moïse et Elie, six jours après avoir dit à Ses disciples :

« Quelques-uns se tenant ici ne goûteront pas la mort avant d'avoir vu le Fils de l'homme venir dans Son Royaume. »

Cette manifestation de la puissance de Dieu confirmait la primauté du Roi des rois, aux côtés de deux illustres personnages du Premier (ou Ancien) Testament : Moïse et Elie.

La voix du Seigneur s'est alors élevée dans la nuée pour répéter ce qu'il avait déjà proclamé lors du baptême de Jésus :

« Celui-ci est mon fils bien-aimé en qui je me complais. » (Matthieu 3.17)

Le Fils, l'Unique ... Celui qui serait pourtant sacrifié comme un agneau quelques temps plus tard.

Sur la montagne, Pierre, Jacques et Jean sont témoins, ce jour là, de l'impensable, de l'incroyable.

Plus tard, en 2 Pierre 1.17-18, l'apôtre peut affirmer à propos de Jésus:

« Car il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, quand Sa voix se fit entendre dans une gloire majestueuse : "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je me complais." Et nous avons entendu cette voix venant du ciel, quand nous étions avec Lui sur la sainte montagne. »

Pourquoi auraient-ils menti ?

Ils n'avaient rien à gagner en ce monde à diffuser de tels témoignages ... si ce n'est les persécutions et la mort.

En ce monde, ce fut leur seule récompense.

17.10 à 17.13 : Elie et Jean le Baptiste
(Passage parallèle en Marc 9.11-13)
17.14 à 17.21 : Guérison d'un lunatique
(Passages parallèles en Marc 9.14-29 et Luc 9.37-42)
17.22 à 17.23 : Nouvelle annonce de la résurrection
(Passages parallèles en Marc 9.30-32 et Luc 9.43-45)
17.24 à 17.27 : Jésus et l'impôt
(Passage parallèle en Marc 12.13-17)

Jésus invite Ses disciples à s'acquitter de leurs obligations envers le Temple. La somme demandée, deux drachmes, correspondait à l'impôt annuel dont tout juif adulte devait s'acquitter.

Il précise toutefois (verset 27) qu'il s'agit surtout de ne pas scandaliser l'entourage en ne s'acquittant pas de ses impôts.

Paul abondait dans ce sens lorsqu'il déclarait : « Ne soyez une source de scandale ni pour les Juifs, ni pour les Grecs, ni pour l'Eglise de Dieu. » (1 Corinthiens 10.32)

Ainsi, aux yeux des hommes, il incombe à chacun de se soumettre aux règles de droit qui ont été instituées. Mais la vrai justice ne relève pas des règles édictées par les sociétés humaines.

Dès lors que les principes qui organisent ces sociétés ne vont pas à l'encontre de la volonté de Dieu, il faut les respecter.

Dans le cas contraire : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. » (Actes 5.29)

< < < Retour à l'accueil < < < Evangile selon Matthieu < < < MATTHIEU 17 > > > Chapitre suivant ... > > >